Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 04:46

Avant de partir, en plus du bisou et du câlin, elle m'offre un dessin fait du matin. Un cadeau pour la route et pour la journée. Que je mets dans mon grand sac, en espérant qu'il ne pleuvra pas sur le chemin. Que le papier ne sera pas trop froissé à l'arrivée. Scanné, retouché, ça ne se verra plus.

2011.12.08a-feutres et crayons

Des fois, elle fait des ronds, mais c'est chose rare...

 

Autant avec Chichou un feutre a rarement perdu son bouchon. Autant avec Chichoute les feutres qui ont encore leur bouchon sont contents...

Sans doute parce qu'il était plus monochrome.

 

Tous deux aiment Didou, le lapin qui vous apprend à dessiner (quand Dora vous apprend l'anglais).

 

Aujourd'hui, c'est une belle journée ; en fin d'après-midi il y a spectacle et marché de Noël à l'école.

 

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 22:18

Dans la série " les gens sont impolis ", je trouve ça étonnant qu'on ne remercie plus les parents pour les cadeaux que leurs enfants offrent à celui/celle qui les invite pour son anniversaire. Comme si tout était dû, normal, alors que crise aidant, les jouets, comme toute chose, coûtent de plus en plus cher.

Choute était crevée après cet anniversaire et s'est requinquée devant Léo et Popi (Tom et Pipo en anglais...). Tandis que je finissais la journée en confectionnant, tant bien que mal, un petit cadeau fait main pour un scout anonyme et inconnu de moi. Chichou préférant s'instruire avec Le Journal de Mickey. Faudrait aussi qu'il ait un déguisement de lutin pour dimanche. Là je dis que ça fait un peu " short " qu'on nous prévienne seulement quatre jours avant pour tout ça. Chichou qui a vu ce jour, et adoré, Mission Noël ne s'est pas tranformé en lutin pour autant, ç'eût été trop facile.

lutins mission NoëlUn lutin est habillé en vert, m'a dit le chichou,

 pour m'aider, après avoir vu le film.

Franchement, j'ai rien qui ressemble à ça chez moi !...

Repost 0
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 05:17

img044

Chichoute n'a pas d'idée pour Noël, ne sait pas ce qu'elle voudrait ou ce que le père Noël est capable de lui apporter...

Chichou, en grand frère averti, se fait conseilleur :

- Tu veux une poupée pour Noël ?

- Non.

- ... Ah, j'ai une idée ! Tu veux des feutres ? (Elle en a déjà plein.)

- Maman, maman, est-ce que le père Noël peut apporter des feutres ?

- Ben oui.

- Des feutres, des feutres, je veux ! Et des crayons aussi. Et on a du papier ? (On en a plein.)

2011.12.04b

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 13:10

2011.12.04c

Chichou n'y croit plus, malgré mes dénégations répétées*, mais en cultive l'esprit, notamment pour sa petite soeur. On remarquera toujours son sens du détail, sa patience. Il y a environ 300 cadeaux, a-t-il compté en les faisant.

 

* Si, ce sont bien les lutins qui préparent les cadeaux, pas les parents.

 

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 05:21

Je ne sais pas si c'est moi, mais je trouve " les gens " impolis en ce moment.

Trop prompts à dénier toute éventuelle responsabilité.

 

 Deux petites anecdotes en trois jours :

 

 Dans l'escalator, à la fin de la descente, une dame avec son caddie qui coince, bloquant le passage. Moi avec ma petite poussette derrière... La faute au chariot qui en plus de s'être coincé ne veut pas se décoincer tout seul. Et le pompon, ma faute à moi pour n'avoir pas respecté une distance suffisante (de combien de mètres exactement ?) entre le dos de la dame et l'avant de la poussette... Je ne sais à qui revient la faute (au caddie, à moi, pourquoi pas), si faute il y a (Pourquoi rechercher tout de suite, forcément, une faute quelque part ?), mais un mot d'excuse, d'emblée, au lieu de se défausser tout de suite (par peur de quoi ?).

Un simple " Désolé(e) " par exemple, même si on n'est ou on ne se sent pas responsable, est-ce que ce n'est pas l'expression d'un minimum de compassion pour autrui et les désagréments, indirectement ou involontairement, infligés ?

1094453024

 Sur la route, une jeune fille qui traverse au passage piéton certes, mais pas forcément au moment approprié et sans  regarder si des véhicules arrivent. Moi à vélo, freinant, tout en l'incitant par des mots d'encouragement polis, me semble-t-il, à continuer à traverser à son même rythme. Elle s'arrêtant, au lieu de continuer, mais sans même me regarder, " gueule " un hargneux " Faîtes gaffe ! "  Je lui ai " gueulé "  pareil (elle avait sans doute des écouteurs sur les oreilles) que c'était ce que je faisais justement. Je pense, sans craindre me tromper, qu'elle aura gardé son point de vue erroné sur ce non-événement, et ses écouteurs sur les oreilles l'empêchant de communiquer intelligemment.

 

 Ces petites incivilités " faciles ", minables, au quotidien sont trop déprimantes.

 

 Gageons que l'esprit de Noël va gagner tout le monde ces jours-ci et rétablir la gentillesse " gratuite ", minimale, dans les rapports humains au sein de notre société anciennement dite civilisée.

 

MickeysChristmasCarol2

Repost 0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 05:29

Pour le chocolat d'abord, le fromage ensuite, et dans ce sens-là, au même repas.

Pour Dora, le matin, sans fin, ou pour La linea*, quand c'est possible le soir.

 

L'envie d'être jolie...

 thumb-258 YORKIDRESS 669 A

Le goût pour les longs cheveux défaits, une fois par semaine pour la tresse, unique, parce qu'à la gym c'est obligé.

Pour les robes qui montrent les jambes collantées et laissent les bras nus.

 

thumb-258 YORKIDRESS 669 D1

Pour le rose et toutes les jolies couleurs de motifs à fleurs.

 

" Est-ce que je suis jolie comme ça ? "

 

Le goût d'être gentille aussi.

 

 

* Série télévisée d'animation italienne créée en 1972 par le dessinateur Osvaldo Cavandoli.

Repost 0
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 00:00

 A l'école des chichou et chichoute réunis*, il va y avoir un marché de Noël, d'objets confectionnés par les enfants de primaire. Objets plutôt, pour la majorité, ratés, nous a raconté le chichou un peu navré. Les élèves ont mis du coeur à l'ouvrage mais n'ont pas été bien dirigés par l'adulte (dit) responsable (Comme nous au boulot !!). Pour son groupe, ce n'était pas la maîtresse (qui a bien dirigé, elle), mais un parent volontaire/disponible, un père, visiblement peu intéressé par les travaux manuels ou/et par les enfants ou/et par le travail bien fait. Bref, le bonhomme de neige de Chichou est assez nul, a-t-il déploré. J'essaierai donc de ne pas l'acheter... Même que, finalement, les Père Noël et pingouins, à priori plus difficiles à faire, comme on peut l'imaginer, sont mieux réussis (grâce à un meilleur encadrement des petits artisans).

2011.02.19a' 

Autoportrait de Mari avec ses enfants

 

 Chichoute, elle, va nous chanter un petit quelque chose, sur scène. D'après ce que j'ai cru comprendre, ça commencerait par "Petit papa..." J'eus bien aimé aussi "Mon beau..." et "Il est né..." Elles sont toutes belles, non ? Elle, sa préférée, car entraînante, c'est "Vive le vlent" ; elle dit bien "vlent". S'empêtrant un peu avec "sifflant soufflant". Elle sera entourée de ses petits camarades. Peut-être même coincée derrière, la bouge fermée, mutique, boudeuse... Enfin, je n'espère pas, elle qui est notre rayon de soleil, mais, toute petite qu'elle est, elle a l'air déjà de stresser. Je lui cherche un joli chemisier, ou un col roulé (?), pour aller avec sa robe "avec les manches qui sort(ent)". Il y a de si jolies choses pour les petites filles chez "Du semblable à l'identique", la boutique. En espérant qu'elle voudra bien le porter, elle qui veut toujours dénuder ses bras comme les princesses...

 

Quant à nous, les grandes personnes, heureusement que ceux du dessous (en photo) sont là, à travailler pour nous. Qu'on n'a rien à faire, qu'on peut continuer à dormir tranquille sur nos deux oreilles...

DSC00841-copie-1

 

* Cette année, ils sont tous deux dans une école qui va de la petite section de maternelle à la grande section du secondaire, soit la bien-nommée Terminale.

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 10:28

Dans le XVIIe arrondissement de Paris, près de la rue Médéric de l'église suédoise et du parc Monceau, se trouve la rue Fortuny.

Avec ses deux rangées d'hôtels particuliers elle est l'archétype de la rue de la plaine Monceau à la fin du XIXe siècle.

DSC00833

Au n°2 résidait Edmond Rostand. Au n° 13 -  ci-dessus et ci-dessous -, de 1933 à 1950, Marcel Pagnol, lequel n'a donc apparemment pas résidé essentiellement dans le sud de la France.

DSC00832

 

DSC00834

Les n° 27 et 29, ci-dessous, ont été habités par la belle Otero et Geneviève Lantelme, comédienne alors célèbre, toutes deux reines de la nuit de la fin du XIXe. Le temps a passé...DSC00835

 

Le n° 35, ci-dessous, a été édifié pour Sarah Bernhardt.

DSC00836

 

Et le n° 42 était l'hôtel d'un célèbre maître-verrier, Joseph-Albert Ponsin. Mais je n'ai pas photographié le côté pair de la rue... Sauf ce dernier hôtel :

DSC00838Logeant actuellement, volets fermés, en tout cas le dimanche, Les arts florissants de William Christie...

D'autres hôtels sont occupés par des lycées professionnels.

 

C'est étonnant, somptueux, calme. Ça manque un peu de commerces... Et de quelques arbres surtout. Mais bon ils sont dans les parages : au parc Monceau, dans des jardins à l'arrière de ces hôtels peut-être...

 

A une autre époque, deux siècles auparavant (au XVIIe), quand Paris était encore à la campagne, le peintre Philippe de Champaigne avait sa maison au faubourg Saint-Marcel, près l'église Saint-Médard (Ve arrdt du Paris actuel).

Vue de la mson de Ph de Champ au fbg St-Marcel

Ci-dessus, il a dessiné sa maison. Non moins belle, dans un autre style, non moins spacieuse, elle me paraît immense, que les hôtels particuliers du XIXe siècle, non ?

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 11:52

Dès novembre les marchés de Noël commencent à fleurir...

DSC00809   Samedi 19 novembre, à l'église américaine, 65 quai d'Orsay, Paris 7e (métro Invalides).

DSC00808

DSC00803

  On y trouve des écoles.

DSC00811

 Via la rue Jean Nicot on admire la façade et on rejoint la vivante rue Saint-Dominique.

 

Dimanche 28 novembre, à l'église suédoise, 9 rue Médéric, Paris 17e (métro Courcelles).

DSC00826

DSC00828DSC00829DSC00830L'endroit est "cosy", le glögg bien chaud, mais les tarifs très élevés. Les objets, issus d'un artisanat visiblement national, chaque année renouvelé, sont également très chers.

Ces deux lieux ont des caractéristiques esthétiques, cultuelles et culturelles, et surtout ont des âmes qui me plaisent.


Ma petite blonde scandinave n'a pu profiter de la 2e église, elle s'était préalablement endormie dans sa poussette...

DSC00831

Cet article se range dans ma catégorie virtuelle "On voyage loin à Paris" , pour juste quelque ticket de métro.

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 14:48

2011.11.20a-feutres-la famille-PF + MFDessin à "quatre mains", enfin au moins deux mains droites. J'ai (vite) fait Papa (à 5 h 30 du mat' ! Dimanche.), Chichou en bleu, Chichoute en grand, Marie en petit. Je vous rassure, ce n'est pas du tout ressemblant, sauf pour le chichou peut-être.

Chichoute a participé au coloriage et donné des directives, à respecter au plus près, pour les personnages, les couleurs, les pois, les ballons en forme de coeur qui se devaient d'être roses, le sac et la glace à la fraise qu'elle tient. Elle a demandé un collier coeur (rose) aussi. Et une bouche rose.

On dirait vraiment un dessin d'un enfant de 4-5 ans... C'en est relativement déprimant !

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article