Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 06:37

 Chichou est le roi du petit dessin non terminé. Des années que je me bats pour qu'il termine ses dessins/contre le gaspillage de papier. Car le premier trait (estimé) raté, c'est tout  le papier qui est abandonné : non utilisé par-dessus ou à côté, et jamais au verso ! (Peut-être pour ça que Chichoute a tendance à remplir de ses crayons toute la feuille... Elle aussi répugnant néanmoins à dessiner derrière.)

 Exemples (les moins pires) :

img265

 

img266

 

Un oiseau, je pense.

img261

Une tête. Je vous épargne les moult corps sans tête...

 C'est plus dur.

 

img264

Un obus, fini, mais sans but à atteindre.

 

img260

Voitures. Finies en fait, je crois.

 

img259

Ça, c'est presque fini... Qu'est-ce que c'est ?

Une maison de milliardaire et sa piscine non remplie. Vues d'avion.

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 08:39

 40 g de beurre fondu, 4 oeufs, 250 g de farine, 60 à 70 cl de lait et une pincée de sel. C'est ma recette pour ? Oui, les pâtissières auront reconnu une recette de crêpes. J'ai doublé les doses. Ce fut dur au mélange, car la farine n'était pas fluide... Jeudi, chez le chichou, à l'école, ils mangent des crêpes. Certains étaient préposés au sucre ou au Nutella. Manque de bol, pour nous, pour moi, ce fut les crêpes...

 Avec la Choute, on joue aux dinosaures : les deux gros sont Papa et Maman, les deux petits Chichou et Chichoute et les Lego font la maison. Elle ne s'en lasse pas.

 img223

 Commencé, entre deux, l'autobiographie, très intéressante, de Robert Hossein. Chez Lafon. Au dos, ils parlent de Geoffroy (!!) de Peyrac...

 Dans Ma sorcière bien-aimée, Chichoute a du mal à comprendre qu'on puisse être une sorcière gentille. Aime bien quand Endora (la mère), qui a l'air plus sorcière, selon nos critères convenus, que Samantha (la fille - la dite Sorcière bien-aimée), "fait de la magique". Dit qu'elle aime beaucoup la terrifiante sorcière de Blanche-Neige... Sûr que j'aurais aimé être Samantha, pour faire les crêpes d'un claquement de doigt. Et puis surtout j'aimerais avoir son incroyable four ultra-moderne... Et son beau réfrigérateur vert amande.

 

Repost 0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 19:18

 Je travaille dans un bureau paysager, comme ça s'appelle. J'ai une collègue sise à trois mètres de moi tout au plus. Elle nous envoie des mails. Histoire de laisser des traces, dit-elle... Ses traces me font penser à celles laissées par l'escargot ou la limace derrière eux. Des traces de bave. Et encore celles de ces gastéropodes n'ont rien de nocif, elles, à ce que j'en sais.

 Trace, jouissive, du dernier passage de mon neveu à Paris, ce dessin, animé, rigolo, coloré :

  2012.12

 

 Il trouvait notamment que le chichou portait les cheveux trop longs.

 Sinon, pour la Saint-Valentin, j'ai eu tout ce que j'avais demandé... Un collier Accessorize, avec un papillon et des fleurs roses, je le prêterai à la choute, cela va de soi. Deux tasses japonaises, pour mieux apprécier le thé, dans du grès. Et moi, comme Mari n'a besoin de rien (de pas cher), j'ai pensé à ça :

  img228

Il aime bien Voutch.

Repost 0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 19:36

 Et non Orgueil et préjugés. Quoique.

 Gros pincement au coeur avec la fin du 5e et dernier volet d'Angélique, qui a vaillamment résisté au sultan... Remarquons qu'ils n'ont pas été rigoureux sur l'orthographe : Jeoffrey dans les premiers épisodes est devenu Joffrey (comme on l'écrit plus volontiers) au dernier. Enfin, on va pas chipoter.

 

 Chichou est obsédé par quelque chose en ce moment. De quoi croyez-vous qu'il s'agit ?

2012.02 feutres ordi1

2012.02 feutres ordi22012.02 feutres ordi3a2012.02 feutres ordi42012.02 feutres ordi52012.02 feutres ordi6   D'informatique, oui, je pense... Il s'y intéresse et a la grande chance d'avoir reçu pour ses 10 ans, de la part de son grand-père maternel, un ordinateur portable tout à fait moderne et performant, avec un jeu de course de voitures visuellement très réaliste (Je précise, car les dessins ci-dessus reflètent parfois d'autres temps.). N'empêche, l'enfant-roi n'étant jamais satisfait, il est frustré. Car il n'a pas de DS et autres consoles de jeux diverses et variées (beaucoup de ses copains possédant plusieurs modèles...). 

 

 Je vais être une des seules à regretter que le froid s'en aille... La cause de mes regrets ? La choute commençait enfin, après des mois de pourparler et de lutte physique et morale..., à accepter le pull, tellement elle avait froid... Elle qui jusqu'alors n'acceptait que les "manches qui sortent", à l'instar des princesses de dessins animés... A l'heure où j'ai remis la main sur des pulls du chichou taille 4 ans susceptibles de lui convenir, elle commence à me reparler de délaisser les manches longues...

 

 À chaque âge ses obsessions et frustrations...

Repost 0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 19:17

J'ai de blonds et longs cheveux

qui me gênent parfois les yeux que j'ai bleus.

2012.01.27-crayon-photo P

J'ai un coeur gros comme ça et

à l'intérieur plein de couleurs.

 

2012.01-crayons-coeur

J'aime beaucoup ma maman, mon fafa, mon papa, mon copain,

 ma mamy, ma nanny, mes papys, mes copines et toutes les filles.

2012.02.09-feutres-la famille

2012.02.09-feutres et crayons

 

J'aime bien regarder des films pour moi à la télé...

2012.02.04-feutres et crayons-télé

 

Peindre et dessiner.

 2012.02.05-peinture-bateau-paquebot

Ici, un paquebot.

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 19:54

 Vendredi dernier, j'ai eu le malheur de me lever à 6 h 11 au lieu de 6 heures (au plus tard). Ces 11 minutes ont fait boule de neige et nous ont amenés en un éclair à 8 h 10... La choute pleurant, fortement enrhumée, désireuse de dormir plutôt que de sortir, le ventre vide (Elle n'a pas faim de bonne heure, et, en plus, elle a renversé son jus de fruits sur sa robe tout neuve... Ark !), arrachée à mes bras par son "bourreau de père", heureusement disponible pour l'accompagner à l'école !, tandis que je n'avais toujours pas fini de m'habiller... (Le reste de la semaine, je vous rassure, je suis déjà sur les routes à c'heure..., voire déjà arrivée au bureau.) Habiller un enfant en hiver prend deux fois plus de temps qu'en été. S'habiller soi-même ausssi d'ailleurs. C'est certes tout à fait logique, mais ça va mieux en le précisant. Le fait que les parents soient tous deux pressés, car tenus par des horaires professionnels stricts, peut rajouter une bonne louche à l'ambiance matinale speed et un tantinet au bord de la crise de nerfs.

 Une fois partie, super en retard (parce que j'ai eu du mal à trouver le vêtement idoine = propre + seyant + chaud à la fois...), je croise ces femmes qui ont eu la chance d'amener leurs enfants à l'école, en retard ou pas, y a pas mort d'homme, elles ont le pas lent, décontracté, voire le sourire aux lèvres !, elles prennent le temps de fumer ou déjà, ou bientôt, celui d'un café, si possible entre amies, bref je parle de celles qui n'ont pas de travail salarié (mais qui/parce qu'elles ont un très bon niveau de vie). Je les envie. Je ne sais rien de leur vie par ailleurs (sauf pour celles que je connais vraiment), mais je les envie pour ça, au moins. Et aussi pour le fait qu'elles sont aussi sans problème à l'heure pour les sorties d'école à 16 h 30, sans frustration, culpabilité ni fatigue, enfin si peut-être, bien sûr, pourquoi pas, mais pas pour les mêmes choses que moi. Peut-être pour des choses pires, si ça se trouve. De toutes manières, envier, c'est pas beau. (Jalouser, c'est pire.)

gant-enfantChichoute, qui aimerait cette fleur, sait mettre, plus ou moins laborieusement,

 avec plus ou moins d'aide selon son humeur,

 tous ses 5 doigts dans les doigts de ses petits gants. 

 

Edit de dernière heure : merci la chance (= l'expéditeur et la poste), on a reçu Angélique et le sultan samedi midi !

 

 

Repost 0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 19:17

 Dans la boîte aux lettres jeudi, au retour du travail, le 4e volet d'Angélique (Indomptable Angélique, pour ceux, celles qui ne se souviendraient pas bien de leurs classiques)... Du coup, un début de soirée sur le canapé, avec la choute enrhumée mais relativement intéressée. Où Jeoffrey devenu le Rescator* rachète son épouse aux enchères... Pour mieux la reperdre quelques minutes après, juste avant la fin du film. Re du coup, je commande le 5e et dernier épisode à un prix que ne comptais pas mettre. Mais l'amour n'a pas de prix. Plus qu'à attendre le courrier. Samedi midi peut-être avec un peu de chance ? C'est un peu comme une addiction... 

  La chance, c'est que la choute est petite et que dans quelques années nous pourrons les reregarder ensemble comme si c'était la première fois pour elle. Sinon au bureau le travail et l'ambiance sont particulièrement problématiques, le premier influant en partie sur la seconde. Les Angélique m'aident bien à m'évader de ce microcosme délétère !

rescator  Que vais-je trouver après pour continuer à m'évader ainsi (car au bureau ça n'est pas prêt de s'arranger) ? Les craquantes (Golden Girls), j'adore, mais les actrices sont presque toutes (3 sur 4) mortes à ce jour, ça me peine. Working est une sitcom désopilante (mais se passe dans un bureau) dont je ne possède malheureusement que quelques épisodes. Amicalement vôtre, il faut que j'achète le coffret.

 Des histoires romanesques en cinq films comme Angélique, c'est chose rare, jamais (re)vue ? A moins de regarder Autant en emporte le vent en faisant des interruptions. La série Nord et Sud peut-être, tiens.

 Ou la filmographie de Robert Hossein, mais je crains que la choute n'adhère pas (sauf au Chevalier de Maupin, peut-être).
 Chichou, lui, se souviendra d'avoir regardé avec moi toute la série de L'homme qui valait trois milliards. Ce qui nous a enchantés pendant quelques mois. Finalement, je crois que ce qui pourrait convenir à la choute (et à moi), c'est Ma sorcière bien-aimée (j'en possède déjà les trois premiers volumes).

 

* Le chien de mon oncle s'appelait Rescator, le nôtre King et celui du voisin Randall (Au nom de la loi). Que des références ! Quand j'étais petite, pour moi, tout ça, c'était des noms de chiens, et ça le reste un peu d'ailleurs. Au même titre que Pepsi ou Schweppes, les noms de caniches d'un autre oncle...

 



Repost 0
Published by Marie - dans A la maison
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 19:50

 Après Angélique et le Roy * - 3e épisode, mieux que le 2e (notamment parce que Jeoffrey réapparaît à la fin...) -, et une sieste écourtée, nous sommes allés à la PMI pour le rendez-vous bi-annuel de la petite. Toujours contente que ce service existe. "Gratuit" : avant c'était financé par la Croix Rouge, maintenant ça l'est par le Conseil général... Gentil, une fois qu'on a assuré que notre enfant mangeait de tout, surtout des fruits et des légumes, en quantité conséquente. Une salle d'attente avec jouets et livres. Un plaisir, surtout quand il n'y a aucun vaccin à faire. On repart en plus avec un livre offert par le Conseil général, dont le président présente la lecture comme une possibilité pour chacun de "rêver, réfléchir, se réjouir, espérer, grandir, imaginer le monde", tout un programme. À la PMI ce fut donc quasi un pur moment de bonheur et de paix, dans un monde de brutes... À propos, Sami Frey est super en "brute persane".

angélique et le roy-sami frey

 Il y avait un article dans le quotidien d'hier sur l'impolitesse galopante. Et dans l'émisson C dans l'air il était entre autres choses question des gens qui, de manière générale, s'aimaient moins... J'ai remarqué, mais ça ne date pas d'hier, que les commerçants étaient souvent plus calmes et aimables en province (excepté à Clermont-Ferrand, mais je crois que l'amabilité commerçante a progressé là-bas ; et puis je ne connais pas, loin de là, tous les coins de province) qu'à Paris. En revanche, à Paris ils sont souvent plus rapides et efficaces. Etaient en fait ; c'est expéditifs qu'ils sont maintenant. Ils sont de moins en compétents pour le service en fait, je trouve. Il faut leur répéter trois fois ce qu'on veut avant qu'ils fassent mine de comprendre et qu'ils agissent, je caricature à peine. Bon, là je généralise, et parle des commerçants et de leurs employés surtout/plutôt, mais dans l'émission et dans le journal il était question de l'ambiance humaine, sociale, d'un ressenti global. Vivement l'été qui réchauffera le coeur et les esprits !

 

 * Angélique me conforte dans mon idée de faire faire de la danse à la choute (enthousiaste à cette idée), car, comme Brigitte Bardot, Michèle Mercier a eu une formation de danseuse classique et elles ont toute deux une musculature parfaite, un port de tête infiniment gracieux et un dos extrêmement droit rares et admirables.  

Repost 0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 19:39

 Après avoir vu Robert Hossein dans l'émisson Empreintes sur France 5, je me suis reprise d'intérêt et d'affection pour l'homme et l'artiste. Sa passion est intense, son énergie toujours vive.

  Et je me suis remise à... Angélique... J'ai pensé à appeler mon fils J(e)offrey, quand même ! Mais vu qu'on ne s'appelle pas de Peyrac, ça sonnait beaucoup moins bien. En revanche, Angélique, bien que joli en soi est relativement difficile à porter, me semble-t-il.

 J'ai rererereregardé le premier épisode le weed-end dernier (on a vite enchaîné sur le second) avec la choute. Entre filles, ce fut un moment réussi. Les garçons nous gâcheraient notre joie, rigolant, ou pire commentant, comme des bêtas. Elle a bien compris, l'a même dit, que c'était un film pour moi et pour elle. Qui adore les princesses et leurs robes. En plus, elle aime bien les gens amoureux et les bisous d'amoooourr. Elle est servie. Ce qui va me permettre de regarder les jours prochains autre chose que des dessins animés avec elle.

angélique et joffrey 2Elle est moche !, dit Chichou, alors que je charge la photo... Pff. N'importe quoi.

C'est vrai qu'à son âge je trouvais cette beauté un peu vulgaire voire "ringarde" ; aujourd'hui je la trouve évidemment sensuelle, altière, classique, intemporelle. Sans rien d'intellectuel, c'est ça... Mais comme disait Georges (Brassens), pour l'amour, on ne demande pas aux filles d'avoir inventé la poudre...


  Tous les acteurs, premiers comme seconds rôles, sont parfaits, si entiers.

 Enthousiasmée, je me suis dit que je pourrais peut-être essayer les livres... Mais là, les couvertures J'ai Lu me freinent dans mon élan... À lire, en tout cas, avec la bande originale du film en fond sonore... Car la musique, de Michel Magne, est pour beaucoup dans l'accentuation du côté éminemment romanesque de l'intrigue et des personnages.

angélique et joffrey 1

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 19:58

  Dans une évaluation sur l'expansion industrielle du XIXe siècle, il était demandé de citer deux moyens de transport utilisant la vapeur. Le chichou a cité le train et les voitures. La maîtresse a biffé, ôté des points, il fallait mettre bateau... Vérification faite (Je ne suis pas fortiche en voitures, mais j'avais un doute quand même, car je me souvenais d'une visite que le chichou et son père avaient faite aux Arts et Métiers... Où il y a le fardier de Cugnot, premier véhicule à vapeur, datant de 1771.), il y a bien eu pléthore de voitures à vapeur. Mais peut-être chipotait-elle sur le fait que les voitures à vapeur, dans lesquelles la France était précurseur, sont apparues dès la fin du XVIIIe ou parce que la combustion à vapeur s'est avérée une impasse pour l'automobile ou parce que ce n'est pas un moyen de transport en commun, que c'était bateau point barre... Je ne sais... À repréciser avec elle, sans doute.

Jacquot à vapeur, 1878, musée de Mulhouse Jacquot à vapeur, 1878, musée de Mulhouse.

 

 Pour la conjugaison, il m'a été soutenu que ce n'était pas de la grammaire (parce que dans l'enseignement primaire, il y a : vocabulaire, orthographe, grammaire, conjugaison)... Or dans ma grammaire Larousse, largement utilisée lors de ma licence de lettres à la Sorbonne (Une UV de grammaire était obligatoire. On travaillait sur les longues phrases de Proust... J'ai eu des profs de français très bons en grammaire, ceci explique peut-être en partie pourquoi j'aime ça.), il y a bien de pleines pages de conjugaison. Sans parler de ma grammaire anglaise, dans laquelle les conjugaisons des verbes irréguliers sont évidemment déclinées. Pour moi la conjugaison n'est qu'une des nombreuses "subdivisions" de la grammaire, non ?

 Où il est bon de douter, parfois.

 Et à chipoteuse, chipoteuse et demi.

 Et j'en passe.

 Si elle m'avait alertée sur ses fautes d'orthographe, là je n'aurais pas chipoté. 

Repost 0