Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 22:30

rubon202

 

  Soudain la chaîne a sauté, est tombée sur la chaussée, cassée. Le cycliste derrière moi, solidaire, désireux de m'aider, m'a informé qu'il existait un réparateur de vélos rue Crozatier, mais qu'il était à c't'heure (quasi 19 heures) fermé. "Je ne suis pas rentrée", ai-je conclu. Car il ne m'est pas venu à l'esprit, à l'envie surtout, d'emprunter le métro, sachant que je n'étais pas si pressée que cela (personne n'ayant besoin de moi dans l'immédiat). Il ne pleuvait pas, la journée (de vendredi) a été radieuse. Mes nouvelles bottines sont confortables. Bref, au lieu d'une demi-heure (en vélo), il m'a fallu une heure et demi pour rentrer. C 'était bien.

 Quitte le lendemain à retourner dans le quartier, où mon vélo avait passé la nuit et pris la pluie, mais n'avait été ni volé ni violenté ni désossé ni rien, pour l'emmener chez le réparateur d'à côté. Le temps qu'il répare, c'est celui qu'il nous a été donné pour nous balader dans le quartier, voir combien les magasins se sont diversifiés rue du faubourg Saint-Antoine, trouver un joli livre de ballerine (chez Mona lisait) pour la choute endormie qui rafolle de la danse, des cookies de marque inconnue pour le chichou qui en raffole, prendre le goûter dans un des nombreux cafés joliment redécorés (d'aucuns diront "boboïsés") de la capitale, je raffole des cafés. Mari aussi, c'est ce qui tient notre couple.

 On l'a ramené en métro, le beau vélo, que j'ai acheté d'occasion, 500 francs français de l'époque, il y a plus de 15 ans déjà (ça me semble hier - ça me semble cher), à un jeune vichyssois temporairement expatrié et installé rue Saint-Dominique. Comme c'est un vélo de garçon, les usagers de la RATP ont dû croire qu'il appartenait à Mari qui le tenait obligeamment. Chichoute a remarqué qu'elle avait de trop petites jambes pour qu'une fois assise sur un strapontin ses pieds touchent le sol. Elle parle beaucoup, même que quand elle n'a rien à dire, je la vois chercher des choses à dire...

 Mon vieux vélo, j'y tiens, il a certains petits défauts, surtout dûs à son âge, mais des comme lui, avec ses qualités, on n'en fait plus.


 A part ça, les autolib', je ne sais pas si ça marche fort.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article

commentaires

mab 08/01/2012 07:37


C'est fou comme on peut s'attacher aux vieilles choses. Je n'aurais jamais osé le laisser tout seul.