Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 14:20

 Ils sont bons, mais un peu moins bons que les vrais cookies..." Ainsi parle la choute en goûtant mes cookies faits maison tout chocolat (tout marron ceux-là, selon une nouvelle recette que je teste, encore une "new-yorkaise"...) En plus, ce n'est pas comme si je les avais habitués aux biscuits industriels, moi qui leur confectionne des cookies, muffins et autres gâteaux au chocolat depuis qu'ils sont sevrés et aptes à mâcher. J'étais, je suis, un peu, pour le moins, comment dire ?, navrée... Comme quoi on est vraiment peu de chose face aux pouvoirs d'appétance (sel, sucre, et autres) des produits industriels...  

  Ceci dit, ni la choute ni le chichou n'apprécient la cantine (hors de prix, en plus). Faut-il vraiment ce que soit mauvais !...

 Je ne les ai ni dessinés ni photographiés, alors comme illustration à ce passionnant billet, je mets le dessin que la choute a fait pour le concours Banette. Pas sûr qu'elle gagne... Mais l'important, c'est de par-ti-ci-per.

 

 

2014.09.14-feutres-Concours Banette 

 Le pain est un aliment que je ne sais pas faire et que j'achète toujours avec un certain plaisir. Quand c'est bon, c'est vraiment bon. Avec un peu de beurre (même sans d'ailleurs), c'est meilleur que tous les cookies du monde entier réunis.

Repost 0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 13:48

   À la veille du week-end, inspirée, j'ai inventé une p'tite chanson, pas du tout politiquement correcte, commençant comme ça : "Y a qu'une saison, c'est celle des cons." Faisant subtilement référence au bureau... Elle a eu un succès fou auprès de mes enfants qui se la sont appropriée, pour faire référence à l'école (Ça rimait moins bien.)... Autant dire qu'ici on attend les vacances de la Toussaint avec impatience, histoire de profiter de la saison automnale... J'adore les herbiers, les faire, les regarder. J'en ai trouvé un (de plus) joli chez Nature et Découvertes. 

2014.06.16-crayons-fin d'école, rêve d'ailleurs

Dessin du chichou pré vacances d'été 2014, toujours d'actualité... (Sauf qu'on n'est pas près de partir se baigner dans la Méditerranée, là.)

 

 En attendant de réunir les divers champignons nécessaires à une recette italienne (à base de polenta) que j'aimerais tester, goûter, j'ai fait des cookies new-yorkais (avec un mix d'amandes et de noix de cajou au lieu des noix tout court, car je n'en avais - comme souvent - pas). Ils ont été appréciés presqu'autant que ma p'tite chanson ("Qu'est-ce qu'elle a, mais qu'est-ce qu'elle a donc, ma p'tite chanson ?"...) ; et ça donnait à peu près ça :

2014.10.04-crayons-cookies maison2

Ou ça, selon le regard, adulte ou enfantin, mais toujours féminin, porté :

2014.10.04-feutres-cookies maison



 

 



Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 12:58

2014.09.27-crayons-livre page 5 

  Bientôt l'anniversaire du chichou. La choute a tenu à lui préparer un cadeau : un livre avec pour héros un cheval nommé Anshao, entouré de ses amis animaux (oiseau, licorne, renard). Quand elle sera grande, elle veut faire dessinatrice. Quant au chichou il fréquente cette année un atelier de dessin, afin de s'entraîner pour son futur métier de dessinateur...

 Sinon, trois heures de latin (optionnel), avec beaucoup de devoirs en plus (et des contrôles notés sèchement), c'est trop. Ce n'est pas comme ça qu'on va faire perdurer cette langue et cette matière. Faut bien que je râle un peu.

 Je lisais récemment une interview de Julia Fischer, musicienne (violoniste, et pianiste), qui relatait qu'enfant chaque jour après l'école elle pratiquait deux heures durant son violon, puis enchaînait, après un simple verre d'eau, sur deux heures de piano... (Douée certes, mais pas sans travail, voulait-elle préciser. Précisant également, détail important, que personne ne la forçait.)  Elle suivait sa scolarité en Allemagne, en ce domaine (l'école) pays de cocagne (C'est pour la rime.). On y peut rentrer chez soi dès les cours terminés, vers 13 heures... Ça aide pour avoir le temps de faire autre chose dans la vie !

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 16:02

 Cela fait 25 ans que Patriiick laisse ses fans couvrir sa voix lors des concerts. De bout en bout. C'est (beaucoup) trop (de couverture et d'années...). Le fait est qu'elles connaissent mieux les paroles de ses chansons que lui qui n'a cessé de lire les prompteurs (même pour les propos entre les chansons !) pendant le concert retransmis en direct, entre deux pubs, sur TF1 vendredi soir.* Au point que c'en était vraiment dérangeant pour le téléspectateur, en tout cas la téléspectatrice que j'étais.  

 Je me suis couchée très tard, car après, à savoir pourquoi, j'ai eu l'envie irrépressible de regarder des concerts d'Elvis... Ouf. Pas de prompteur en vue. Je me suis lavé les yeux et les oreilles. The king is still alive. Elvis prenait le risque d'avoir des trous de mémoire, en avait parfois, s'en amusait, l'impro faisant partie du show, l'inattendu (notamment dans ses échanges, chaleureux et personnalisés, avec ses spectateurs) suscitant le rire ou l'émotion.

* J'ai enregistré "Qui a le droit ?" pour la choute (qui dormait), qui a appris cette chanson (cours de musique du chichou oblige) et l'aime bien. Bonne nouvelle, les cours de musique reprennent cet après-midi, toujours avec la même prof (Elle a malheureusement le monopole.), pour le chichou ravi. Quelles chansons va-t-il devoir massacrer cette année ?

 

 

Repost 0
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 08:42

 Dans C dans l'air ils disaient que Valérie pourrait gagner, grâce à son livre, plus de 600 000 euros. Et il serait de bon ton, selon certains journalistes (nantis), qu'elle le donne à des associations caritatives. Je comprendrais pour ma part très bien qu'elle le garde (tout travail méritant salaire) pour, par exemple, acheter à l'un de ses enfants un placard, pardon un petit appartement, à Paris.

 Jeudi matin, 8 heures, un bouchon rue de Rivoli. Systématiquement, quand il y a bouchon en ville, cherchez... Le policier, débauché pour faire la circulation parce qu'un feu tricolore est en panne. Je ne sais pas comment ils comptent (les voitures, le temps), mais à l'évidence pas comme le feu qu'ils remplacent. Car feu en panne et sans policier, ça circule de manière fluide et sans accident (déjà vu). Encore des employés mal formés...

 Vendredi midi, par temps toujours gris, deux jardiniers des Tuileries : "Les sans-dents, il les appelle ! Et alors, il ferait mieux de les aider, oui !" "Ah, rendez-nous De Gaulle." dit l'autre. "Même Mitterrand, il a fait mieux." reprend le premier, très énervé. Etc., etc. Comme des petits pains, il se vend, le livre, il paraît.


 

Repost 0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 17:24

 D'abord, étant passée matin et après-midi devant le marchand de journaux j'ai pu constater que les Paris Match (avec Valérie en couverture et sa vie avec François en "sujet de fond") se vendait comme des petits pains... La pile s'était largement réduite, le numéro sera bientôt épuisé... J'ai hésité mais j'ai vaillamment résisté... J'ai acheté Cosmo, c'est pas mieux...

 Deuzio, la choute préfèrerait largement qu'on vienne la chercher après l'école (à 16 h 15, au lieu de 16 h 30 auparavant) plutôt qu'après l'étude (à 18 heures). Le chichou ne peut aller la chercher d'une fois par semaine (et encore de justesse, car il termine à 16 h 25, mais juste à côté). Celui-ci me prie de signaler qu'il a 34 heures de cours (en 4e)... Qu'il travaille plus que que son père, car lui n'a pas de pauses café...

 On épuise nos enfants et on n'est qu'à la 25e place au dernier classement Pisa qui évalue tous les trois ans les élèves de 15 ans dans le monde.

 On épuise les salariés... En partant à l'aube, je pouvais récupérer le chichou à 16 h 40 (dernier carat). En partant à la même aube, j'ai beau faire des calculs dans tous les sens, j'ai du mal à voir comment récupérer la choute avant 16 h 30 (heure butoir). Non je n'ai jamais pris de "baby-sitter" ni pour un soir ni pour une heure.

 En tout cas, en ce premier mercredi matin où j'ai eu peine à accompagner mon agneau au sacrifice, j'ai fait des courses (majoritairement alimentaires), passé l'aspirateur et confectionné un crumble. De manière concentrée et rapide, car sans elle... Bof. Mercredi prochain, je me paie un soin en spa. Ah non, pas l'argent, pas le temps, zut.

 Trop de choses à dire, à écrire, trop peu de temps pour le faire, c'est la course qui reprend et la frustration permanente de ne pas pouvoir tout faire ni faire tout bien.

 Je vais écrire (la nuit, et sans aide) Merci pour ces 14 ans (oups, déjà !), ma vie avec Mari, pour me faire un peu d'argent... Succès pas garanti.

Repost 0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 10:58

 La choute est rentrée la première, le 1er (hier donc). La maîtresse a l'air très bien (= gentille, honnête, pas bête, sociable, gaie, souriante, etc.). C'est rare que je le pense alors autant le dire.

 La classe commence à 8 h 45 au lieu de 8 h 30 les années précédentes. J'arriverai plus tard au bureau... Et j'en repartirai, logiquement, plus tard.

 La classe termine à 16 h 15. Les enfants ne pouvant être récupérés si tôt goûtent dans la cour (Comme chacun sait on habite à l'île Maurice où il fait beau et chaud toute l'année. Ah non ? Dommage pour les enfants qui vont se geler et être  mouillés souvent...). Puis remontent dans leur classe jusqu'à 18 heures pour l'étude... A 6 ans..., ça y est, plus de garderie (= salle de jeux), mais une heure assis à étudier... Alors que ce matin ils disaient justement à la télé que la position assise longue durée était responsable de plus de 5 millions de morts chaque année... D'ailleurs j'écris ce texte debout, courbée sur mon clavier... J'attends avec impatience l'emploi du temps du chichou, cet après-midi, espérant qu'il y aura au moins un voire deux (Inch Allah !) jours où il pourra sauver, pardons sortir, sa soeur à 16 h 15...

Repost 0
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 17:45

 Je ne sais plus comment on fait... Mais ça va bien me revenir, petit à petit. La manière et l'appétit. La disponiblité aussi.


 Bientôt, les vacances scolaires sont finies, avec les nouveaux-rythmes-scolaires-à-la-noix (Fleur, fais quelque chose... Avec un prénom comme ça, on ne peut qu'être altruiste. Ah non ?), j'ai du mal à me, nous projeter.

 On a eu du soleil, un temps.

DSC05058

 

 Et puis, l'anticyclone n'étant paraît-il pas venu, on a eu de la pluie aussi, comme tout le monde ou presque (Pourquoi Paris n'est-il pas situé dans le sud-est ?) en France.

DSC05167

 Cette année, c'est CP...

 

 Vive l'été indien enfermés entre quatre murs.

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 19:18

 Les chichou et chichoute adorent le jeu de pétanque. Faut dire qu'ils sont assez doués, que le jeu n'est pas compliqué à comprendre (dans ses grandes lignes), que la place s'y prête. Même Henri Salvador y a joué, c'est dire.

DSC04932a

 

 En plus des boulistes, on trouve sur notre lieu de vacances affectionné de nombreux palmiers.

DSC04935

 

 Même que la choute a voulu adopter les plus petits.

DSC04942

 On ne les déracinera pas, on gardera juste leurs photos pour preuves de leur adoption...

 

Les vacances dans ce petit paradis sont déjà finies.

DSC04943

 On en repart comme toujours ravis, avec déjà un brin de nostalgie.

 Et peut-être pas assez emplis de chaleur pour tenir l'année entière au nord de la Loire.

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 20:33

 L'ensoleillement, c'est comme l'argent, ça ne fait pas le bonheur, mais ça peut y contribuer fortement.

DSC04912

 Il y a certes parfois un peu trop de vent, mais ça ne dure pas si longtemps.

 Jeudi, par exemple, je ne veux pas retourner le couteau dans la plaie mais temps parfait.

DSC04917

 Et le but essentiel de chaque jour est de construire un château, si possible différent de celui de la veille. Saine préoccupation.

DSC04919  Un édifice vite construit, loin des châteaux en Espagne qu'on nous impose au bureau... Et sur lesquels on sue inutilement sang et eau. Pas de doute, je préfère suer à cause du soleil et me baigner dans l'eau de la Méditerranée.

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article