Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 21:18

La Tour M.-Q. de- Madame de Rieux-Cognacq-Jay
Suzanne de Boulainvilliers (ou Boulainviller) est née en 1696, fille de l'historien désargenté Henri de Boulainvilliers, veuf avec quatre enfants. Elle a épousé en 1719 (soit à 24 ans) Gabriel Bernard (né en 1687), comte de Rieux, seigneur de Passy, deuxième fils du célèbre financier Samuel Bernard. Conseiller au parlement de Paris à 25 ans, puis en 1727 (jusqu'à sa mort) président de la chambre des enquêtes au même parlement. Le couple eut quatre enfants. Leur fils aîné devint prévôt de Paris et mourut en prison en 1793. La fille aînée se maria, avec le marquis de Mirepoix, lors d'une fête restée célèbre, à 11 ans !, jolie comme un ange dit-on, en 1733, et mourut en premières couches 3 ans plus tard...

Le couple, très cultivé et mondain, donnait au château seigneurial de Passy, ou en son hôtel de la rue Notre-Dame-des-Victoires, des concerts et des réceptions brillantes. Le portrait du président de Rieux, présenté au Salon de 1741, est au Paul Getty Museum à Los Angeles. Le portrait de sa femme, que voici, fut exposé au Salon de L'année suivante. Elle porte sur sa robe de bal un manteau vague en soie, d'un gris changeant, orné de ruches et de noeuds en taffetas bleus. Sur ses cheveux poudrés, un cabochon de dentelle noire bordé d'un ruban bleu. Les mains tiennent un loup noir. Ce portrait est par sa taille (116 x 90 cm) et sa qualité une des oeuvres maîtresses du célèbre pastelliste et un de ses plus beaux portraits de femme.

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 20:52

Fatiguée, énervée, Chichoute a mal dormi.
Pas levé aussi tôt qu'il aurait voulu, Chichou a chouiné ce matin.
Assommée par la voûte pierreuse au-dessus de mon bureau (Mais c'est un accident du travail, ça !), j'ai encore mal à la tête.

2010.01.05-DSC08289a
Chichoute a la passion des livres. Elle en veut plusieurs à la fois, pour être sûre de ne pas manquer. Elle les choisit. Il y en a plein dont elle ne veut pas, soit qu'elle les a déjà trop parcourus, soit qu'ils ne lui plaisent pas vraiment pour des raisons inconnues (de moi).
Je lui en propose un (Ses livres sont malheureusement en hauteur... On manque de place !), elle opine du chef, s'en empare, va le poser quelque part. Ou elle le refuse vivement, le repousse de la main, en réclame un autre.

2010.01.05-DSC08290a
Elle les étale, un à un, recouvre une surface plane, table basse ou lit/banquette.
Puis elle s'installe par terre, je dois rester à son côté - je suis son oreille et son oeil attentifs -, elle me montre les points intéressants de l'image qu'elle survole et resurvole. Un nounours doudou, un camion-porteur, Tchoupi, Dora (pas mes préférés) suscitent son intérêt. Elle tourne les pages compulsivement, mais plutôt habilement.
Elle passe rapidement d'un livre à un autre, boulimique et insatiable.

2010.01.05-DSC08291a
Quand elle sera en âge de mesurer l'étendue des livres à lire - pas assez d'une vie pour ce faire, elle risque le vertige.

2010.01.05-DSC08292a
Ce matin, j'accueille de nouveaux livres d'art, livres choisis par moi en magasin, dans ma bibliothèque professionnelle. Sous les voûtes.
Je n'ai moi aussi que le temps de parcourir ces livres, nouveaux comme anciens, pas du tout, jamais ou si rarement, celui de les lire. Tiens, je fais comme fille !, j'en parcours, rapidement, les images.

2010.01.05-DSC08293a
Pour une fois, pour vous, j'ai un peu pris le temps de lire ! Mais je ne sais pas si vous aurez le temps de me lire...

Photos
2. Jean Prévost, dit le Maître de Moulins, XVème siècle, fragments du Retable de la Conception de Notre-Dame, Rencontre à la porte Dorée (à la National Gallery de Londres) et Annonciation (à l'Art Institute de Chicago).
3. Charles Meynier (1763-1832), Une Bacchante réveillée par un jeune faune, et Milon de Crotone voulant essayer sa force est surpris et dévoré par un lion au musée des Beaux-Arts de Montréal. Présentés au Salon de 1796. Trop académiques pour la critique.
4. Jacques Linard (1597-1645), Panier rempli de grenade, de pommes et raisin, musée du Louvre.
5. Philippe de Champaigne, sanguine avec rehauts de craie blanche sur papier chamois, Vierge et l'Enfant Jésus debout et emmailloté. Le tableau qui en est issu a disparu... Le Christ a daigné venir parmi nous à l'état d'enfant et regarde le spectateur franchement, souriant, avec tout le naturel de son état.


2010.01.05-DSC08294a


At last but not least, le portrait au pastel de Madame la Présidente de Rieux en habit de bal tenant un masque, par Maurice Quentin de La Tour, au très très très joli musée Cognacq-Jay, que je ne saurai que trop vous conseiller (et dire qu'il est gratuit). Tableau qui mériterait un article à lui tout seul.

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 21:11

Lundi matin, dans la "boîte" (pas cadeau) mail, des messages qui rouvrent les portes du travail... Pas pressée de l'ouvrir, mais faut bien. Faut bien s'y mettre, le plus rapidement possible en plus, car il y a des échéances à respecter en plus du plus.

Ce qui m'intéresse pourtant, c'est de rechercher les paroles des chansons de Brassens, que nous écoutons depuis des jours, et dont je chantonnais les débuts, dans le froid, ce matin, sur mon vélo. Qu'est-ce que les gens conduisaient mal (moi incluse sans nul doute) ! Ils avaient peut-être perdu l'habitude... Peut-être étaient-ils aussi encore un peu ivres des fêtes...
Ce qui m'intéresse, c'est de continuer l'album pour enfant de ma chichoute, laquelle malgré ses maux d'hiver non finis, a repris elle aussi, tôt ce matin, le collier, de la crèche, très étonnée (la chichoute, pas la crèche), voire indignée.
Ce qui m'intéresse, c'est de commencer mon nouvel agenda, y reporter quelques numéros de téléphone importants, les rendez-vous, notamment médicaux - ORL, PMI pour le rappel DTPolio de la choute - à venir. Pour le vaccin contre la grippe, "ils" (pas les média mais les divers aléas) ont eu raison de notre bonne volonté je crois.
Ce qui m'intéresse, c'est de boire un thé, un café, tout sauf travailler pour la communauté quoi.
DSC08288 (Small)Ce qui m'intéresse, c'est d'écrire cet article.

Et le chichou ce matin espérait plein de devoirs pour ce soir !!... Pour étrenner son nouveau bureau. En attendant il y lisait une BD quand je suis partie...
Et chichoute n'a de cesse que d'ouvrir les tiroirs à sa portée. Résultat, son frère ne peut encore rien y ranger...

 

Edit du soir : première tuile de cette année, la référente de Chichoute, qui nous plaisait, à nous les parents et à elle, s'en va, de manière impromptue (pour travailler dans une halte-garderie de la ville), dans moins de 15 Jours... Et sa remplaçante, qu'elle nous présente, me fait mauvais effet. Et, expérience de la vie faite, je donne bon poids à ma première impression.

Repost 0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 05:51
J'en manque complètement, cruellement (Mais c'est la vie qui est cruelle !), pour cette rentrée de janvier. Après deux semaines de vacances... On se démotive pendant des vacances trop longues... Dieu sait quand j'en prendrai d'autres d'ailleurs, à Pâques  sans doute (ou à la Trinité ?).

Seul le chichou est motivé, car il a eu un bureau.  Qu'on a mis deux jours, d'enfer (Non  les vacances n'ont pas été que plaisantes !), à monter. " Si on avait des bureaux comme ça à l'école, on serait plus motivés ! " S'écrie-t-il, enthousiaste (Il avait, comme qui dirait, intérêt !) et excité, en découvrant le meuble fini.

DSC08287a (Small)Dessus du bureau avant utilisation.
La lampe, cadeau de Noël également, est verte. Le sous-main fleuri est ancien et fait maison. Les petits animaux en déco n'attendent qu'à être remontés ; l'otarie tourne joliment, le criquet trottine savamment, le kangourou saute périlleusement. Tous ravissent petits et grande.

Vu que la maîtresse, en lui remettant son bulletin, l'a complimenté pour sa motivation, on peut dire qu'il démarre l'année surmotivé. Pas comme ses parents.

Repost 0
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 05:49
Chichoute est une coquine.

Elle ôte une de ses chaussettes (A la crèche ils ôtent les chaussettes pour la sieste.), et court en rigolant, pour ne pas qu'on la lui remette.

Elle ôte son bonnet et se cache derrière, le relève en rigolant, le remet sur son visage, etc., avant de s'en désintéresser et de le laisser tomber de la poussette... Heureusement elle le garde assez longtemps parfois.
Elle s'empare et se pare aussi du chapeau de cow-boy de son frère pour nous distraire, contente de son coup.

Elle ôte ses chaussures à brides "scratchantes" et les jette de la poussette... Du coup on met la fillette en chaussettes sur la poussette comme il se doit et les chaussures, séparées d'elle, sous la poussette. Elle rigole de tout ça.

Mari dit dans son langage fleuri qu'"elle aime la déconnade".

Chichoute rigole même la nuit, entre deux et trois heures du mat', voire plus..., à parcourir l'appartement à la recherche de jeux et autres jouets divertissants... Moi je rigole moins là, je commence à avoir des cernes.
Sont fatiguantes ces vacances, à rester à la maison, à "baffrer" et à peu dormir en sus. Je vais revenir au bureau l'air plus fatigué que quand j'en suis partie, pff.

Chichoute est aussi une maligne, elle retient très vite ce qui l'intéresse, comme l'endroit où est rangé le paquet de "cahouètes" soufflées - particulièrement appétantes et assoiffantes. Elle vient avec la petite coupelle idoine se poster au-dessous du meuble qu'elle pointe du doigt, en émettant des sons très expressifs au parent, en général la maman (c'est elle qui la comprend le mieux), réquisitionné. L'est bien nourrie, cette petite...

J'adore. Je l'adore.
Et j'aime bien quand elle dort.

Je n'arrive pas à mettre la photo de Chichoute sur ce blog momentanément perturbé, alors, dépitée, je mets le restant de mes photos de Noël dans les vitrines de ma ville (d'adoption temporaire)...
DSC08253a (Small)"Trop" mignonne la poupette. Et jolis les pendentifs "enfantins".

DSC08254a (Small)On n'est pas allés au ski. Jamais d'ailleurs.

DSC08255a (Small)Le Père Noël est parti, peut-être au ski ?

DSC08256a (Small)Bon ben Noël c'est déjà fini.

Ah ça y est, j'arrive de nouveau à charger les photos
DSC08251 (Small)Endormie dans sa poussette, chose rare désormais (il faut vraiment qu'elle soit très très fatiguée).

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 06:33
Premier jour de l'année, déjeuner en famille, replongée, salutaire, dans les souvenirs, les photos.
DSC08267A (Small)
J'aime mon oncle, depuis toujours, parce que c'est mon oncle tout simplement, mais aussi et surtout parce que c'est lui ("parce que c'est moi", pour paraphraser), et parce qu'il est plein de qualités - dont sa générosité légendaire et sa présence active auprès de tous (famille et amis), son goût pour l'art, ses connaissances en la matière, son intérêt pour les gens, sa mémoire des choses, etc.

Et l'une de ses qualités, la moindre, mais pour moi c'est pas rien - comme une cerise sur un gâteau -, c'est que sur pas mal de photos de son jeune âge il ressemble à Elvis, la banane en moins, mais le même sourire en coin. Et là, avec les filles, sur la photo, ne manque que le Technicolor pour qu'on pense à un film avec le King.

Notons toutefois que mon oncle a une dizaine de centimètres de plus qu'Elvis qui n'était pas petit.
Jacques et les filles (Small)Mon oncle et ses copines, près Tipaza, fin des années 50.

DSC08280 (Small)Ma Pépette, bien installée, au chaud, parce qu'en France, au nord de la Loire, il fait plus froid qu'à Tipaza (où elle n'est jamais allée évidemment).
Repost 0
Published by Marie - dans A notre propos
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 08:55
bonne année2a
Moment du bilan et des prospectives ? Ou plutôt perspectives et projets pour le commun des mortels que nous sommes. Faut-il vraiment se livrer à ce petit jeu, n'est-ce pas une nuit comme une autre que celle de la Saint-Sylvestre ?

Force est de remarquer, néanmoins, que cette décennie a été prolifique pour moi.

Quant au présent qui continue et à l'avenir qui se profile, c'est humain, on ne peut s'empêcher d'espérer aller toujours vers, envers et malgré tout, le meilleur.

Alors que la vie apporte forcément son lot de bonheurs et de malheurs, de chance et de malchance, de problèmes et de solutions (" Il y a toujours une solution.", me répétait une volontariste optimiste, qui disait vrai "quelque part".).

Bref, espérons que la balance penchera du côté des bonnes choses cette année, pour nous comme pour vous !

Repost 0
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 08:41
Mes leçons (ouf, depuis longtemps, et j'en suis grandement soulagée, j'en mesure chaque jour les bienfaits), ni les pantalons.

Figurez-vous que je n’aime guère les mouchoirs, serviettes et autres torchons, draps et taies froissés et non assouplis. Mais j’ai décidé de faire abstraction.
Pour les vêtements, c’est moins gênant finalement. Ceux des enfants ne nécessitent pas vraiment de repassage. Ceux des parents, même les chemises de Mari, se défroissent quand ils sont portés…

Trop de temps passé, perdu au-dessus de la planche à repasser. C'est la deuxième fois en fait que je prends cette décision, la 1ère j'ai fini par craquer à cause des mouchoirs (non, je ne supporte pas le papier... Mais ça peut changer !) et draps notamment, trop rêches...
Cette fois, j'espère que ce sera la bonne, car ma vie est sérieusement embellie par l'abandon de cette tâche ingrate et ô combien récurrente qui occupait, mine de rien, une bonne partie de mes soirées en semaine ou de mes journées "chômées".

Une maman de quatre enfants m’a avoué, presque gênée mais comme libérée, qu’elle ne repassait plus, sauf les chemises de scouts… Je l’admire, car moi c’est au deuxième enfant que j’arrête, et je ne crois pas que je ferai exception pour la chemise de scout...

Eh, c'est ma 1ère grande résolution pour 2010, mise en oeuvre avant même le début de la nouvelle année !


DSC08248a (Small)

Rien à repasser (?) dans cette photo post-Noël.

 

Nota : le croirez-vous ? A notre bureau, la femme de ménage (en chef) comme cadeau de départ en retraite a demandé, et (malheureusement ?) obtenu, une centrale vapeur.

 

Repost 0
Published by Marie - dans A la maison
commenter cet article
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 05:21
En ce moment, plutôt que les programmes télévisés, on regarde quelques DVD.

On voit, revoit pour la plupart (sauf moi), La guerre des mondes (film tiré du livre de science-fiction de Wells, datant de 1888 quand même), la version (de 2005) de Spielberg, avec le dynamique Tom Cruise. Et je trouve ce film bien plus angoissant et plus réussi que le premier, qui date de 1953, et qui m'avait déjà toutefois, pourtant, pas mal fait peur quand j'étais petite.
A l'époque j'ai vu à la télévision plusieurs films de science-fiction américains, des années 50-60, qui m'ont marquée, voire traumatisée (comme La chose d'un autre monde, 1951, par exemple). J'aime bien que la fin de La guerre des mondes soit heureuse, l'idée, bien trouvée, que les extra-terrestres finissent par mourir tout seuls à cause des microbes terriens...

On reste dans le même esprit en regardant Les envahisseurs, Chichou ayant reçu pour Noël la première saison de cette série (qui date de 1967-68), avec le beau et crédible Roy Thinnes alias David Vincent. Là encore, ce sont des extra-terrestres qui veulent envahir la terre...
Le chichou en a vu (et entendu et lu) plus à son âge que moi au sien et semble heureusement bien faire la distinction entre fiction et réalité. Il sait qu'il est scientifiquement prouvé que les Martiens n'existent pas. Mais se dit, pourquoi pas, toujours scientifiquement parlant/pensant, qu'il peut exister quelque part ailleurs des extra-terrestres (et pas forcément inamicaux).

Là il construit son vaisseau spatial en Lego Star Wars - La guerre des étoiles, ça s'appelait de mon temps...

DSC08252a (Small)
Sinon l'esprit de Noël est toujours présent dans nos coeurs, et dans les vitrines de la ville... J'aime bien ces deux "lutines", elles aussi pas terriennes.

Repost 0
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 05:43
DSC08179 (Small)
Le temps n'est plus à la neige, même plus au grand froid, on peut sortir au square, ce qui fait la joie des enfants, la petite prenant exemple sur le grand, le grand s'amusant à distraire la petite.

Je n'ai pas résisté à offrir récemment un nouveau bonnet à ma fille, genre celui de la photo mais avec des motifs variés (notamment des coeurs) et colorés, en sus un pompon et des tresses pour le nouer sous le menton.
Elle a une tête à bonnets, et qu'est-ce qu'il y a comme jolis bonnets pour les petites filles dans les magasins. J'ai longtemps rêvé d'avoir une fille pour lui mettre des bonnets originaux, alors disons que chaque bonnet acheté (Que ne sais-je en fabriquer ?) symbolise mon rêve réalisé...

Pour le chichou, un bonnet noir ou simplement une capuche (il préfère) et il a fière allure.
Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article