Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 06:02

 Je lisais hier dans le journal des extraits du livre de Jean-Luc Delarue. Comme quoi, notamment, il avait de tels problèmes relationnels avec sa famille (sa mère surtout, comme d'habitude, elle est tenue pour responsable de tout, surtout du mauvais) qu'il écrivait "faille" au lieu de famille... C'est symboliquement intéressant, en effet. Je me dis - mais je peux me tromper (ce qui m'arrive malheureusement souvent) - qu'à la place de son épouse, si aimante elle est, il me semble que je ne donnerais pas mon aval pour la publication d'un tel livre-règlement de comptes posthume. Trop triste, trop définitif, trop impudique encore plus en l'absence de la personne la plus concernée.

  2012.12.03-famillea

Non, en réalité, Mari ne ressemble pas du tout à Sartre et

 la choute n'a pas du tout une jambe plus épaisse que l'autre.

 

 La famille chez nous (moins le père plus intéressé, on se demande pourquoi, par les actualités nationales et internationales) a regardé Mulan, deux fois de suite... La deuxième fois, la choute voulait que la fin change, elle n'aime pas quand les filles sont plus fortes que les garçons, ça l'énerve beaucoup, c'est comme contre-nature pour elle  (qui est pourtant tonique et a de la force dans les bras). Romantique et pas féministe pour deux sous. La "faute" à Disney (quoiqu'il y a, comme dans Mulan, des personnages féminins extrêmement forts et indépendants) ou la faute aux gênes ? Ou la faute à personne. Et de toutes manières, ça peut changer, surtout pas d'étiquette, pas d'étiquette.
 Par hasard et coïncidence je lisais hier que Boris Vian aussi se plaignait de sa mère, qui l'aurait trop couvé...
 A priori, ces mères quoiqu'elles aient fait, en agissant comme elles l'ont fait, ne les ont pas empêchés de vivre, et même leur ont permis de bel et bien exister. Ce qui ne fut pas le cas, par exemple, pour la pauvre Camille Claudel, enfermée dans un asile par les bons soins de sa mère.

 

Repost 0
Published by Marie - dans A la maison
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 09:29

 Avent, comme avènement, ai-je expliqué au chichou, histoire qu'il s'instruise aussi/surtout le samedi. Il a fait des progrès en orthographe, il a tout de suite noté que "avent" n'était pas "avant". Même si c'est quand même avant. 

 On a accompagné la choute chez une copine. Même le chichou était surpris par le manque de déco dans le salon. Il s'est demandé si c'était temporaire. Non, c'est toujours comme ça, grand et vide. Il y a des personnes qui aiment le blanc et le néant. C'en est effrayant (pour moi). C'est peut-être feng-shui, et encore, mais c'est pas "cosy", c'est sûr.

 On a fait la crèche - en papier, de chez Hema - c'était du boulot. 4+, qu'ils mettent... (Ils ont peut-être oublié le 0 après le 4 ?) Des heures de collage tant bien que mal, surtout mal. Une bonne colle, c'est comme les fourmis de 18 mètres avec un chapeau sur la tête, ça n'existe pas. Le chichou s'est vite lassé. La choute aurait bien voulu participer (comme pour le puzzle) mais à 4 ans et demi c'est surtout moralement qu'elle m'a gentiment assistée. Tout en me pressant, toujours gentiment, de finir... Elle était contente du résultat, en tout cas, c'est déjà ça, elle est facile à contenter, pourvu que ça ne change pas avec l'âge...

PC021237Pour plus de couleurs et de gaieté, on a témérairement ajouté dans le décor du fond une chouette et un non moins chouette lapin (derrière l'ange)... Les moutons remplacent âne et boeuf... Un roi mage se cache derrière les deux autres. Au milieu, en bleu, Marie, non loin d'elle Joseph et à gauche un anonyme... Je sais Jésus est déjà là, dans son panier... J'aurais pu attendre pour l'installer. Mais je ne serai pas là le jour de sa naissance. Le tout est relativement mobile, collé sur des languettes que l'on peut faire glisser. L'ange étant lui suspendu à un fil que l'on peut agiter. Les rideaux sont également sur un fil, qui tient lieu de tringle, en beaucoup moins pratique. Vous remarquerez qu'ils ont tous la (même) banane. "Joy, joy, joy, Jesus Christ is born", chantaient gaiement Simon & Garfunkel.


 On est allés, mère et fils, se promener dans le Marais. La faune - du monde affamé en plein après-midi - et la flore - pléthore de superbes magasins superbement hors de prix. On a croisé Jack, qui rentrait chez lui sans doute, à deux pas de là. La place des Vosges, y a pire comme adresse. Vive l'anti-capitalisme. Balade conseillée (notamment quand on n'habite qu'à quelque encablures de métro, à défaut de quelques pas), entre mère, avec porte-monnaie garni autant que possible, et fille à partir de 10 ans. Le chichou a apprécié son strudel aux noix, j'ai fait réserve de pavot.

PC011230C'est leurs vêtements qui sont particulièrement beaux.

 On a accompagné le chichou chez les scouts. Appeler le curé de la paroisse par son prénom, comme certaines n'hésitent pas à faire, je trouve ça bêtement familier, quand même, (mauvais) genre je veux être sa chouchoute... Mon dieu. 

 Les jeux du square étaient mouillés, le soleil ne les avait pas encore séchés, avec la choute on est rentrés. On a décoré le sapin. Agrémenté d'une nouvelle guirlande LED. Moui. Sorti les boîtes à musique, les bougeoirs, les lutins, les carillons des anges (dont un qui carillonne furieusement, mais quand il veut)... Tout se casse, un petit peu par ci, un petit peu par là. Mais tout ne lasse pas.

Repost 0
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 13:24

 Lundi 26, le chichou est resté à la maison toute la journée, journée qu'il a évidemment adorée. Il en avait juste un peu assez de (me) répondre au téléphone, je crois. Les professeurs préparaient les bulletins du 1er trimestre et se préparaient à recevoir les parents après 16 h 30. Une soirée que nous avons pour notre part passée tranquillement en famille à la maison, la consacrant à diverses activités prenantes, et autant que possible réjouissantes. La choute a notamment choisi, pour illustrer l'un de ses albums, la photo de son animal préféré :

chiot

 Je souhaitais qu'elle en prenne un avec les yeux ouverts, mais elle ne voulait que cette photo-là, pas une autre, la choute sait ce qu'elle veut et n'en démord pas. Elle veut trois chatons, de diverses couleurs, et un chiot pour Noël, mais avec le père Noël que nous avons par ici ce ne sera malheureusement pas possible... (La mère Noël n'ayant guère d'influence sur son mari.)

 Du coup, les enfants et moi nous sommes extasiés sur des photos du chichou et de la choute bébés.

 Il est une phrase, sur le temps qui passe, qui me revient souvent, un vers de  Wordsworth, dans Splendor in the grass (La fièvre dans le sang, en français, titre idiot en fait) d'Elia Kazan qui est : "rien ne ramènera la splendeur de l'herbe naissante". "Nothing can bring back the hour of splendour in the grass." Le poète se faisant résolument positif sur le sujet : "We will grieve not, rather find strength in what remains behind." "Nous ne nous lamenterons pas, mais puiserons plutôt notre force dans ce qui reste derrière nous." (Wikipédia)

Repost 0
Published by Marie - dans A la maison
commenter cet article
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 09:01

 Ou même, ça a commencé. Les préparatifs pour Noël.

J'ai une petite collection des plus jolis (selon moi) livres pour enfants sur Noël. Le chichou en raffolait, la choute les boude. Elle ne supporte pas de trop attendre ? Ces lutins censés surveiller si elle est bien sage au quotidien, ça la stresse ? Elle n'ame pas le physique ou la personnalité du vieux monsieur au ventre rebondi ? Je ne sais.

 

2012.11.20-sapin de Noël

C'est son premier sapin.

 Je crains qu'il n'y en ait pas beaucoup d'autres...

 

 En attendant, avant Noël, on se remet à ses/nos albums : d'enfant, d'année 3-4 ans, d'année 4-5 ans, etc. ! Elle est plus encline à y participer que son frère au même âge. Quand je suis en panne d'imprimante, je prends du retard... "Je suis en retard, je suis en retard", comme disait le lapin d'Alice... ("En retard pour quoi ?" Me demandait la choute.) De même pour le tirage des photos ; depuis que Kodak a fermé je suis perdue. Leurs prix étaient moins élevés que ceux de Photobox et leur site mieux fait. Il n'y a pas de justice.

 

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 10:33

Avant le dîner, on s'est attablés avec nos crayons.

2012.11.22-main gauche-cheval

main-cheval 

 

2012.11.22-main gauche-poisson

main-poisson

  2012.11.22-chevalier, bélier, chiens, personnages hybrides

Pas besoin de couleurs sur celui-là...

  

Précisions sans doute nécessaires : le chichou ne pratique aucun jeu (vidéo ou pas) violent. Il n'a pas de DS, de PS ou je ne sais quoi. Il aime bien les films d'action, d'aventures, de science-fiction. La chichoute aime bien les chiens, mais pas ceux dessinés là.

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 09:15

2012.11.21 mer-en train de regarder Mickey et Dingo constru

 La choute était très contente de ce portrait, m'a fait ajouter des couleurs, aux cheveux, aux lunettes (roses et orange), au coussin, sur lequel elle était confortablement installée pour regarder des dessins animés, m'a fait rajouter son doudou félin (sans doute un léopard, il est tacheté).

 Le chichou l'a vertement critiqué, me signifiant la non-ressemblance avec le modèle original, auquel il ne rend pas justice, reconnaissant juste un petit quelque chose de similaire dans le menton. La joue et les lunettes sont particulièrement ratées, a-t-il précisé.

 Il a raison, mais ce ne sont que quelques humbles traits de crayon vite tracés pour rendre compte d'un moment éphémère. Parce que j'en ai parfois assez de juste "cliquer" sur l'appareil photo. La vie n'étant plus faite que de "clics" de nos jours...

 

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 12:45

 Elle les voulait roses, c'était sa seule condition. La choute se voit doter d'une nouvelle parure. En tout cas, c'est ainsi que je lui ai présenté la chose. Comme un bijou destiné à l'embellir encore si cela était possible.

 

Elle les porte avec fierté et volontiers, dès le matin jusqu'au soir. Les manipule avec soin (les déposant délicatement, du bon côté, sur sa table de nuit au coucher), les essuie de même avec un pan de son vêtement quand elles lui semblent trop sales.

La maîtresse n'a même pas eu la gentillesse de l'accueillir avec un mot pour cet accessoire. Seule une assistante lui a gentiment dit qu'elle voulait les mêmes.

C'est le joli petit étui à anses que je voudrais moi. Dans lequel ranger s'il est besoin ses lunettes de vue toutes neuves. Hypermétropie et astigmatisme (récemment décelées) obligent. étui à lunettes                                                            

Remarques (de sa part) :

"Gros (elle les met), petit (elle les abaisse), gros, petit, gros, petit."

Les objets suivent les lunettes (elle tourne la tête d'un côté, puis de l'autre), c'est comme s'ils étaient vivants, tu vois."

(Devant le miroir) " J'aime bien avec les lunettes, je (me) préfère sans les lunettes."

 

Vivement quand même qu'elle ne soit pas obligée de les porter à longueur de temps. Ça gâche la vie. C'est seyant vraiment quand c'est de temps en temps, pas tout le temps. Surtout sur des petits visages d'enfants.

 

En prime (2e paire gratuite), elle a aussi des violettes (foncées), "adoubées" par moi, qu'elle voudra bien mettre "un petit peu à la maison"... Ovales, les premières étant plutôt rectangulaires. Les deux paires étant fines, en métal. Le plastique, c'est trop moche, épais (sans doute plus solide, à ce qu'il paraît).

Les modèles sont nombreux, l'optique est un domaine qui a le vent en poupe et on peut, sans s'y tromper je crois, lui prédire un bel avenir. 

 

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 13:28

 Ce week-end j'ai fait : un puzzle, un détail d'une peinture de Gozzoli (qui se trouve à Florence) représentant Laurent le magnifique, adolescent (voir photos ci-dessous). Je n'en avais pas vraiment le temps, mais ce fut comme une envie aussi subite que subie. Cette boîte qui était là, il fallait bien qu'on en fasse quelque chose, au moins une fois. Il comptait 450 pièces, moins une qu'on n'a jamais retrouvée (Je les avais recensées avant de commencer..., aucune ne manquait à mon appel, mais j'ai pu me tromper... On continue néanmoins à chercher sous les tapis, les meubles, dans les coins.) Grosse frustration finale !

Gozzoli, Lorenzo il magnifico

J'étais partie pour le faire avec Chichou et qui voulait dans la famille, je l'ai fait un petit peu avec lui (il s'est pris au jeu mais lassé vers la fin) mais beaucoup contre Chichoute, laquelle ne trouvant aucune pièce voulait plutôt que je m'occupe d'elle, qu'on joue avec ses doudous...

Le tout sur une nappe aux couleurs du tableau, ce qui a horriblement corsé l'affaire... Faut-il que je sois maso/inorganisée/trop pressée...

PB181206

Je nous avais donné d'entrée de jeu jusqu'aux vacances de Noël pour le faire. C'est réglé, je préfère. D'autant qu'on a aussi eu le temps de jouer, d'aller se balader samedi après-midi et assister à la projection des images (pleines de vie) des camps d'été scouts dimanche après-midi. Et aussi de regarder des films, et de faire des gâteaux et du repassage (pour ma part). Comme quoi, il y a peut-être plus d'heures qu'on ne pense dans un week-end. 

Faire un puzzle je ne connais rien de mieux pour "vider la tête". On ne peut guère penser à rien d'autre, tant on est obnubilé par son bon assemblage.

 

Je pensai juste régulièrement à cette mère de famille qui m'avait "avoué", il y a une quinzaine d'années maintenant, que son passe-temps favori, le soir ou le week-end, était de monter dans son grenier s'adonner au puzzle... Elle avait l'air de nature stressée, ça devait la détendre. Je pensai surtout à ce que j'ai pensé alors et à ce que je pense toujours aujourd'hui d'ailleurs : quelle vacuité que cette (non-)activité et quelle indifférence/isolement par rapport à son entourage...

Sans doute pourquoi, comme une sorte de "dédouanement", j'ai tenté de faire de cette petite entreprise une activité, aussi vaine soit-elle (Quoique pour les enfants, ce peut être formateur.), familiale.

PB181211

Point final. On l'aurait peut-être collé sur une plaque s'il ne manquait une pièce... (À vous de distinguer où, pas si facile.) Vous remarquerez tous ces "blonds vénitiens""... Tous ces tons orangés, ce fut un casse-tête. Ainsi que les verts. Et les gris...

 

Gozzoli-Le cortège des Mages-1459-Florence,Palazzo MediciLa peinture "en son jus".

Repost 0
Published by Marie - dans A la maison
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 16:01

 Beaucoup de travail, des grandes vacances déjà loin, des petites (bien que rallongées) vacances de la toussaint encore heureusement proches, les deux c'était bien et pas assez long par définition. Les activités scolaires et extra qui ont repris, fatiguantes mais divertissantes. Noël qui approche, la hotte qui se remplit, toujours trop ?, pour les petits qui grandissent, toujours trop vite.Largillière N de-Titan foudroyé-ENSBA-inv. 2992Une image foudroyante que j'ai sous la main.

Repost 0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 10:59

 Pour la première fois depuis des années (!) grande balade à Paris, à pied.

 Un monde fou aux Galeries Lafayette comme tous les samedi après-midi, à éviter. Mais au rayon jouets, plus calme, j'ai trouvé une jolie petite Charlotte aux fraises soldée qui ravit celle à qui je la rapportai. Et me suis acheté une gymnaste, avec poutre, balle, cerceau Playmobil. Sortie à l'occasion des JO de Londres. Je convoite celles aux barres parallèles, maintenant.

 Une jaguar devant le Plaza Athénée (8e). Logique. Rutilante. Photographiée, avec l'inconnue au téléobjectif, qui ne voulait décidément pas s'en aller, pour envoyer au chichou dans son camp scout, sans doute un peu humide... Il se fait garçon, avec un intérêt développé pour les belles voitures capables d'aller vite (Sans intérêt, pour moi.).

P7070271

 

 Dans Paris, sur le sentier rebattu qui mène à la Tour Eiffel, ça sent la lavande.P7070273

 Le temps était menaçant et les averses puis l'orage ont eu raison de ma bonne volonté à photographier...

P7070274

P7070275 Rue Fondary (15e), vers où se finit ma course, j'appris, via Internet, que trois femmes y furent tuées et deux blessées, en pleine rue, dans l'après-midi du 7 novembre 1923. Epouvantable fait divers.

 Sinon, Mari m'a dit que le gouvernement avait décidé de changer les noms des mois selon le schéma suivant : janvier, février, février, février, février, février, février, février, février, février, novembre et décembre. Je crois que le compte y est. Ce, au moins au nord de la Loire.  

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article