Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 09:21

    2014.11.26 mer-stylo et crayons-tournesol2

  Aux Savants en herbe (une association qui propose des activités, payantes, au sein de l'école, entre midi et deux), la choute a eu des graines de tournesol à faire pousser. Tiges et feuilles ont vite poussé, puis se sont non moins vite ratatinées... En dessin, la durée de vie du tournesol (de toutes manières, c'est une des rares fleurs que je n'apprécie carrément pas) est plus sûre.

 En parlant de fleur, celle avec un F nous a fait un discours sérieux hier au spectacle Cirkafrika 2 (On a vu le 1.) offert, pour Noël, aux enfants de ses agents. Seul Frédéric Mitterrand avait fait un discours adressé aux enfants. Les autres s'adressent plutôt à leurs parents (qui les accompagnent) et leur parlent boulot, impérieux projets, grandes ambitions... Se paient de mots, ces ministres qui ne sont là que "ce que durent les roses"...  

 Dans le cadre de mon travail, je m'attarde sur ce dessin de Greuze, intitulé La maîtresse d'école (Saint-Pétersbourg, Ermitage).

La maîtresse d'école

 On se plaint, mais les conditions au XVIIIe siècle ne devaient pas être des plus favorables à l'épanouissement aussi bien personnel qu'intellectuel. Les petites filles du dessin (imaginatif ; il s'agit de la caricature d'une réunion d'artistes autour de leur hôtesse) sont non seulement pour le moins mal installées, mais ont l'air terrifié par leur revêche maîtresse, assise sur son trône, munie de son martinet... (Qu'en était-il réellement à cette époque ?) Je vais montrer ça à la choute histoire de la faire relativiser, elle qui ne veut un jour changer de classe que si la maîtresse est aussi belle que celle qu'elle a à présent... La choute a toujours incroyablement adoré les fleurs...

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 12:32

 Samedi, la choute était invitée à un anniversaire sis boulevard Henri IV. Des semaines que j'attendais cela. L'idée de me retrouver dans l'historique quartier du Marais entre 14 et 17 heures me remplissait de joie. Une nouvelle preuve, s'il en fallait, qu'on n'est pas tous pareils : sur les quatre petites filles invitées seuls les parents de la choute (en l'occurrence Mari et moi) sont restés à Paris. Tous les autres ont vite regagné leur chère banlieue, la majorité en voiture, sachant que notre ville, jouxtant la capitale, est à environ 15 minutes en métro (sans changement) de Bastille... J'étais littéralement sciée. (D'ailleurs Mari en avait marre de m'entendre répéter mon incrédulité.) Surtout sachant que les parents d'une cinquième petite fille ont refusé l'invitation parce qu'ils (m'ont dit qu'ils) trouvaient que c'était trop loin...

 Lundi, en stage (toujours et encore dans le Marais !), la formatrice (habitant Asnières) de s'exclamer, enthousiaste : " On a de la chance à Paris. C'est beau et il y a plein de choses à faire ! " Je l'aurais embrassée. Et ça m'a rassurée. J'aime savoir qu'il y a des gens qui partagent mes intérêts et passions, et savoir que Paris continue à être aimée, notamment par ceux qui y vivent et travaillent.

F+M-2004.05.19-PontRoyal

Du temps où le chichou était petit on lui faisait déjà partager notre amour de Paris...


Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 13:45

 Ce qui caractérise le plus cette époque (l'après seconde guerre mondiale), c'est le choc aux cerveaux provenant des innovations électriques de la Radio et du Cinéma. Tout en est devenu fébrile ! [...] Le rythme de la vie est devenu saccadé et tout s'en ressent. Ainsi écrit Maurice Chevalier dans ses mémoires (en 10 tomes). À chaque époque ses raisons (supposées) - modernes - de fébrilité (supposée ?)... Il écrit, bien, plein d'autres choses intéressantes Momo, star française internationale, sur la vie, les personnalités (toujours avec profondeur et bienveillance) qu'il fréquente, le "show business", les époques et événements qu'il traverse.

 À l'aquarium de la porte Dorée, les enfants ont chacun portraituré le piranha rouge. Pas le meilleur ami de l'homme, mais pas son pire ennemi non plus (contrairement à sa réputation). Ci-dessous la version de la choute. Arrivés à la maison, on a rajouté des gommettes...

   2014.11.09 dim-crayons-piranha rouge-aquarium Porte Dorée

 En DVD, on a vu et apprécié Prisoners, (un tantinet trop) lent, pesant, captivant, infiniment déroutant, sans la choute qui se "libère" et se "délivre" (de l'école ?) en rerereregardant La reine des neiges (criarde à mon goût).



Repost 0
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 10:18

  Pas mal de pluie pour les enfants en Normandie, mais de bons moments de détente intra et hors muros. Pas mal d'émissions intéressantes en replay pour moi. Une pile de DVD qui reste, depuis quelques semaines maintenant, à entamer.

  Quelques jours à profiter de Paris et des amis. Un Palais de la Découverte décevant : trop de monde (un mercredi pendant les vacances), de matériel défaillant (à restaurer), d'explications absconses (et trop longues). L'expo Bazarasons porte bien son nom... À fuir, malgré (à cause de ?) sa publicité dans les média. Un atelier au musée de la poupée (chérot) , situé dans un joli coin de Paris, à l'abri de la bruyante rue du Renard. Décidément, Paris est bruyant pendant les vacances... Hors vacances, on peut trouver pas mal de coins calmes, si si.

 Le café aux chats (chérot aussi), lieu d'accueil d'une douzaine de doux matous, est un concept auquel  j'adhère, auquel pas mal de monde, pas seulement les enfants, adhère d'ailleurs. On avait réservé, comme il se devait, on a quand même attendu. Guignol et le citrouille magique, au théâtre Montsouris, c'était, comme toujours, bien. Là aussi, file d'attente de rigueur (contrairement au champ de Mars, pas moins fréquenté mais avec une organisation différente), salle bondée. Tournée des commerçants, qui se sont révélés charmants avec nos deux jolis et gentils petits sorciers de 6 ans. Qui n'ont pas manqué de remercier leurs généreux donateurs de bonbons et autres nougats bienheureusement tendres. Le bilan de cette Toussaint, sans visite au cimetière, trop loin, ce sera pour Noël, est très positif pour moi, pour nous.

 Dire qu'il y avait des - jeunes - gens pour faire la queue devant les boutiques de déguisements les 30 et 31 octobre... Si pas toujours appréciée dans la journée, l'animation de Paris est particulièrement plaisante à la nuit tombée. Et j'avoue : on a déjà décoré le sapin (en plastique). J'ai demandé au père Noël un appareil photo, le mien ayant rendu, prématurément mais pas accidentellement, l'âme.

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 13:05

 Emprunté à L'invitation au voyage de Baudelaire... Mais je n'ai pas besoin d'aller loin pour ressentir ces choses-là. Je reste chez moi. Seule. Les enfants sont partis une semaine avec Mari. Dommage que je travaille, je n'ai que les soirées pour profiter de mes luxe, calme et volupté personnels, à demeure. Du coup je me couche très tard (car je suis moins fatiguée par mes soirées...) pour mieux en profiter. À l'arrivée, je manque un peu de sommeil... Mais c'est pas bien grave.

J'ai les enfants au téléphone, tout va bien. Ils se détendent. Le chichou a soufflé ses 13 bougies - savamment mises en place par sa soeur-apprentie-décoratrice-festive. (Il a eu son resto, ses nombreux cadeaux et ses non moins nombreux bisous avant de partir.) "On rentre samedi ?" Me demande-t-il (Espère-t-il ?).  "Surtout pas ! Vous rentrez dimanche. Di-man-che, c'est bien entendu ?" M'empressai-je de répondre. Dimanche soir, même.

13 bougies 

Après, je suis en vacances (enfin, deux jours seulement), ou mes vacances sont terminées, selon le point de vue auquel on se place.

Repost 0
Published by Marie - dans A la maison
commenter cet article
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 06:29

 Nous on dit cahouètes, c'est plus court pour tout le monde.

 Une fois n'est pas coutume, avec la choute on est allées chercher son frère à la sortie de son atelier de dessin. Pour une fois une association qui dispose d'une secrétaire vraiment très sympathique, conciliante, arrangeante, souriante, chaleureuse, fort aimable et j'en passe, soit-dit en passant (justement).

 Une dame, benoîtement assise-sur-son-séant, mange des cacachuètes. Pas des grillées-salées, mais de celles qu'on donne aux éléphants dans les zoos (dans les livres d'images), qu'elle décortique. Tandis qu'elle croque les graines ovoïdes d'arachide le sol autour d'elle se jonche - en ces quelques secondes avant la fin du cours - non seulement de quelques gousses (autrement appelées coques) mais de menus téguments secs rouges (entourant les graines)... (Vive Wikipédia pour ces termes savants !)

1953-cacahuetes

 Alors qu' elle se met sur ses pieds chaussés de sandales, les deux jambes de son collant noir filées, à l'arrivée de sa fille, elle n'a pas un regard pour le sol quelque peu sali (que la secrétaire fait mine, aimablement, d'ignorer).

 Le chichou sortant du cours en compagnie, nous nous sommes faites discrètes, je ne voulais pas lui "mettre la honte"  - termes qu'il n'aurait évidemment pas employés -, et l'avons rattrapé, quelques mètres après, dès sa compagn(i)e de son côté partie.

 Quand il m'a dit que la fille de la mère croqueuse d'arachide était un peu bizarre, mutique, ça ne m'a pas vraiment étonnée (mais un  peu navrée). On ne peut pas avoir une mère qui croque des cacahuètes à tout-va (en me fixant bizarrement du regard en plus...) et s'en porter bien.

 Ce point de vue étant purement - très - personnel, il vaut sûrement "peanuts".

     tic et tac-cacahuete

En plus, je préfère, de loin, les noix de cajou...

Repost 0
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 10:46

  Pour faire plaisir à son frère, la choute dessine parfois des (gentils) monstres.

2014.10.11-feutres-Bonjour j'ai un nouveau casque et une n

 Sinon, son doux univers est peuplé de chevaux, en particulier de licornes en ce moment, de préférence portant un petit chien sur le dos, et de lapins qui se promènent gentiment dans la nature avec leur carotte...

2014.10.11-feutres-licorne du vide-greniers + chien  Poney acheté à un vide-grenier samedi. On m'aurait dit il y a quelques années que j'achèterais sans trop sourciller des objets que j'exècre je ne l'aurais pas cru. Et pourtant...

 

2014.10.11 sam-feutres-licorne + chien sautant barrière

  2014.10.12 dim-feutres-BD du petit lapin qui voya-copie-1

1. Le lapin, à côté de son terrier, avec sa carotte.

2. Il traverse un champ de blé.

3. Passe un pont puis un tunnel (Ou alors c'est une grotte.).

4. Se retrouve dans un pré.

5. Puis dans un zoo. (Voit un éléphant et un cheval dans des enclos.)

6. Ayant regagné son terrier, il se met à table pour (enfin) consommer sa carotte. Intéressant : le trait bleu représente le rai de lumière qui entre dans son terrier... (De l'influence de Bugs Bunny, peut-être ?)

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 10:30

Pomme rouge, raisin noir,

C'est l'automne, c'est l'automne,

Vigne rousse au vent du soir,

L'été nous dit au revoir.

C'est la comptine (en quatre strophes du même acabit) que la choute devait apprendre pour l'école.

Il n'y a pas si longtemps, en septembre, il faisait encore beau et bon, notamment au jardin des Tuileries à midi.

DSC05251-tuileries

N'empêche, je n'aurais pas souhaité être à leur place :

DSC05252-entre midi et deux

 Faire du sport, de façon très dynamique (Ils couraient, faisaient des mouvements dans l'ensemble du jardin.), entre midi et deux, avec un coach... Il faut avoir du temps (= une pause déjeuner plutôt longue... Pour encore manger et se changer, voire se doucher...), de l'argent (pour le coach), et l'envie de suer sous le soleil de midi...

 Mais, en même temps, toute occasion est bonne pour faire du sport. Et s'ils n'ont que celle-là, il faut bien qu'ils la saisissent, peut-être.

Repost 0
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 10:06

 Dans la mesure du possible (par définition, limité), je fais participer la famille aux tâches qui les concernent. La choute ne sachant pas encore écrire couramment, elle m'a volontiers aidée, à sa manière imagée, à faire la liste de courses. (Je l'ai aidée pour le titre.)

2014.10.12-crayons- liste de courses

 Ne trouvant pas le dérouleur de scotch très ressemblant, elle m'a demandé de lui épeler le mot correspondant à l'objet recherché.

  Au-dessus du scotch, nous avons donc, de haut en bas, les jolis ciseaux, la gomme, le crayon (gris plutôt que rose), la colle (en bâton), le taille-crayon ici rouge (avec crayon en train d'être taillé). Des choses essentielles à notre vie courante, que nous sommes toujours en train de chercher, demander... Mon idée est d'en parsemer les diverses pièces de la maison (autant que faire se peut, vu le gros prix de ces petites choses), afin de perdre moins de temps dans cette quête quotidenne.

 À noter que le taille-crayon de qualité est chose difficile à trouver. Peut-être, à force, vais-je finir par faire comme mon artiste-peintre de grand-mère : tailler les crayons au couteau. Mais il faudra sans doute que de l'eau coule encore un peu sous les ponts, car j'ai peur de me blesser et j'ai pris la mauvaise habitude d'apprécier les mines très pointues...

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 12:02

 

DSC05295

 Dans le prolongement du bureau du chichou on a mis un petit bureau pour la choute. Une table de design suédois achetée dimanche matin et montée dans l'après-midi. De même que le tabouret rouge. Seule la galette "moutonnée" (vendue plus cher que le tabouret) n'a pas eu besoin d'être assemblée (mais aura sans doute besoin d'être lavée)... J'ai pensé que la choute aurait la chance cet hiver d'avoir les pieds au chaud, mais en le disant je me suis souvenu que nos radiateurs raccordés à un système de thermostat sont rarement chauds et ne peuvent donc malheureusement faire office de chauffe-pieds (comme les bons et beaux vieux radiateurs en fonte, dans lesquels j'aimais glisser mes mains et nos chats leurs pattes...). Mes deux têtes pensantes vont pouvoir travailler côte à côte et surtout mes deux artistes en herbe vont pouvoir dessiner côte à côte. Le jour de la naissance de sa soeur étant le plus beau jour de sa vie comme me l'a rappelé le chichou samedi (alors qu'il vivait ardemment un 2e jour plus heureux de sa vie : sa 2e place à un concours de dessin sur Instagram... Voir son dessin ci-dessous.) il ne peut qu'être heureux, à l'instar de sa soeur, de cette nouvelle situation.

2014.10.10-crayons-concours instagram MDR Land-2e place

La choute a tenu à ce qu'on fasse pour la maison, la vie de famille, une échelle de comportement (visible sur la photo), identique à celle qu'ils ont faite pour leur classe de CP... Cinq  couleurs, quatre épingles à linge pour les quatre membres de la famille. Le but est simple : ne pas tomber dans le rouge et monter, par son attitude exemplaire, jusqu'au vert foncé, le nirvana quoi... La choute est indulgente avec moi, elle a mis mon épingle sur le jaune alors que vu mon comportement irritable (fatigue aidant, grisaille venant) du moment j'aurais largement mérité et assumé le rouge...


Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article