Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 09:49

C'était un week-end à thème...

PC081244

PC081245

PC081247

Guignol avait des soucis, le père Noël aussi, ils s'aidaient l'un l'autre à les résoudre. C'est beau, l'entraide, la solidarité, la fraternité immédiate... Les enfants apprécient.

PC081249

C'est le même spectacle qu'au parc Montsouris. Rodé depuis des années. Chichou l'a vu plusieurs fois quand il était petit. Le propriétaire du théâtre de Montsouris et celui du théâtre des Buttes-Chaumont ne font qu'un.

PC081250 Tout à droite, la choute.

J'avais à ma gauche un grand-père qui n'arrêtait pas de prendre des photos au flash - quand deux-trois auraient suffi, pour ne pas gêner les voisins -, et à ma droite une grand-mère qui commentait tout ce qui se passait, au cas où son petit-fils aurait été trop bête pour comprendre (?). Disons, en tout cas, qu'elle aurait pu chuchoter à son oreille, puisqu'il était assis sur ses genoux.

Les enfants adorent Guignol, sans doute d'abord tout simplement à cause de son nom rigolo, et puis parce que c'est un personnage gentil et très positif : drôle, léger, toujours gai, serviable, courageux, faisant fuir les bandits à coups de bâton...

 

PC081253

PC081254

 Pourvu qu'ils ne la rasent pas.

 

Dimanche, rebelote. Plus près, plus "cheap", mais poétique, surtout musicalement parlant.

PC091271

L'histoire était moins belle, moins forte, à base de quiproquo, c'était plutôt une pantalonnade qu'une guignolade telle qu'on en a l'habitude à l'heure actuelle. Guignol avait femme et enfant ! Du jamais vu, personnellement. La choute a aimé, mais préféré le premier, plus professionnel. Mari a détesté, faut dire que d'habitude il ne nous accompagne jamais (enfin, si, mais il reste dehors...).

Remarque "sociologico-économico-culturelle" issue de mon expérience personnelle : le public des marionnettes est essentiellement bourgeois de type européen.

 

 Sinon, rien à voir quoique, je me suis couchée tard tant j'étais intéressée par le documentaire sur Arte, sur Jeffrey-donneur-de-sperme-n° 150, retrouvé par sa nombreuse progéniture... Je ne savais pas qu'on pouvait (sans doute pas en France, c'est plus réglementé) faire don 2 à 4 fois par semaine pendant plusieurs années (ce qui lui permettait de payer son loyer !)...  Je ne savais pas, déjà, qu'aux Etats-Unis on envoyait le don, à la future possible mère, par la poste... Je ne sais pas comment on peut s'inséminer soi-même, d'ailleurs. D'où un potentiel de frères et soeurs inconnus, disséminés de par le pays (voire au-delà), qui peuvent se rencontrer par hasard sans connaître leur consanguinité... Bonjour, le danger. En tout cas, tous ces enfants uniques étaient heureux de se découvrir, via Internet, toujours plus de frères et soeurs. Et avant tout de savoir qui était leur père. C'est humain. C'est l'anonymat et les "lois du marché" qui ne le sont guère. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article

commentaires

cleanettte 10/12/2012 16:31


Ce reportage pointe le doigt sur le principal problème du don de sperme en moindre mesure d'ovocyte. Moi cet anonymat, qui fait qu'on peut croiser (et bien plus) son demi-frère sans le savoir me
gène.


Pour Guignol j'ai eu droit à quelques spectacles quand j'étais enfant, peut-être même dans ce même endroit puisque c'est ma grand-mère parisienne qui nous y emmenait mais je n'ai jamais beaucoup
adhéré: Guignol avait pour moi une tête de poivrot qui me faisait assez peur et j'avais du mal à comprendre pourquoi il était le héros si il était le méchant qui avait peur du gendarme. 

Marie 12/12/2012 15:09



Il n'y a plus de gendarme.



mab 10/12/2012 14:37


je voulais  voir aussi ce doc mais trop tard pour moi en ce moment, je vais voir quand il repasse.