Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 20:47

 Très mauvaise idée (en même temps, ça n'en est pas vraiment une) quand on est soi-même malade de se faire garde-malade de ses enfants. Leurs cris ne débouchent pas mes oreilles douloureuses, au contraire. Et mes propres injonctions glapies n'arrangent pas mon mal de gorge. Quant aux mouchoirs, y en a partout, c'est pas beau à voir. Le must, c'est comment ils vous empêchent de prendre la forme du canapé... (De toutes manières, ils ne seraient pas là, je sauterais sur l'aspirateur, alors.) Et le chichou, insatisfait de son oeuf dur et du gâteau frais maison noix-noisettes-chocolat, qui me reproche de ne pas lui faire à manger !? Précisons qu'il n'a, bien sûr, pas voulu de soupe, hypervitaminée, car faite maison aussi. Je ne manque alors pas de lui rappeler que je l'ai porté 9 mois, que j'ai subi les douleurs de l'enfantement et que je l'ai allaité plus d'un an, et j'en passe. Eh, oh. Son oeuf, il peut le faire tout seul, maintenant.

 Sur sa tombe, Mari, fervent partisan de la détente personnelle, souhaiterait comme épitaphe : Enfin détendu. En écho, je voudrais sur la mienne un truc du genre : Enfin au repos. S'il y avait quelques épitaphes comme ça sur les tombes on rigolerait plus dans les cimetières. J'aimerais qu'il y ait quelques mots sur les caractères et les histoires des gens aussi ; franchement ce serait plus humain, moins impersonnel, ça ferait vivre les morts plus longtemps, on ne deviendrait pas un total inconnu pour sa propre descendance et le promeneur attentif aurait une vraie pensée pour le cher disparu.

 Abnégation, abnégation. Ou comme dit mon maître de Qi Cong, en référence au boudhisme : la douleur n'est qu'un état impermanent qu'il faut savoir ignorer. A méditer, à appliquer - plus dur. Ça en a fait rigoler quelques-unes qui n'arrivaient même plus à lever les bras... Moi, au cours, de la semaine dernière, les bras en croix de longues minutes, je pensais à l'abyssale souffrance qu'a dû ressentir Jésus (et autres malheureux crucifiés) sur sa croix... Et ce sans oublier la mienne, ç'eût été trop facile. Et encore je ne vous parle pas de l'écartèlement (Quelqu'un a vu Braveheart ?), ce n'est pas le moment ni l'endroit.

 Peut-être atteindrai-je la "zen attitude" dans une autre vie de mon karma...

2013.01.27-crayons et feutres-autoportrait

Autoportrait, par la choute, qui sort de la grippe

pour entrer dans le joyeux monde de la rhimo-pharyngite

(ces deux horribles mondes devant être étroitement liés).

Repost 0
Published by Marie - dans A la maison
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 20:28

2013.01.27-crayons  Tandis que la choute récupère doucement, que le chichou résiste plus ou moins vaillamment, je plonge. L'hiver n'est vraiment pas une saison aimable.

 PS : Mari, lui, est hermétique, imperméable aux microbes et autres bactéries et virus réunis.

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 11:50

 Une grippe pour la choute, qui a de la fièvre depuis plusieurs jours. Je me sens moi-même un peu patraque...

La choute se montre néanmoins relativement active.

 

  On a regardé Spirit. Et La rivière sans retour aussi. Ci-dessous la preuve qu'on a vu des Indiens sur des chevaux.

 

2013.01.21 lun-indien sur cheval jaune comme Spirit

 

 

2013.01.24-feutre et gommettes-loup pourchassant belette-la

Loup pourchassant belette sur rocher

tout en prenant le temps de hurler un peu.

 

 

  2013.01.24-feutres-chevalier armé contre monstre crachant

Chevalier armé contre monstre aux grandes oreilles/cornes ?

 crachant du feu, un pommier entre eux deux.

 

2013.01.24-feutre sur papier essuie-tout-masque chat

Masque de chat sur papier essuie-tout découpé...

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 09:41

 L'école du chichou propose un forum des métiers. Le but, louable, est de mettre en contact, par le biais de stands à thèmes, les élèves, de la 3e au lycée, avec des anciens élèves et des parents désireux de/aptes à parler de leur profession.

 J'interroge le chichou, qui, en 6e, ne se sent pas encore trop pressé ni stressé (et se demande pourquoi je l'embête à vouloir l'emmener au CIO), sur ce qu'il veut faire. Archéologue, dessinateur, écrivain, scénariste, travailler à la télévision sont ses principales réponses (du moment).

 

 J'engage la choute, en moyenne section de maternelle..., à se prononcer elle aussi, en entourant les métiers qu'elle préfère parmi ceux représentés sur la brochure :

img864

 Elle "flashe" spontanément sur réparer les objets... Ainsi que sur se muscler...

Médecin, réparer les gens ? Non, non. (Zut.)

En la poussant un peu, elle veut bien plus tard lire beaucoup (2e image en haut en partant de la gauche).

Voire finalement être maîtresse juste pour dire aux enfants ce qu'ils doivent faire.

Faire la cuisine, ça doit pas être mal. Peindre, bien sûr, c'est toujours bien.

Ah, de l'ordinateur comme Maman, ça, c'est bien !...

 

 Moi qui n'ai toujours pas trouvé ce que je voudrais faire quand je serai grande, je suis très anxieuse de bien soutenir mes enfants dans leur choix professionnel.

 

 

 

Repost 0
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 09:20

Cherchez l'intrus.

P1190122

 

Qui a gentiment fondu.

P1190131

 

2013.01.19 sam-feutres-bonhomme de neige-1ère chute de nei

 

On a recyclé le bonnet et les boutons du fondu au nouveau du balcon.

P1190133

 

2013.01.19-feutres-bonhomme de neige 2

Ils ont tous des mines étranges et plutôt patibulaires, non ?

Les plus beaux et originaux bonshommes de neige que je connaisse sont ceux de Calvin, dans Calvin and Hobbes.

Les châteaux de sable sont quand même plus faciles à faire.

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 09:25

J'ai un petit garçon ultra raisonnable. On regardait tous deux Iron Man, et à 21 h 30 il a insisté pour aller se coucher, car il avait école le lendemain. J'ai insisté de mon côté pour ne pas arrêter le film (vu que trouver un moment de libre n'est jamais gagné pour moi)...

J'ai une petite fille ultra déraisonnable. Elle s'est endormie sur le canapé peu après la mise en route du dit film (vers 19 heures) qu'elle voulait absolument voir, fan de super héros qu'elle est, son préféré étant Superman, le plus beau, celui sans trop d'accessoires. Elle n'a pas dîné, mais avait copieusement goûté.

J'ai pu tranquillement apprécier le film (relativement violent) jusqu'à la fin. J'ai porté la choute dans son lit, je l'ai réveillée pour l'école vers 7 heures. Elle aura dormi, pour la 1ère fois de sa vie, 12 heures et toute habillée.

 C'est Byzance, et rare, j'ai pu regarder deux autres films, de qualité, cette semaine, Mariage compliqué (Holiday Affair, 1949, comédie romantique de Don Hartman, avec Robert Mitchum et Janet Leigh) et Le sillage de la violence (Baby The Rain Must Fall, 1965, comédie dramatique de Robert Mulligan, avec Steve MacQueen et Lee Remick).

 Y a plus qu'à voir Iron Man 2 (puis 3) et The Avengers 1 (puis 2). Cette manie qu'ils ont de faire des séries de films maintenant... Est on ne peut plus commerciale. La veille, Chichou regardait Captain America (tandis que je m'occupais de sélectionner et télécharger les photos à développer ; c'est aussi ça le progrès). C'est une "Marvelous" période.

J'aimerais aussi faire voir ça au chichou :

img855

Les trois mousquetaires.

 Et Scaramouche, et Cartouche.

 Il a bien aimé Les mariés de l'an II (et Le cerveau).

 

img857

La prisonnière du désert.

Il n'aime pas les westerns (moi j'adore), mais là, quand même...

 

img856

Des monstres attaquent la ville... Ça devrait le "brancher".

J'ai un fils qui heureusement supporte le noir et blanc et tient à la VO.

Repost 0
Published by Marie - dans A la maison
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 08:38

 De bon matin, rue de Rivoli, une vieille clocharde tapant sur la tête d'une autre, tout en l'engueulant. C'est violent à voir. Elles se seraient battues encore. Mais là, l'agressée ne ripostait pas.

 Le lendemain, à la maison, la choute a pris le milk-shake entamé par son frère (alors qu'elle en avait entamé un - en tout point pareil - de son côté), résultat, il lui donne une tape sur la tête. Elle dira : "C'est plus pas bien de taper sur la tête de quelqu'un que de prendre un milk-shake à quelqu'un". Le chichou s'est excusé (y avait intérêt), elle après (car ce qu'elle avait fait été moins "pas bien"). Inutile de dire que taper est strictement interdit à la maison. Du coup (?), j'ai eu des enfants qui réclamaient des fessées... Ça fait sans doute moins mal que des tapes sur la tête ceci dit.

 C'est vrai que les mots peuvent psychiquement détruire, mais c'est physiquement que les gestes peuvent carrément détruire.

 

  À propos de mots, la choute fait des pages et des pages d'écriture et trouve qu'elle écrit de mieux en mieux.

2013.01.16-feutre-page d'écriture 2 

Repost 0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 12:01

 Chacune de détailler son menu, ce qu'elle a savamment préparé, présenté à ses convives, de l'entrée au dessert, en commençant par le plat principal. Pour l'une - dont le repas a duré de 14 à 20 heures, quelle horreur ! - du foie gras partout sauf dans le dessert. Vient inévitablement mon tour. A ma grande honte, je n'ai su que répondre. Qu'avais-je donc mangé au repas de Noël ? J'avais beau me creuser la tête... Je me souvenais qu'il s'agissait de viande, et de légumes, d'une bûche en dessert sans doute. Et que tout ça était bien bon...

 

 À ma décharge, à chaque repas des vacances de Noël, c'était fête. Ne serait-ce parce qu'il fallait bien manger les restes du dit repas du 25... Ne serait-ce parce qu'on a commencé le 24 au soir. Ne serait-ce parce que Mari met souvent les petits plats dans les grands, en vacances comme en temps normal d'ailleurs.

 Et puis, en tant que végétarienne, me souvenir du nom d'un morceau de viande, pas facile.  Et puis, en tant que bec sucré, me souvenir d'un dessert, pas plus facile (parce que j'en mange trop, de bons, tout le temps).

 

 Bref, pour la postérité, néanmoins, voici les deux menus officiels retrouvés, écrits le premier, celui du réveillon, par Chichou, le second par moi, illustrés par notre petite et néanmoins très serviable dessinatrice maison.

menu réveillon Noël 2012

 

img839

 

 Ah ben tiens, finalement, le jour J, c'était du poisson...

 Quand j'étais petite, chaque 25 décembre, ma grand-mère nous servait une traditionnelle dinde aux marrons et aux fruits chauds (St-Mamet) (avec leur sirop - aux autres repas, ma grand-mère nous versait souvent dans nos verres de petites filles le bouillon des légumes). Simple à retenir... Trop de variété nuit à la bonne mémorisation des choses...

 Depuis, comme un parfum de l'enfance, je garde une prédilection pour les marrons et les fruits en boîte en accompagnement de plats salés. Et, pendant ces vacances hivernales, je me délectais, en guise de digestif, de jus de poire chaud. Aussi bon que le vin chaud.

 

 Ce matin, un énième pédopsychiatre, sortant un énième bouquin sur (critiquant la mise à mal de) l'autorité parentale (pourtant moins galvaudée que dans les contrées anglo-saxonnes a-t-on lu récemment), nous dit qu'on ne doit pas séduire son enfant pour qu'il se lave les dents (genre : "Mon petit coeur, veux-tu bien te laver les dents pour me faire plaisir ?"), qu'on ne doit pas non plus le lui demander de manière autoritaire (voire criante, ma tendance malheureusement, car la répétition fatigue les nerfs...). Sa proposition fulgurante ? Demander les choses d'un ton neutre... Il faut faire un bouquin (que je ne lirai pas, j'en ai trop lus pour rien. Finalement, seule Dolto est réellement intéressante.) pour arriver à cette conclusion vide de sens ? Si ça marchait, le ton neutre, ça se saurait, et les deux autres façons de faire n'auraient pas été inventées, CQFD. Même le chichou tôt levé avec moi était d'accord. Avec moi.

 Pour finir, quelques dessins récents de notre illustratrice maison sur laquelle l'autorité parentale quelle qu'elle soit, neutre, douce, criante n'a guère de prise...

casque de vélo

Portrait de son premier casque à vélo, acheté samedi à moitié prix.

 "J'ai pris du marron, parce que je n'ai pas de noir.

 J'ai pas fait les mêmes dessins sur le casque, mais c'est pas grave."

 

img832

Galette.

 

img829a

 

 

Poétique en diable : citrouille avec au bout du fil son ballon-étoile.

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 12:34

 Avec le chichou, chaque début d'année, pour adoucir la rentrée, nous conviions quelques-uns de ses copains-copines à venir festoyer à la maison, autour d'une galette garnie de frangipane (pitié sans amande amère) et d'au moins une fève. Le chichou devenu grand, la chichoute étant petite, cette tradition s'est momentanément interrompue. Pour reprendre de plus belle cette année, avec la choute devenue suffisamment grande pour en profiter. Elle tenait absolument à avoir la fève - contrairement au bon roi chichou en son temps -, elle l'a eue, mais afin que chaque enfant soit comblé (On ne fait pas de fête pour les frustrer, tout de même !), la fève s'est démultipliée, en 4 autres petits sujets...

 Les filles avaient, pour différentes raisons, omis d'apporter leur déguisement de princesses. Ce qui, notons-le, est rarement arrivé chez les invitées du chichou, qui y pensaient d'elles-mêmes. Heureusement que la choute avait trois tenues dites princières à prêter. C'était compter sans l'envie toute féminine de porter la robe de l'autre... Les tenues ont donc changé de propriétaire au gré de l'envie des participantes, ce qui a donné lieu à quelques prises de bec, les envies des unes n'étant pas forcément du goût des autres... J'ai dû veiller au grain (tandis que Mari veillait sur sa daube). La choute tenant, elle, à garder sa tenue initiale.

 

P1120115

Princesse à robe ample et svelte prince.

 

 Le garçon (l'autre garçon ayant déclaré forfait pour cause de fièvre) (et le chichou étant content d'être absent...) déguisé en chevalier n'a pas eu de problème, il n'a pas fait d'envieuse et considérait tout ça de très loin, l'épée à la main, à califourchon sur son cheval. C'était bien lui - sans concurrent, sans ennemi - le roi de la fête.

 À quand la fête du printemps avec ces mêmes (ou/et d'autres) enfants ? Quand j'aurai un jardin, ce qui n'est pas pour demain.

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 15:19

Jesus Christ is born. Ça  nous a touché.PC260037

 

 Un peu partout.

PC270058

 

PC270061

 

PC270047

 

Le père Noël est passé. Ça nous a rassuré. PC260042Et bien occupé.

 

Rentré chez lui, il s'est installé devant une bonne tarte aux framboises faite par sa femme.

PC280063

  On l'envierait.

 

La choute est toujours partante pour de nouvelles expériences.

PC280068

Au fond à droite la main secourable du chichou

tendue vers sa soeur.

 Lui ne s'est pas risqué sur la glace.

Elle en redemandait.

 

Déguisés en prince et princesse.

 PC300081

Heureux d'être en vacances.

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article