Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 11:24

monument-valley-john-wayne-western-movies-art-phot1a

Chichou est rentré sain et sauf, et fier de raconter ses faits d'armes. Hâlé après une semaine passé au grand air, fatigué par le rythme infernal de ces journées dans l'ouest (un très joli coin de campagne). Derrouillage (= jogging) tôt le matin, mouvements de gymastique (j'adore), petit déjeuner frugal (à ses dires), corvées de bois et de cuisine (avec sa sizaine qui ne compte que trois membres + lui) répétées - ils ont gagné le concours grâce notamment à leur superbe salade de fruits dans pastèque évidée. Il a peu dormi, avec un sac de couchage fuyant (glissant), des araignées plein la tente.

Avec un petit copain (qui a des parents chartistes et n'a pas de télévision chez lui) il a fait le scénario, géostratégiquement très structuré et détaillé, de l'éventuelle troisième guerre mondiale... Impressionnant.

Alors, horrible ce séjour, Chichou ? Ah oui ! Tu es prêt à y retourner ? ... Ben oui (genre bien sûr). Je veux faire scout jusqu'à 12 ans. (Louveteau quoi. Après on passe éclaireur.)

 

DSC09662a

Chichoute voulait rester jouer dans l'herbe après avoir vu Mémé dans sa maison, mais c'était compter sans les fameux bouchons - phobie du conducteur automobile de retour sur Paris le dimanche après-midi (surtout un 18 juillet). Munie de ses deux tétotes, elle fit une bonne petite sieste dans la voiture, et le trafic fut fluide à souhait.

À noter qu'elle s'est jetée dans les bras de son frère retrouvé, et lui fit de nombreux câlins dont celui-ci ne manqua pas de s'enorgueillir en même temps que de lui en prodiguer lui-même.

 

C'est à la conquête de l'est que nous partons, la fleur au fusil, en fin de semaine. On ne passera pas par Grenoble, trop à l'est, surtout qu'on n'a que des fleurs pas de fusil en fait... 

 

Purée, j'allais oublier, bon anniversaire à Mari ! Toujours jeune, toujours alerte, qui aspire néanmoins aux vacances d'été pour se reposer... *

 

Mais comment se reposer avec une petite de deux ans qui sautille gaiement ?

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 08:53

Chichou est à son camp scout. On espère que lui et ses copains seront le plus possible passés entre les gouttes et la foudre. Vivement demain qu'il rentre s'abriter à la maison et qu'il retrouve son lit douillet... Le mois de juillet au-dessus de la Loire, ce n''est pas le beau temps assuré.

DSC09650a

Il n'aura pas vu passer les escadrons du 14 juillet.

 

Chichoute va à la crèche tous les jours (sauf le mercredi). Pour elle, et pour nous, ce n'est pas encore les vacances, mais ça y ressemble déjà un peu.

DSC09643a

Elle adooore son chapeau. Et les "coucoucadiles" (crocodiles).

 

Tout est en plastique (ou sorte de) à la crèche, pour plus de sécurité. "Ils" n'avaient pas pensé à la toxicité (sans parler des moult produits nettoyants employés). Pourtant rien que l'odeur du plastique est révélatrice de son potentiel toxique, je trouve. À contrario, quelle bonne odeur que celle du bois !

 

Repost 0
Published by Marie - dans A la maison
commenter cet article
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 08:34

Encore la chance de voir un beau spectacle (toujours grâce à mon oncle) : l'opéra, intitulé Sémélé, de Haendel (1685-1759), en trois actes (de 19 h 30 à 23 h 30, avec deux entractes), au théâtre des Champs-Elysées, avenue Montaigne.

DSC09603 (Small)

Le prétendant, Athamas, le dieu des Dieux, Jupiter, sa belle maîtresse humaine Sémélé, la non moins belle Ino (sa soeur), le père, Cadmus. Les costumes sont très beaux. Les voix et interprétations parfaites. Et la mise en scène plutôt réussie !

DSC09622 (Small)

La coupole du théâtre.

L'histoire est inspirée de la mythologie grecque : Sémélé, fille de Cadmos (roi de Thèbes), a refusé d'épouser Athamas (qu'aime sa soeur Ino) et est devenue la maîtresse de Jupiter/Zeus. Junon/Héra se venge en prenant les traits d'Ino pour conseiller à sa rivale Sémélé - présomptueuse aspirante déesse - de demander à son divin amant de lui apparaître dans toute sa gloire. Jupiter ayant juré de lui accorder tout ce qu'elle désirerait ne peut refuser et  se présentant devant elle avec ses éclairs la foudroie (ce qui est très sobrement suggéré dans la mise en scène que j'ai vue).

 

La suite, hors livret lyrique : le Dieu a préalablement retiré de son sein Dionysos, le fils qu'ils ont conçu ensemble. Il le garde dans sa cuisse jusqu'à ce qu'il naisse. D'où l'expression latine " sortir de la cuisse de Jupiter "...

Enfin, Dionysos ira chercher sa mère aux Enfers et la ramènera à l'Olympe où elle deviendra immortelle sous le nom de Thyoné. (Bon fils.)

 

J'aime bien la mythologie (même si ça se termine souvent très mal). Mais c'est compliqué. C'est pour ça que j'aime bien. Mais que je ne retiens pas tout.

 

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 13:10

Signe des grandes vacances débutantes, il y avait des jeunes, des petits-enfants, pour une fois, à la maison de retraite.

 

Chose exceptionnelle, nous étions 8 autour de Mémé.

 

Chichoute avait oublié son chapeau rose la semaine dernière, une pensionnaire dès notre arrivée nous a parlé de ce chapeau, qu'elle avait vu et venait encore de voir sur une étagère. Je l'ai retrouvé posé sur une petite table du salon où le poste de télé diffusait les premières images du Tour de France... À l'accueil ils n'étaient pas au courant pour le chapeau.

 

Mon frère a fait remarquer qu'il était anormal qu'on ne croise aucun membre du personnel soignant dans les étages.

Le goûter est toujours aussi peu bon, heureusement que j'avais amené des "Prince" et du "popom". Tous les plus jeunes de la famille, dont Mémé, en ont profité. Avec mon frère elle a chanté, c'est drôle comme elle se souvient bien des paroles de ces chansons d'un autre siècle 

 

Sur la terrasse il fait bon, on est bien, en famille, comme à la maison, sauf qu'il manque une personne très importante à laquelle tout le monde pense, et sauf que c'est moins joli mais Mémé ne s'en rend même pas compte au contraire, elle trouve tout beau, elle n'est plus difficile.

 

DSC09584 Chichoute est contente d'être là, à manger son gato et boire son popom.

 

" Tu vois la femme là [c'est un homme], la tête en arrière, la bouche ouverte, elle me donne envie de pleurer...

" Tu vois le monsieur là, il me fait peur... [Un AVC ou Alzheimer ?] "

" Celle qui me fait manger, elle est horrible [méchante]. Horrible. "

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 14:45

Le dernier après-midi, la classe de Chichou est allée au bois de Vincennes, pour dessiner d'après nature. Il eût fait meilleur temps dans l'année sans doute y fussent-ils allés plus souvent. (J'ai eu beau me plonger dans le Bescherelle, je suis loin d'être sûre de cette concordance de temps-là !)

2010.07.02-avec la classe au bois de Vincennesa

La maîtresse a paraît-il insisté pour que Chichou donne quelque couleur à son arbre ; elle a bien fait, je trouve. Je crains que l'été ne puisse plus grand-chose pour ce résineux, au contraire, mais gloire soit rendue à lui ici.

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 11:24

Chichou avait le droit d'aller à son dernier jour de CE2 sans cartable. Mais ça le rendait anxieux, d'aller à l'école les mains dans les poches, en pantalon, tee-shirt et sandales, comme en congé... Il a passé un rapide coup de fil avant de partir à son copain pour se rassurer - lui aussi ne prenait pas son cartable...

 

Ils avaient le droit d'amener des jeux de société (mais la maîtresse a heureusement, contrairement à certaines de ses collègues, proscrit les jeux électroniques) et des boissons. Il n'a emporté ni l'un ni l'autre. Des boissons, on n'en avait guère trop en stock. Il lui aurait plu d'emporter des dominos ou le jeu de l'oie ou des cartes, mais je craignais qu'il ne ramène pas le jeu en entier...

 

L'année prochaine, il est susceptible d'avoir la même maîtresse, qui passe elle aussi en CM1... On croise les doigts pour qu'il reste et avec elle et avec son meilleur copain ; elle aime bien les deux et nous, parents, on l'aime bien parce que Chichou se sent bien avec elle, qu'elle lui et nous renvoit des "ondes" positives et qu'elle donne peu de devoirs, je rappelle car ce n'est pas un détail dans la vie quotidienne.

 

Ce soir, son grand-père le récupère. Les grandes (personne n'aimerait qu'elles soient raccourcies) vacances commencent pour le petit garçon de la famille. La crèche, bien climatisée, de la petite fille ferme en août. À partir du 23 Juillet elle va manquer, car les parents prennent, avec leurs enfants, leurs quartiers d'été.

 

DSC09554a

Repost 0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 05:37

03[1]

C'est la traduction poétique du Beni Tsumami (et non tsunami) Yokan, petite pâtisserie japonaise ronde et rouge, que nous avons goûtée samedi dernier. Avec un Yomogi-manjü, petite boule verte, sans traduction précise mais sensé évoquer " la douce période qui s’étend du printemps au début de l’été ". 07yomogi[1]

Ces subtiles douceurs à peine terrestres - achetées, à prix presque d'or, chez Toraya, rue saint-Florentin, Paris 1er (mieux vaut réserver pour le salon de thé) - suivaient de près une visite au musée du Louvre. Au département des peintures françaises, tandis que le chichou et son amie étaient au département des objets d'art, avec quatre autres enfants et une conférencière.

 

Quelques chefs-d'oeuvre vus parmi tant d'autres.

 

DSC09496a

Eustache Le Sueur (1616-1655), La Mort de Saint Bruno en 1101. Toute une salle de tableaux de Le Sueur sur la vie de Saint Bruno.

 DSC09499a

François Perrier (1590/1600-1650).  Acis et Galatée se dérobant au regard de Polyphème (sujet tiré des Métamorphoses d'Ovide).

 

DSC09500a

Henri Mauperché (1602-1686). Paysage au pont (peint pour le Cabinet de L'Amour de l'Hôtel Lambert à Paris).

 

DSC09504a

Georges de La Tour (1593-1652). Le Tricheur à l'as de carreau. Maginfique évidemment.

 

DSC09507a

Charles Le Brun (1619-1690). Le sommeil de l'enfant Jésus. Cette petite peinture (plus petite que celle du dessus, la photo ne le dit pas) nous a particulièrement plu et ému.

 

DSC09511a

Notre oeil est parfaitement " trompé " par ce Portrait d'homme réalisé par Philippe de Champaigne (1602-1674) .

 

DSC09513a

J'ai retrouvé " mon " affectueuse Vierge à l'Enfant de Laurent de La Hyre (1606-1656). 

 

DSC09515a

Plus proche de nous, dans un tout autre genre, parfait, apparemment plus simple, ce fin vase de Fleurs d'Henri Fantin-Latour (1836-1904) me touche ; avec ou sans cadre, il ne déparerait pas, au contraire, dans  nos salons, non ?

 

Le dimanche matin, la beauté du temps aidant, on est allés, Chichou et moi, (dé)laissant Chichoute et son papa à la maison, faire du vélo au bois (de Vincennes). Chichou parle, parle, parle pendant tout le trajet. Je ne sais plus de quoi, mais c'était détaillé, très documenté comme souvent. Ah oui, il m'a notamment nommé les trois premiers animaux les plus dangereux de tous les temps... Aux noms dinosauriens.

DSC09527a

Oh, cri de joie du chichou, des tétards !

Et un ver de terre sous-marin en prime.

DSC09528a

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 09:10

Décidément, la vie est plus belle, plus facile quand il fait beau, je trouve. Ça rend la réalité plus douce. À la maison de retraite il y avait plus de visiteurs que la dernière fois. Mais toujours pas d'enfants, hormis les miens.

DSC09541a

C'est bien bétonné...

 

On a trouvé Mémé endormie devant Drucker (Il nous enterrera tous...). Heureusement, on aime bien les chansons de Joe Dassin (cf le titre de l'article).

On est allés attendre quelques minutes à l'aire de jeux d'à côté.  

DSC09532a

On a de la chance, Chichoute aime autant porter

 et garder chapeau qu'elle aimait porter bonnet.

 

On a retrouvé Mémé bien réveillée, contente de nous voir. Elle est fière de montrer ses arrière-petits-enfants, qu'elle désigne à ses "codétenues" simplement comme ses petits-enfants. Tu veux faire quoi plus tard ? demande-t-elle au chichou. Le temps qu'il cherche sa réponse j'avais dit docteur... (ce qui a embêté l'honnête chichou), car c'est la réponse qu'elle attendait... Il dira réalisateur de films la prochaine fois, car elle a oublié presqu'aussitôt la réponse faite.

Seul point positif de la maison : l'air climatisé. Néanmoins Mémé fut contente qu'on pousse son grand fauteuil roulant jusqu'à la terrasse (" Ils ne nous sortent jamais ! "). Où une collation (de bien médiocre qualité) nous fut (gentiment) servie (Heureusement j'avais apporté de chez nous quelques mets pour compléter. Pas de magasin dans le quartier.). Auparavant une dame avait apporté un flan à Mémé, que ça ne tentait guère par peur de manquer d'appétit au dîner. " Je trouve que vous faites bien des manières quand vous avez de la visite... ", lui fut-il remarqué.

" Le soir, je crie au secours, personne ne vient. " Me dit Mémé. C'est gai.

Chichoute a prêté, non volontiers, son chapeau rose à Mémé qui l'a essayé, elles ont joué un bon moment avec. Tu me le prêtes ? Non, oui, "à ma", à moi, etc. Chichou s'est un peu ennuyé. Mari a voulu partir pas trop tard à cause des bouchons...

DSC09546a

Elles sont belles, ces roses !

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 16:13

Ce samedi le chichou a fait une promesse. SA promesse. Aux scouts. Qui lui permet d'abandonner son costume de "patte tendre" pour endosser celui, responsable, de "louveteau". Il a dû promettre, en plus de "choses nobles", de faire un effort. Les "efforts" promis par chaque scout sont en gros d'ordre domestique ou scolaire.

Scolairement, Chichou n'avait rien de spécial à promettre, tout va très bien, il a ramené toute l'année de très bonnes notes (ils ont trop de contrôles, hein ?), les commentaires de la maîtresse sur son bulletin sont élogieux à souhait (rappelons que ses talents de dessinateur ont enfin été "officiellement" reconnus), il fait ses devoirs (heureusement pas nombreux cette année) tout seul dès qu'il rentre.

C'est donc dans le délicat domaine "domestique" que nous avons cherché. Et trouvé. Un facile, tant qu'à faire. Car ce petit effort n'est que le premier d'une longue série que les cheftaines suggèrent d'enchaîner... Le chichou en était content, car il lui paraissait faisable justement, facilement.

Donc, voili voilà l'EFFORT : tous les soirs, le chichou doit mettre la table.

Il le faisait avant. Mais là c'est DE LUI-MÊME qu'il doit le faire. Sans qu'on le lui rappelle plusieurs fois. Et plus régulièrement. Du coup la cheftaine a émis l'idée de lui donner une heure précise pour l'aider.

Ainsi chaque soir, peu avant 18 h 30, l'heure choisie, fatidique, le chichou passe une tête dans le salon, vers l'heure affichée du lecteur de DVD. On a une belle pendule, mais il faut la remonter, elle fait tic tac et sonne l'heure... On la remonte rarement, donc.

Parfois il oublie, mais pas souvent finalement.

 

Pour info, la B.A. (bonne action) du scout ne s'appelle plus une B.A., mais un bon tour, (un B.T. ?) ce qui peut prêter à confusion je trouve, car fait penser plutôt à une blague. En même temps ça allège sans doute le côté "lourd moralement" de la bonne action.

 

Si vous vous demandez pourquoi Chichou est scout, c'est simple : c'est premièrement à cause de mes souvenirs émus des Castors Juniors, deuxièmement à cause des bons souvenirs de scoutisme de mon oncle.

 

effort1

 

Après, le soir, Chichou, soulagé et fier d'avoir passé la cérémonie de la promesse, a mangé de bon appétit et retrouvé son lit et son livre avec délectation.

Repost 0
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 09:36

Grâce à mon oncle, qui n'en finit plus de nous faire des cadeaux, j'ai pu assister à un très beau spectacle hier.

Assises pour 18 heures. Parterre, au milieu, devant, de la place pour les grandes jambes...

On peut voir et entendre, à quelques centimètres seulement, le chef d'orchestre (jeune, souriant, calme, pas transpirant) inspirer fortement entre deux gestes dûment rythmés.

Couchée je suis pour lire les sous-titres (tout en regardant le spectacle) loin là-haut au-dessus de la scène.

DSC09464a

1ère partie : 1 h 05 ; 45 minutes de pause (le temps de se sustenter) ; 2ème partie : 1 h 30 ; 30 minutes d'entracte (le temps de faire la queue aux toilettes) ; 3ème partie : 1 h 10.

DSC09467a

On peut voir les musiciens de l'orchestre de l'opéra (pas mal ont l'air très jeune) aller et venir, attendre avec attention leur tour. Mieux vaut ne pas rater son coup de cimbale, ça risquerait d'être remarqué.

DSC09468a

La partie musicale - les musiciens de l'orchestre comme les chanteurs sur scène - était parfaite, aidant à faire abstraction de la mise en scène !...

DSC09472a

Brünnhilde (la Walkyrie) était en liquette et jean clair... Ses soeurs (les autres Walkyries, répondant aux doux noms de Gerbilde, Ortlinde et autres Siegrune ou Rossweisse - elles sont 8, toutes filles de Wotan, le dieu - borgne - en place) ressemblaient à des infirmières...

C'était très beau, d'une grande mélodie, douceur même, faisant tomber s'il le fallait nos restes d'à priori wagnérien. 

Après, j'ai peu dormi. Le beau temps bien(re)venu ne peut empêcher que certaines choses aillent à vau-l'eau (ainsi que le symbolise la dernière photo...).

DSC09483aDSC09484a

DSC09485a

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article