Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 20:31

DSC04646 Le couple Cognacq-Jay (qui serait bien marri de voir ce qu'il est advenu de leur Samaritaine récemment) a légué en 1925 à la ville de Paris ses collections artistiques. Elles sont passées dans les années 1990 du boulevard des Capucines à l'hôtel Donon (datant du XVIe s.) dans le Marais, 8 rue Elzévir.

DSC04647  S'y tient jusqu'au 29 juin une jolie exposition, bien expliquée, des dessins de François-André Vincent (1745-1815) : Le trait en liberté. Dans le cadre de cette exposition, un atelier pour enfants (de 6 à 11 ans) était proposé. Une heure de visite et une heure de dessin. L'occasion d'utiliser non seulement les crayons de couleur mais aussi la sanguine et la pierre noire, en s'inspirant d'une huile sur bois de Chardin (1699-1779) : Nature morte au chaudron de cuivre. 17 x 20, 5 cm seulement. Avec égrugeoir, pilon, bol, deux oignons et couteau, ouf. Je le sais, je l'ai indexée...

DSC04666  Pour cet atelier (qui coûte 6,50 euros), ils n'étaient que deux... : la choute et son ami. Le chichou aurait dû venir, mais n'a pas pu pour cause de départ pour le sud où il compte "rester toute sa vie tellement c'est trop beau"... L'animateur (un brin fatigué après deux heures...) nous enjoignait à aller faire les soldes. On a préféré rester au musée, gratuit lui. On a juste déboursé 5 euros pour l'exposition temporaire, où la photographie est prohibée.

DSC04674  Les collections permanentes sont d'une grande valeur artistique.

DSC04665 Que ce soit le phénix posé sur son rocher en porcelaine de Chine,

les nombreuses figurines en porcelaine de Meissen,

DSC04661

l'éléphant portant un pot-pourri,

DSC04662

 

les romantiques portraits d'enfants de Jean-Baptiste Greuze (1725-1805),DSC04658

 

les joyeuses scènes de Jean-Honoré Fragonard (1732-1806), dont  Perrette et le pot au lait,

DSC04669

 

les vivants portraits (au pastel) de Maurice Quentin Delatour (1704-1788), dont son Autoportrait.DSC04672Il n'y a rien à jeter..., tout est beau. Dans une atmosphère feutrée.

 C'est une collection du XVIIIe s. homogène, "reflétant le goût bourgeois de la fin du XIXe s, orienté vers un art aimable et intimiste" dixit la plaquette du musée. Qui ajoute que les oeuvres du XIXe s. d'Ernest Cognacq et de son épouse Marie-Louise née Jay ne faisaient pas partie du legs. Ma question : que sont-elles devenues (le couple, entrepreneur et philanthrope, n'ayant pas eu d'enfants) ?

  Ah oui, l'oeuvre de la choute : 2014.06.25 mer-crayons-atelier Cognacq-Jay

 Elle a eu le droit d'ajouter des légumes...

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article

commentaires

mab 27/06/2014 07:09


j'adore quand tu nous fais un petit cours d'histoire de l'art