Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 13:35

 Ouverte, fermée. Tandis que le crayon, tenu par l'autre main, dessine les contours extérieurs des doigts et de la paume. Puis on ajoute quelques petites choses et l'on colorie. Et ça donne, rapidement, de sympathiques dessins.

2012.04.11-crayons-pieuvre

Une pieuvre (main de la choute).

 

 

2012.04.11-crayons-pieuvre-MF

Une autre pieuvre (ma main).

 

 

2012.04.11-crayons-cochon

Une tête de cochon (la choute, euh, non, sa main).

 

2012.04.11-crayons-cochon-MF

Une autre tête de cochon (la mienne, de main).

 

    2012.05.13-crayons et feutres rose et violet-méduse

Une méduse (mais oui, c'est écrit au-dessus).

 

 On peut faire plein d'animaux, des canards, chevaux, rennes, chats, grenouilles, etc., etc., avec Dessine avec les mains, chez Mila Editions (qui ne m'ont pas payée pour la publicité, mais ce n'est pas grave, je ne suis guère vénale).

 Plus de temps à l'école (on est mené en bateau), ça en fera moins pour crayonner à la maison. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article

commentaires

Marnie 22/05/2012 17:45


Et merci pour ce récit de ton expérience que je trouve très intéressant et plein de remarques justes qui font réfléchir... oui, être plus royaliste que le roi en vaut-il la peine ???

Marnie 22/05/2012 17:42


Oui, je te comprends très bien, je me rends compte que si j'avais (quand j'aurai ?) un enfant, je devrais assouplir mes grands principes, m'adapter. En tout cas, comme toi, je pense que l'idéal
est de suivre tout ça pas à pas, afin d'essayer de soutenir l'enfant là où ça pêche (enfin, dans les lettres et sciences humaines, parce qu'en maths je suis zéro). Quant aux copies des étudiants,
en fait, ce n'était pas tant l'orthographe que la syntaxe, la grammaire, leur incapacité à s'exprimer par écrit de façon intelligible qui était effrayantes (pour la plupart d'entre eux), ce qui
est encore plus grave. Alors qu'ils avaient le bac et 2 années d'études supérieures dans le domaine des sciences humaines derrière eux... Et puis ne même pas être capables de recracher les
cours... bref, j'arrête là...


Et sinon, les dessins sont très mignons, j'aime bien la méduse à partir du petit poing fermé 

Marnie 22/05/2012 09:58


Ça me rassure de ne pas être la seule à être attachée à certaines choses "de l'ancien temps" ... oui le monde
évolue... je suis par nature une nostalgique et je n'apprécie pas spécialement la tournure que prend cette évolution... Etant au coeur de la situation, tu me parais plus lucide et philosophe que
moi qui n'ai pas d'enfant. Néanmoins je trouve ces trucs technologiques plutôt des gadgets... encore une fois, de notre temps et avant, ça fonctionnait très bien, la majorité apprenait à lire en
cp par exemple et les fameux "fondamentaux" étaient acquis sans ces gadgets, alors je ne vois pas pourquoi on veut changer les choses (d'autant que maîtriser l'informatique de base ne nécessite
pas un apprentissage dès le plus jeune âge)... dans ce cas, je pense toujours à mon père qui, sans son certificat d'études, ne fait que peu de fautes quand il écrit (pas forcément beaucoup plus
que les copies d'étudiants en 3e année que j'avais l'an dernier et qui me pondaient souvent des phrases tout simplement incompréhensibles...).

Marie 22/05/2012 12:23



Oui, c'est parce que je suis dans "l'oeil du cyclone" avec les enfants que je mets de l'eau dans mon vin, sinon je serais beaucoup plus idéaliste et ferme sur mes positions, qui s'apparentent aux
tiennes. Le problème, qui touche tous les domaines y compris celui de l'éducation, c'est le changement pour le changement, et pas forcément pour le meilleur. Et force est de constater que
niveau lecture et orthographe, on va vers le pire. Mais c'est peut-être pour autre chose, me dis-je, comme une meilleure appréhension du nouveau monde technologique. Je crois que
l'apprentissage "global" pour lire et écrire en CP a fait beaucoup de dégâts et qu'ils en sont "revenus", mais je ne sais pas s'ils sont vraiment revenus au b-a, ba. Sans doute qu'on perd
d'un côté pour mieux gagner de l'autre, me répétai-je (J'oscille entre intolérance et compréhension !). Je m'accroche avec le chichou sur l'orthographe et la grammaire (Bien qu'il ait toujours
été un lecteur des plus assidus, il ne goûte ni l'un ni l'autre.), mais pas tant que je l'aurais cru, car je vois bien que la société (et d'abord les instits) n'en demande pas tant... Et je ne
veux pas lui pourrir la vie avec trop de rigueur inutile (?), en étant plus royaliste que le roi. Ceci dit, j'espère que la choute sera bonne en orthographe et qu'elle aimera (et comprendra !) la
grammaire. Mais dans notre monde comme il va, mieux vaut être bon en maths ou en "communication". Fut un temps où le certificat d'études signifiait beaucoup, de savoir ! Ça ne m'étonne pas
que ton père possède une meilleure orthographe que des étudiants de 3e année (même pas des étudiants en maths en plus, aucune "excuse").



Marnie 22/05/2012 09:17


En revanche, je milite depuis toujours contre le cartable trop lourd !!! je n'ai jamais eu de scoliose, mais 7 kg sur le dos d'une petite chose, voire plus au collège c'était trop et ça n'a
jamais suscité de réforme malheureusement. A ce propos, je n'ai jamais compris pourquoi c'étaient les élèves qui changeaient de salle au collège/lycée pas les profs ! (sauf pour les cours
spéciaux genre physique ou dessin).

Marie 22/05/2012 09:35



Le cartable est malheureusement toujours trop lourd, en effet. Mais je crois que c'est l'élève qui emporte trop de choses à la maison... Enfin, c'est l'impression que j'ai. Mais il faudrait en
effet régler ce problème.


Et pour les changements de classe au collège, je trouve ça idiot aussi, n'ai jamais compris pourquoi tout le monde changeait. Mais je me dis finalement que vu que ça a toujours été comme ça, il
doit y avoir une bonne (?) raison inconnue de nous...



Marnie 22/05/2012 09:01


Bon, ben, je vais jouer les "vieux cons" ... De mon temps, et il me semble que c'est ce qui s'est pratiqué le plus
longtemps, j'avais école le lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi matin et ça ne posait pas de problème... On avait 2 soirs autorisés par semaine pour se coucher plus tard et 2 grasses
matinées. Je n'ai jamais eu l'impression d'être surmenée... Mon activité extra-scolaire c'était le samedi après-midi, la danse. J'avais des parents qui ne partaient pas en we et ne m'ont jamais
fait manquer un jour pour faire un pont. J'avoue que je trouve ce système très bien, il a toujours existé et n'a commencé à être remis en cause qu'avec la semaine de 4 jours qui semble bien avoir
mis le bazar... Simple témoignage... pour tout ça je suis assez conservatrice... les méthodes anciennes me paraissaient plus efficaces que celles de maintenant (plutôt l'ardoise que l'iPad...).
 

Marie 22/05/2012 09:45



J'ai tendance à jouer les "vieux cons" aussi et à penser souvent, conservatrice dans l'âme, qu'avant c'était peut-être mieux. Je suis pour le retour au tablier, et aux bons points
et belles images, récompenses valorisantes. Entre autres.


Je ne me souviens même pas si j'allais à l'école le mercredi ou le samedi... Avant la semaine de 4 jours, il y avait déjà les samedis travaillés environ une fois sur deux... Ça ne plaisait
pas aux parents, notamment ceux divorcés. Car le monde évolue, les couples se "démarient" pas mal, et partent plus en week-end, ils ont des RTT et des maisons de campagne.
Donc je crois que l'école doit s'adapter un peu. (Moi non plus, on ne ratait pas l'école pour partir en week-end, on ne partait pas en week-end, et mes parents n'étaient pas divorcés.)


Dans sa classe, Chichou a un TBI (tableau informatique), et en est fier. Ils ont tous eu un peu mal aux yeux au début... Mais ils en sont tous contents, et la maîtresse fait bien joujou avec. Je
préfère le tableau noir et les ardoises (maintenant elle sont déjà "au Velleda" et plus trop à la craie...).


Mais je crois qu'on a tort à ce sujet. Et qu'on ne peut pas aller contre ce genre d'évolution. Tout le monde passera par la phase lunettes et ensuite l'humanité s'adaptera et aura les yeux pour
tous ces écrans. En revanche, je suis contre la surenchère de technologies. Chaque jour "démode" le précédent. Le TBI a déjà besoin d'améliorations... Il faudrait plus de garde-fous, culturels,
intellectuels, moraux, contre le jeu de l'Economie. Mais c'est sans doute un voeu pieu.


Plutôt que de rajouter du temps à l'école, ils feraient mieux de revoir les programmes et leurs méthodes d'enseignement, mais ça, c'est plus compliqué.