Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 18:00

 Après des semaines de travail - en famille, en vacances, en voiture, à pied, sous la pluie - sur Le jardin extraordinaire et La mer, deux belles chansons certes, le chichou, qui les savait sur le bout des doigts donc,  a eu 8... Sur 20 bien sûr. Je rappelle qu'au 2d trimestre il avait eu 5. On a gagné trois points. Youpi.

 Il ne chante pas très juste ni très en rythme, mais, à force de travail, son chant est écoutable (Il visait le 10, j'espérais 12.) ; avec le stress (de chanter devant tout le monde), il a peut-être chanté plus mal que devant moi, mais, vraiment, cette prof saque, pas qu'un peu et pas que lui.

 La choute, qui, elle, aime la musique, le chant, la danse, a adoré l'histoire racontée dernièrement par sa maîtresse : Les musiciens de Brême. L'âne, le chien, le chat, le coq. Elle me l'a racontée en détails. C'était mignon. Du coup, je me suis dit qu'il fallait que je lui raconte d'autres contes, de Grimm, d'Andersen, de la comtesse de Ségur... En ce moment, on était dans les "Monsieur Madame". Plus rigolo.

  La choute grandit, la preuve en image :

DSC00301-silhouettes 2012 et 2013-taille réduite-copie-1

Silhouette 2012 sur silhouette 2013.

Repost 0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 09:33

 Pour fêter la fin de l'année (Encore une qu'on n'a pas vu passer...), la choute est allée, avec sa classe, à "Volovicomte". Une fée leur a distribué de beaux habits de princesses et de chevaliers. "Je voulais une robe rose..." (Elle était bleue.) La fée leur a raconté la jalousie du roi Soleil envers Nicolas Fouquet, qu'il a mis en cage. Ça les a visiblement intéressés, voire impressionnés. "Et tu sais qui l'a délivré ?" Non, qui ? "Personne..." Me confie-t-elle comme un secret. Moi-même, quand je l'avais appris, enfant aussi, ça m'avait attristée, voire traumatisée...

 J'ai été gâtée pour la fête des mères. Notamment par une petite fille qui aime sa maman "parce qu'elle lui fait des bisous tous les jours", et par un petit garçon qui est content de bénéficier depuis peu d'argent de poche.

  On est allés voir Epic en avant-première, ça nous a emballés, la veille on avait assisté au spectacle d'un petit cirque familial, les enfants étaient ravis tout pareil, notamment à cause des nombreux animaux présentés. Ils ont volontiers touché un python blanc... (2e fois pour le chichou, une 1ère pour la choute !) C'est chaud et doux, dixit le chichou.

 On a touché le printemps du doigt aussi. Pas longtemps, et avec du vent.

DSC00251

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 12:52

DSC00068

 La choute a eu peur de cette jolie façade colorée, il a fallu la rassurer.

 

DSC00089

À Paris il y a aussi des montagnes à gravir.

 

DSC00092

 Au détour d'un bambou la Seine peut se transformer en MéKong.

   DSC00101

  En rang d'oignons : Chrysanthèmes, subtile ancolie ("que l’on appelle parfois Gant de Bergère, Gant de Notre-Dame, Cornette, Aiglantine, Colombine ou encore Tourette", ouf !), fraisiers.

 Comme on sait, Mari n'aime pas les animaux chez lui. Il ne veut pas non plus de fleurs (ni de fruits). Il n'est pas sensible à la beauté animale et végétale... En tout cas pas suffisamment pour en supporter les contraintes. Bref, celles-ci se sont imposées d'elle-même au débotté, comme qui dirait.

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 16:01

 Rien aujourd'hui sinon : le temps qui change malheureusement, il ne faudrait pas qu'on s'habitue au beau temps, non mais. La fin des cours pour les enfants, ouf, il était temps. Dans la série il s'en passe des choses au bureau, un fringant lévrier a perdu sa balle dans les douves de notre palais. Son maître s'est montré hardi pour la récupérer.  Soit il tenait particulièrement à cette balle, peut-être hors de prix, financèrement ou sentimentalement, soit il adorait son fidèle compagnon, qui lui était visiblement très attaché, et ne voulait pas le priver de son jouet préféré. Question santé, les enfants sont, pour la xième fois, enrhumés. Ils auront, une fois guéris (un jour peut-être), des vaccins à faire : le rappel DT polio pour l'un, le BCG pour l'autre, qui ne lui pas été fait en temps et en heure faute de trouver un médecin volontaire pour ce faire... Les médecins, on ne leur fait pas faire ce qu'ils ne veulent pas faire, en revanche, eux..

 La choute aime beaucoup Trenet ; elle connaît le début du Jardin extraordinaire, mieux que son frère qui doit l'apprendre pour sa prochaine note de musique à l'école... Aujourd'hui j'ai repris Les copains d'abord, dont j'avais appris les premiers couplets avec mon instituteur de CE1 - guitariste, ex soixante-huitard, écolo avant l'heure, un bonheur. À l'époque, et du coup jusqu'à récemment..., je croyais vraiment qu'il s'agissait d'un bateau avec ses matelots... Ses "fluctuat nec mergitur" et autres "confiteor" me faisaient rêver, mais la métaphore ne m'était pas chose connue. J'explique un peu la chanson de Trenet à la choute, qui conçoit qu'un tel jardin n'existe pas en vrai, qu'il ne peut exister que dans les livres ou les films ; mais dans sa tête ? Y voler quand un chagrin vous éprouve ?

DSC00321

 Dans les vrais jardins, il y aussi des petits bêtes, et ça,

 pour certain(e)s, c'est moins bien...

 

Repost 0
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 09:21

 Arrête de me suivre, t'es pas ma copine. Dit ce babouin à ma gentille blonde qui va vers elle (c'est une babouine en fait, qui  ne manque pas de jouer avec elle en plus, mais quand elle veut...) en ce début de matinée d'école. Je ne suis pas rousseauiste : enfant comme adulte l'Homme est parfois méchant, voire sans pitié. Les exemples ne manquent pas. Je ne me blinde pas, au contraire même.

 Le chichou a fait son exposé sur Achille ; le powerpoint d'images d'oeuvres d'art a beaucoup plu à la prof (merci Maman). Il a juste oublié de dire qu'Achille avait été plongé dans le Styx... Même si la peinture était là pour montrer cet événement d'importance. Vu que c'est à cause de la faiblesse de son talon par lequel le tenait sa mère qu'il a péri.

 Il fait beau, chaud mais pas toujours (je vais émigrer à Tahiti), on a pique-niqué au bois, pris une grenadine en terrasse, fait de la trottinette. Et des galipettes.

DSC00052

 Sur ce, on attend, avec d'autres, la sortie d'Iron Man.

 

Repost 0
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 10:27

 La choute a tenu à accompagner ses copines au fast-food. Je l'ai laissée en bonne compagnie. En rentrant elle était tellement fatiguée qu'elle s'est endormie peu avant l'heure de son cours de gym (pour lequel je ne l'ai pas réveillée). Le chichou a annulé la natation pour faire ses devoirs, trop nombreux. J'ai beau lui dire que le plaisir passe avant l'école, il ne m'écoute pas... On paye, chèrement, des activités qu'ils ne suivent pas toujours assidûment.  Je rage contre le rajout (en 2014) du mercredi matin pour l'école primaire.

 Pour son contrôle de géographie, le chichou avait à apprendre les différences entre la campagne et la ville.... Encore une fois, en parler, les noter, pourquoi pas, mais les apprendre ??... Des choses évidentes en plus, que le chichou sait déjà, mais de façon diffuse. Tout ça, parce que les professeurs ont besoin de notes. Avec ça, évidemment qu'ils n'ont jamais appris les noms des fleuves et montagnes, régions et départements français. Ce serait trop simple.

 Le chichou a fait un calcul et m'expose son idée : "Sur deux ans, avec x heures d'histoire-géo, on pourrait découvrir tous les pays, dit-il en regardant, rêveur, sa carte du monde. En apprendre les données essentielles (nom de la capitale, régime politique, couleurs du drapeau, langue parlée, ressources exploitées) et voir un film d'un quart d'heure sur chaque pays." Doit-il proposer cette idée, aussi simple qu'efficace, au ministère de l'Education Nationale, qui manque cruellement de bonnes idées ?

carte McDo

  Ils pourraient aussi apprendre la liste des diverses adresses de leur restaurant préféré aux quatre coins du monde...

Repost 0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 13:26

 Chez Toraya. Où je suis allée acheter trois pâtisseries printanières (Vu leur vil prix, je ne fais pas toutes les saisons...) : Miyaku no Haru (Le printemps à la ville), Haru no Yume (Rêve de pintemps) et Sakura Mochi (Délice de cerisier). Créées en l'an 7 de l'ère Taishô (1918), nous dit-on.

 Ce que j'aime particulièrement, c'est le descriptif qui les accompagne. Par exemple, pour le Haru no Yume, "gâteau brioché à base d'igname, fourré à la pâte d'azuki rouges en morceaux", il "donne l'espace d'un instant l'impression d'être un joli papillon sous un ciel de printemps." Tout à fait ce qu'il me faut aujourd'hui...

avril 2013-avril 2013-Haru no Yume

Ah oui, il a la forme d'un papillon blanc !

 

 Quand le temps s'adoucit, les Japonais se prêtent à la coutume du hanami : ils vont admirer les cerisiers en fleurs. Le Sakura Mochi est donc "lové" dans une feuille de cerisier légèrement salée. Je le destine à la choute pour son amour des feuilles. Le fond de son cartable est toujours tapissé de petits cailloux, bâtons, feuilles, papiers, comme autant de trésors ramassés dans la cour.

avril 2013-Sakura Mochi

D'un joli rose indien...

 

 Mais peut-être préfèrera-t-elle le Miyako no Haru pour ses couleurs rouge et vert, qui "célèbre la splendeur du printemps à Kyôto, ancienne capitale du Japon". Il me paraît probable qu'elle veuille, quoiqu'il arrive, le gâteau qu'aura choisi son frère. Elle a une fâcheuse tendance à lui ôter le pain de la bouche...

avril 2013-Miyako no Haru

 Bref, aujourd'hui, ce sera goûter japonais. Sans doute augmenté de douceurs européennes, car ces niponneries sont aussi chères qu'elles sont petites et vite englouties... Peut-être utilisera-t-on les baguettes pour les déguster plus lentement.

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 13:13

 En attendant le retour tardif du chichou de son week-end scout, la choute a tenu à aller à la messe et surtout a tenu à y rester jusqu'au bout... Vais-je en faire, contrairement à son frère (et à moi-même), une communiante ? Heureux celui qui croit sans avoir vu, a dit Jésus à saint Thomas qui voulait voir pour croire. De nos jours, à l'heure des trucages numériques, on ne peut même plus alléguer qu'on veut voir pour croire... Toucher, oui.

figurinea

Ce n'est pas la choute, mais ça y ressemble.

J'avoue que la poignée de main du curé et son souhait, emprunts de bonté, d'une bonne semaine pour chacun de ses fidèles m'a apporté quelque réconfort. Un tout petit soutien moral, auquel on peut aisément prendre goût. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de monde, de tous âges et horizons, à cette messe. Je suis sûre que la bonne presse du pape François (cité au moins deux fois pendant la messe) y est pour quelque chose. Pour un peu, le catholicisme va être à la mode !...

Bastien-Lepage, communiante

La communiante à la triste mine mais à la jolie tenue

 de Jules Bastien Lepage.  

 Le chichou s'est bien amusé, était content d'avoir eu sa deuxième étoile. Les cheftaines préparent déjà le camp de cet été. Heureux celui qui comme Ulysse va faire un beau voyage...

Repost 0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 17:15

 Ce matin, la choute est partie à l'école avec son serre-tête noir sur la tête. Celui avec une grosse fleur dessus. Il faut poser le serre-tête-blonde de telle façon que la fleur soit à droite, sinon ça vaut pas. Ses lunettes sont toujours roses, elle a jeté sa deuxième paire, d'une couleur et d'une forme autres, quelque part dans la maison ; on n'arrive pas à la retrouver depuis... Quand elle s'énerve, ô rage, ô désespoir, elle jette ses lunettes. Why not.

 Hier soir le chichou ne cessait de me réciter cet "Irish Blessing" plein de bon sens qu'il avait à apprendre : May your pockets be heavy and your heart be light, may good luck pursue you each morning and night. Je vous le souhaite. Il a bientôt ses premiers verbes irréguliers à apprendre, mais la liste du livre est, bizarrement, sans participe passé... En attendant il a un week-end scout, sans doute encore dans le froid et sous la pluie.

2013.03-fillette et chat à cinq pattesa

 Aujourd'hui, je me suis racheté des lunettes de soleil ; avec un peu de chance, ça pourrait faire venir le soleil.

 

 

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 12:15

 Le chichou adore les super héros "Marvel" : Hulk, Iron Man, Thor, Captain America. Capitaine américain, comme dit sa soeur, dont c'est le préféré. Elle est à l'âge où l'on aime choisir, et que les autres alentour choisissent également, un préféré. Même et surtout parmi des personnages se ressemblant trait pour trait, dont seules les couleurs changent... Pour en revenir à l'aîné, il a récemment vu et apprécié pour la première fois X-Men. X-Men II et III étant prévus dans la foulée.

 Hier je l'ai subtilement attiré dans les mailles de mon filet cinématographique, en initiant le démarrage de mon DVD peu avant son heure de coucher. D'abord debout, hésitant, il s'est finalement assis, rigolant, dans le canapé (la choute endormie à ses côtés ; elle a le coucher pas facile facile.). The Devil and Miss Jones de Sam Wood, avec Jean Arthur et Charles Coburn, l'a captivé. Ce film date de 1941, quand même.

 Je me dis que pour son bien-être psychique et le bon développement de son intellect je ne peux pas le laisser regarder que les "blockbusters" de notre époque.

The Devil and Miss Jones

 Une fois qu'on s'est habitué au noir - et gris - et blanc, à la qualité très moyenne de l'image, au sous-titrage jaune, ça va...

 Avec une bonne histoire (pleine de bons sentiments et gentiment moralisatrice), de bons dialogues, de bons acteurs, une réalisation efficace, tout passe.

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article