Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 18:08

 Il n'y a guère qu'au Carrousel du Louvre qu'on peut voir 4 jeunes japonaises "super lookées" manger, élégamment, du boeuf bourguignon. Elles portaient de jolis vêtements (comme souvent), des faux cils, étaient très maquillées. L'une d'elles était d'un joli roux qui lui seyait au teint, avait les yeux grand ouverts et le nez affiné, un rien pointu. La plus jolie était la plus naturelle (comme souvent). Elles mangeaient au-dessus de leurs sacs prudemment gardés sur leurs genoux. Leurs guides doivent les mettre en garde contre les pickpockets à Paris.

 Temps de chien mercredi, joli temps vendredi. Suivi, quelques pas, une jeune fille pour vérifier qu'elle ne portait pas de collants ou de bas... Elle était bien jambes nues, dos nu, très légèrement vêtue... D'une robe fleurie, printanière. Avec ses cheveux hyperoxydés, perchée sur des talons aiguille, elle avait un air de Scarlett Johansson façon années 50. Tous les gens autour d'elle, à commencer par le monsieur qui l'accompagnait, à continuer par moi-même, ont eu l'air soudain petit, vieux et engoncé dans leurs manteaux et écharpes en trop. Son, trop petit, dos, duveté de blond, ainsi mis en évidence était toutefois bien moins beau que celui de Mylène Demongeot dans Faibles femmes.

 Dans la série "C'était mieux avant", rendez nous la librairie Brentano's (37, avenue de l'Opéra) telle qu'elle était avant de faire faillite, à cause de la chèreté de son loyer, en 2010. Elle a été rachetée, son nom gardé, mais sa substantifique moelle a disparu : d'abord sa devanture, qui n'est plus dorée (datée et originale en diable) mais d'un marron passe-partout, sans intérêt. À l'intérieur tout à changé : les livres se sont raréfiés et l'ambiance anglo-saxonne (qui faisait de la librairie comme une annexe de l'église US du quai d'Orsay), de nombreux vendeurs et habitués mêlés, a disparu (avec le sous-sol dévolu aux loisirs créatifs). Les touristes et autres badauds étonnés ne poussent pas forcément jusqu'au fond du magasin, où l'on trouve un beau choix d'objets pour la maison. Certes, la papeterie est choisie (elle l'était aussi avant), fournie. Mais les prix sont trop élevés (Ils l'étaient aussi avant...).

Brentano's  Il ne fait pas bon vieillir, on voit les magasins qu'on aimait bien disparaître.

 Si ce n'était que les magasins...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article

commentaires

Marnie 10/03/2012 09:27


Pardon pour les fautes, je veux écrire trop vite ! 

Marie 10/03/2012 10:11



Oui, c'est pas grave, je comprends.



Marnie 10/03/2012 09:25


"Il ne fait pas bon vieillir..." = oh, comme je te comprends, c'est ce que je me dis chaque jour. la trentaine qui avance m'a permis de se rendre compte que c'est avant tout ça vieillir : voir
disparaître peu à peu tout ce qu'on a connu (humains ou objets, mentalités, habitudes, magasins, institutions... etc), et qu'on croyait inamovible ou presque. Vieillir est un éternel renoncement
et c'est ça qui fait mal.


Quant à ta jeune fille court vêtue : peut-être une "fashionista" venue assister à un défilé de la semaine de la mode ? Quand je vois ces femmes venues pour des défilés ou les actrices de cinéma
sur les tapis rouges en cette saison (sous nos latitudes) en profon décolletté et manches courtes... je me demande comment il n'y a pas plus de tuberculeux dans le show biz 

Marie 10/03/2012 10:10



Ah oui, elle sortait peut-être d'un défilé, j'y avais même pas pensé.


Vieillir est un éternel renoncement, ça c'est beau, et vrai, et pas beau à la fois.



mab 10/03/2012 07:51


Je me répète peut-être, j'aime beaucoup tes billets en ce moment, avant aussi d'ailleurs.

Marie 10/03/2012 10:11



Ça, c'est drôlement gentil.