Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 22:39

 Une semaine avant la fête de la science on est allés comme en repérage à la galerie de paléontologie et d'anatomie comparée, où l'on va, ceci dit, relativement souvent. On est fan des squelettes. Pas tant que ça en fait. Mais bon, des fois l'amour ne s'explique pas.

DSC01532-désespoir des singes

Désespoir des singes...

 

DSC01533

  A propos de singes... Dans le hall d'accueil, un "Orang-outan étranglant un sauvage de Bornéo" par Emmanuel Fremiet, marbre, 1896. Violent comme accueil.

 

DSC01538  Buste reconstitué (à partir d'un crâne) d'un Paranthropus boisei (Tanzanie, Pleistocène). Il y a aussi une reproduction de Lucy, plus petite que ma choute de 5 ans. La choute était impressionnée par tous ses poils...

 

DSC01536  Le chichou, qui a l'oeil, a remarqué que ce cynthiacetus (cétacé qui vivait il y a environ 38 millions d'années ; ça m'impressionne !) était un nouveau résident...

 

DSC01554  Beaucoup d'os, d'organes en bocaux, de fossiles, de minuscules coquillages... Et pas mal d'êtres vivants pour les voir. Moi, ce que je préfère finalement c'est le bâtiment qui les abrite. Son architecte, Ferdinand Dutert, a su, en 1898, s'entourer d'artisans novateurs, promoteurs de l'Art Nouveau en France.


  La veille, tandis que le chichou rejoignait sa patrouille de crocodiles (Il est "monté" chez les éclaireurs du SUF.)..., la choute s'amusait à la Cité des enfants avec son père (pendant que j'éclusais le repassage... Avant de sortir le soir avec des copines, quand même.).

Images-XIV 20131005 150033Images-XIV 20131005 152838Images-XIV 20131005 154759Images-XIV 20131005 155034  Le chichou et moi comptons bien être de la partie la prochaine fois. Elle nous expliquera ce qu'il faut faire.


Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 10:00

 On est allés à la journée portes ouvertes de l'école des chiens guides d'aveugles. Où ce dimanche après-midi il y avait un monde fou. Dont plein d'enfants ravis de voir et de pouvoir caresser ces doux animaux.

DSC01516

 C'est un joli endroit, un bel espace, où les chiens sont bien logés, à priori bien traités, en tout cas savamment éduqués.

 Les enfants aimeraient qu'on soit famille d'accueil d'un chien à éduquer. Moi ça me ferait plaisir d'emmener le chien au bureau (euh, sur mon vélo ?)... Où les animaux sont normalement interdits. Mais où un chien guide d'aveugle est légalement admis. Sa présence ferait grincer des dents, ce qui ne serait pas pour me déplaire, dans le contexte actuel, je l'avoue. Rien que pour ça...

DSC01517Tous les noms des valeureux chiens sortis/diplômés de cette école depuis 1977.DSC01519

A droite en bas, c'est un faux, une mignonne statue dans sa niche.

 

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 12:43

 Ne plaît pas à celles-ci. La choute a des copains qui veulent voir son "zizi" et ses fesses... Vu le défaut de surveillance dans les cours de récré, ils y parviennent, c'est ça le pire. Ma choute était soulagée que sa maman intervienne. Les mamans et la maîtresse ont sermonné. Les garçons ont opiné, mais n'ont pas l'air vraiment intimidé. À surveiller de près.

 Le chichou était resté devant Fenêtre sur cour, mais, fatigué par la rentrée, ne s'est pas éternisé devant La prisonnière du désert, film que j'adore. Il n'apprécie pas le Technicolor. Dingue, ça. Il y en a bien qui n'aiment pas les hauts plafonds. Re-dingue. Remarque, moi, je n'aime pas les baies vitrées.

 J'ai fait lire au chichou cet article qui l'a fait bien rigoler. Il a confirmé qu'il s'était "fait avoir" (comptant néanmoins toujours sur le fait que seules les notes supérieures à 10 seraient comptabilisées dans la moyenne générale), aussi parce qu"il croyait pouvoir abandonner quand il voulait, et en fait doit tenir au moins jusqu'en 3e (incluse). On ne leur dit pas tout.   the searchers

  La choute voudrait bien aller en Amérique parce qu'elle a remarqué qu'il y avait plein de sable pour faire des pâtés...

Repost 0
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 22:07

 Après avoir discuté avec le chichou de sa classe (il est avec ses meilleurs copains), de son emploi du temps (il commence tôt, finit tard, après beaucoup d'heures de labeur, il devra enchaîner sur les devoirs...), je pars chercher la choute à l'école. Celle-ci est désireuse d'accompagner l'une de ses copines au square. Nous emboîtons donc le pas à cette copine et la dame qui s'en occupe. Arrivées au square je me permets de demander à la dame si elle a un téléphone portable (Je n'en ai pas et il m'arrive trois fois l'an, pas plus, d'en avoir - relativement - besoin.). " Pour quoi faire ? " Eh bien, pour appeler mon fils qui nous attend à la maison et qui ne sait pas qu'on est au square. " Je prête pas ça moi. " J'ai cru que j'avais mal compris, qu'elle disait qu'elle n'en avait pas, mais je l'ai aperçue (On s'est, de fait, rapidement éloignées l'une de l'autre...) peu après pianoter sur son portable, apparemment contente d'elle... Peut-être avais-je mal formulé ma requête, peut-être celle-ci est-elle irrecevable. N'empêche, à mon avis, c'est les mêmes qui ont dénoncé des juifs pendant la guerre.

 Du coup le chichou s'est bien un peu inquiété, même s'il a peu à peu deviné où l'on pouvait être, et moi, inquiète de l'inquiéter, je n'arrêtais pas de dire à la choute qu'on allait y aller. J'ai vu deux mamans que je connaissais auprès desquelles j'aurais sans doute eu plus de succès mais elles étaient justement pendues à leur téléphone et quand elles ont finalement terminé leur communication tenaient si serré l'objet dans leurs mains que j'ai eu peur qu'elles aussi m'opposent un refus bourru. Bref, j'étais échaudée et de toutes manières il était temps de rentrer, la copine s'en allait. La choute voulait la suivre, je l'en ai empêchée, arguant qu'on ne partait pas du même côté...

 J'adore terminer la journée en beauté. C'est pour le plaisir de revivre éventuellement de tels beaux moments que je ne m'achèterai pas de téléphone portable !

Repost 0
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 09:06

 Au camp, le chichou a non seulement attrapé des tiques, par dizaines..., mais aussi des poux !!... Une première pour lui. Il faut dire que les scouts vivent dans des conditions d'hygiène spartiates et dans la plus grande et inconfortable promiscuité.

 Qui dit pou sur la tête au chichou dit pou sur la tête à la choute... Et, en cascade, des poux sur la tête de Papa et Maman... Plus de 30 ans sans doute que je n'avais eu la joie d'accueilir ces petits êtres parasites. Les produits pour les combattre ont évolué : ils sont devenus odoriférants à souhait, plus simples et rapides d'utilisation (1/4 d'heure au lieu d'une nuit), dits "100 % efficace" et en "une seule application" (Ça, c'était vrai dans le temps ; là chacun de nous a eu droit à au moins trois-quatre applications...), et donc bien moins efficaces !... Après chaque application il reste toujours un pou qui court... Le peigne fin, lui ayant peu changé en vérité, reste un objet basique indispensable.

 Une grosse galère pour la famille notamment pour la "cumularde"  ménagère/lingère/coiffeuse en chef. Quoique les enfants étaient plutôt ravis de cette nouvelle expérience !?... C'est positif, ce côté aventureux.

DSC01239-dans l'eau avec le croco

  Y a du cheveu en plus.

Repost 0
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 13:06

Mou

 La choute, très inquiète : Maman, la télé, ça "mou" la tête ? Son frère, dans l'intention louable de réduire le temps qu'elle passe devant l'hypnotique petit écran (exclusivement pour des dessins animés en DVD), lui a dit que regarder la télévision ramollissait le cerveau. Cette menace a trop bien marché. J'ai dû la rassurer en disant que trop regarder de films donnait mal à la tête... Ah oui, c'est pas grave, ça, ça passe. N'empêche que ça peut rendre mou de la tête aussi... La choute pas encore trop ramollie du ciboulot et pas rancunière : Maman, je veux faire maîtresse. Et tu sais pourquoi ? Pour aller voir mon frère dans sa classe... *

 

DSC01467

Petite fille à la tête dure sous son chapeau.

 

 Sinon, moi qui privilégie le naturel, je n'ai pu qu'interférer dans la loi de la nature en empêchant un chat de tuer un moineau ; un qui faisait le mort, malmené par la patte de velours, mais griffue !, négligemment joueuse de la bête bien nourrie. Les enfants ont avec joie recueilli le petit oiseau à l'aile abîmée. Ils sont contents de cet hôte temporaire, eux qui rêvent d'un animal familier à demeure. Ils s'en occupent, le nourrissent avec gentillesse. J'espère qu'il se rétablira et s'envolera avant la rentrée scolaire qui approche maintenant, malheureusement, à pas de géant.

 

DSC01462

Chèvre du cirque Zavatta (nom loué à la famille d'Achille),

qui se laisse volontiers caresser.

 

 Personne, petit ou grand, chez moi n'a envie de reprendre le collier. Fut un heureux temps où, après deux mois ou plus passés à "fare niente" sous le soleil, j'avais envie de rentrer à Paris, notamment pour les jupes écossaises à épingle à nourrice (même si je n'en portais pas), la découverte des emplois du temps scolaires (parfois décevants et pour longtemps, une année), les couleurs et senteurs automnales (propices à la mélancolie)...

Repost 0
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 10:11

 Il ne faut pas croire ce qu'on dit dans les journaux. Non, il n'a pas fait chaud partout en France au mois d'août. Il y a des coins reculés vers le haut, en bord de Manche notamment, où le soleil est bien moins puissant que le vent.

 Mais d'aucuns, Normands, nordistes ou touristes hollandais ou germaniques, irréductibles baigneurs dans une eau à 17° C maximum, vous diront qu'il a fait beau. Encore une fois, tout est relatif.

 

 Nous, méditerranophiles, on s'est chaque jour félicités d'être allés se chauffer un peu à Marseille avant nos vacances normandes...

DSC01383

La Manche, inhabituellement calme, vue de la falaise, à Veules-les-Roses

 

DSC01384

Les frais sous-bois, toujours à Veules.

 

DSC01390 

 Autoportrait mère-fille (à l'appareil photo ; précisons-le, à l'heure où le téléphone portable prend paraît-il - mais les journaux ne sont pas fiables... - le dessus), au-dessus du bac à sable où des sculptures ont été par d'habiles menottes réalisées.

 

DSC01437

Autre bac à sable, sculptures en cours.

 

DSC01440

Un coin de ciel bleu dans un mur de vigne vierge.

 

 

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 10:46

 A Marseille, on a bien profité : du soleil pour manger de bonnes glaces, italiennes de préférence ; le matin, de la plage de sable (où rumeurs et pétitions concernant le policier molesté circulaient) pour édifier de beaux châteaux (C'est moi qui m'y colle ! Fini, depuis bientôt 12 ans, le temps du farniente...) ; de la mer plate, à 23-24° C, pour se baigner sans risque ; du parc Longchamp pour gambader ; de l'appartement pour faire des parties, parfois agitées, de mikado.

DSC01083

DSC01086

DSC01179

  Et des musées, en fin d'après-midi, pour se rafraîchir le corps et l'esprit. Les enfants ont adoré le museum d'histoire naturelle avec tous ses animaux empaillés et son exposition temporaire Lumières. L'hôtel Grobet-Labadié reste pour moi un joli hâvre de paix (même si les gardiens sont un peu collants...), qui n'est pas sans rappeler, en plus modeste, le musée Van Loon à Amsterdam. L'exposition sur les impressionnistes, intitulée Le grand atelier du midi, hors de prix, au musée des Beaux-Arts ne nous a guère engoués. Non plus que le MuCEM, gabegie qui rouille déjà ! Et l'utilisation nullissime du fort saint-Jean, labyrinthique (On a eu un mal fou, sous le soleil plombant, à trouver la sortie...).

DSC01144-tamanoir ou fourmilier

DSC01164-comment voient-ils

 Atterrir dans le panier m'a réconciliée avec la ville. En partie, car cette année, j'ai trouvé les commerçants on ne peut plus malaimables... Et les façades des beaux immeubles anciens de plus en plus décaties.

DSC01188-Palais de la Méditerranée

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 10:44

 Les cyclistes amstellodamois ne connaissent pas le casque. Ils n'en voient sans doute pas la nécessité, tant ils sont - officieusement, par force - prioritaires (et donc protégés, voire privilégiés) sur toute autre forme de véhicule : motorisé, électrifié, pédestre. Je les envie, car en ce moment ma tête transpire sous le mien, et j'aspire à une brise légère dans mes cheveux. Surtout quand j'emprunte les voies de bus surchauffées des quais. Ce matin, les chevaux de la Garde Républicaine trottaient vers Vincennes. Comme les petits chiens, les petits enfants, les chevaux en balade rendent les citadins plus souriants et patients. Un moment de pureté dans ce monde de brutes.

DSC00566

Détail d'un tableau du Rijksmuseum.

 

 En ce moment, le chichou dit Patte prudente doit être quotidiennement arrosé, par le jet du tuyau d'arrosage de la propriété accueillant son camp scout. L'année dernière, c'était par la pluie qu'ils étaient arrosés en abondance... La choute, elle, écume les squares, à la recherche de copains-copines pour partager ses jeux agiles. L'école est bel et bien loin derrière nous, et encore heureusement loin devant. Le soleil est enfin là, l'été plus respectueux de nos besoins calorifères que ne le fut le printemps.

DSC01043

Trampoline au jardin des Tuileries.

 

 La semaine prochaine on séjourne à Marseille. Où la plage des catalans, la plus proche du centre ville, est prise d'assaut, au point que l'accès en est cette année numériquement limité. Où hier des gens ont voulu noyer un policier qui tentait d'apaiser une situation conflictuelle. C'est dingue tout ça. Ils devraient reprivatiser cette petite plage rendue publique il y a quelques années. Je m'en fiche si je n'ai pas les moyens d'y aller, je suis pour la préservation du calme ambiant.

DSC01047

Samedi matin, l'île Saint-Louis vue du batobus, calme assuré.

Repost 0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 12:15

 Les vacances ont extrêmement bien commencé par un séjour d'une semaine dans ce très bel endroit-là :

DSC00759

Une très belle ville, où il fait bon vivre, qu'il est bon de visiter.

 

 Longtemps que je n'étais pas sortie de France, ma carte d'identité était périmée depuis plus de deux ans... Elle est toujours en cours de renouvellement, il faut compter deux mois et demi minimum pour en obtenir une nouvelle ! Fut un temps où deux heures à peine pouvaient suffire, moi je dis : on n'arrête pas le progrès.

 Mais vive l'Europe de Schengen où les douaniers sont rares, les distances courtes par des trains rapides.

DSC00785

Sur cette photo, des inconnus (dont je bafoue allègrement le droit à l'image), et une personne de ma connaissance, que j'affectionne.

 

 Parmi ce qui nous a énormément plu, hormis les canaux, les façades à pignons, les vélos rois : le Rijksmuseum, le musée maritime (Het Scheepvaartmuseum), Nemo (musée scientifique ô combien ludique), le zoo (Artis).

 Pour ce joli voyage, nous n'étions que trois - ma mère, le chichou (dont les cours se sont terminés le 21 juin) et moi. La choute, encore petite marcheuse, se devait d'honorer de sa radieuse présence ses spectacles scolaire et sportif de fin d'année et Mari avait la choute à garder et le salaire à gagner. Papy quant à lui, cordons de la bourse déliés, gardait le chat.

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article