Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

5 juillet 2007 4 05 /07 /juillet /2007 17:00

Bonjour les enfants,

C'est moi (X. dit Chichou).

Ça faisait longtemps que vous ne m'avez pas vu. Vous m'avez manqué, vous savez.
D'habitude je vous parle de la mer, là je vais vous parler de l'océan.
Je vais commencer par les poissons. Je trouve qu'il ne faut  jamais les déranger. Je suis allé au bois de Vincennes, un bois français. Dedans, j'ai visité une grotte. On pouvait voir la mer, enfin un lac. Je n'ai vu aucun poisson. Il y avait des canards. Et j'ai vu des tortues, pas de terre mais de mer. Je ne sais pas ce qu'elles faisaient là. Elles étaient toutes petites. Avec ma maman, j'ai fait le tour du lac. Pour voir des poissons très bizarres il faut aller à 80 000 kms sous la mer. On peut voir des poissons à quatre têtes, des requins avec plein de dents pointues, des méduses géantes.

L'océan pacifique est le plus grand océan du monde, il fait au moins la moitié de la terre. Je me demande si la Chine a un grand océan. La Méditerranée, dedans on peut trouver plein de baleines.

Si jamais vous voulez savoir autre chose sur la mer, vous pouvez m'appeler.
Bientôt, je vais faire un dessin sur la mer.

Et puis je vous dis au revoir.

Je vous ai dit au revoir mais j'ai encore des choses à vous dire, pas beaucoup. Ma couleur, préférée, c'est le bleu. Et ce qui est bizarre, c'est que la mer c'est bleu. C'est bizarre, non ? Je vous rappelle qu'il faut m'appeler si vous avez des questions à poser sur la mer.

Bye bye.

 

Repost 0
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 17:00

Avant de partir en vacances,

tandis que j'achetais un rouleau de papier cadeau et un premier jouet pour Noël (des rails Brio, y a pas plus chérot), Chichou dessinait ça :

 

une liste pour le père Noël...

 


Cadeau n° 1 : une lune, pour décorer.
Cadeau n° 2 : une luge.
Cadeau n° 3 : un bonnet de lutin...
Cadeau n° 4 : un sapin artificiel. (On en a déjà deux.)
Cadeau n° 5 : un bonnet de père Noël. (Il en a déjà un.)
Cadeau n° 6 : les explorateurs polaires Playmobil.
 (Il en a déjà, et du coup il en veut d'autres.)
Cadeau n° 7 : les secours de Noël.
(Une invention de son esprit fertile.)

 

 

Comme quoi, dans la famille, de mère en fils, on n'est pas des imprévoyants. Enfin, ça dépend pour quoi... Mais pour Noël on a "de la bouteille" et on est organisé. Il voulait la poster, malgré mes allégations comme quoi le père Noël devait être en vacances. Ah non non, il est en plein travail là. Cf. le livre qui dit toute la vérité sur la vie, fastidieuse, du père Noël et surtout de ses larbins, pardon lutins (présents, cachés, partout autour de vous, pour vous surveiller...). On a glissé le dessin dans une enveloppe, mais je ne l'ai pas encore libellée ni envoyée, Chichou a oublié. Je l'ai, pour l'instant, mise de côté.

Sinon, Chichou ne pense pas qu'à Noël, il pense aussi à Halloween...                        

2007.05.17-monstreA.jpg

 

Décidément, Noël et Halloween (avec sa galerie de monstres attirants-repoussants) sont bien les deux fêtes les plus importantes de l'année pour lui. Voici donc des lettres (de son prénom) transformées de façon halloweenesque.

 

2007.05.17-F-halloweenesqueA.jpg

2007.05.17-O-halloweenesqueA.jpg

                                                                                                     2007.05.17-R-halloweenesqueA.jpg

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
1 juillet 2007 7 01 /07 /juillet /2007 17:00

Avant de plonger dans le grande Bleue,

un retour vers Paris et son alentour. Avec une sortie et des photos prises fin mai, déjà le temps se dégradait...

Le donjon du château de Vincennes, rénové, a tout récemment réouvert.

DSCN7626a.JPG 

Chichou et son papa se sont donc hâtés d'aller le visiter. Et en ont rapporté ces photographies, prises par Chichou lui-même. Très responsabilisé par cette tâche, il s'est appliqué. Sachant qu'elles seraient mises sur le blog en plus. 

DSCN7631a.jpg

DSCN7632a.jpg
DSCN7642a.jpg

DSCN7645a.jpg

DSCN7650a.jpg

De la belle ouvrage, faite pour durer, extérieure comme intérieure.
Après avoir été lieu d'habitation royale le donjon est devenu une prison.


DSCN7653a.jpgDSCN7658a.jpg

DSCN7659a.jpg
DSCN7660a.jpg
DSCN7663a.jpg

Comme en témoignent les inscriptions et autres décorations picturales murales réalisées par les prisonniers.

Je n'ai malheureusement pu participer à cette visite (obligatoirement guidée), j'étais de sortie au centre commercial, où j'ai acheté un maillot de bain (avec le coupon de réduction - dont la date limite était celle du jour - envoyé par notre super Nanny). Et en ce moment, je l'étrenne...

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
30 juin 2007 6 30 /06 /juin /2007 17:00

tarte-aux-courgettesA.jpg

Pâte brisée :

200 g de farine + 100 g de beurre + 1 pincée de sel + 1 petit verre d'eau. A mettre en boule au frais deux heures.

Couper 1 kilo de courgettes en rondelles, les faire sauter quelques minutes dans une poêle avec 3 cuillerées d'huile d'olive.

Mettre à four chaud  (à 250°C, th. 7) la pâte à tarte abaissée dans une tourtière huilée et tapissée de papier sulfurisé et de haricots secs pendant 10 minutes.

Sortir la tarte, enlever ce qu'il y a dessus. Ranger des courgettes sur la tarte. Les couvrir avec une couche de rondelles de 3 tomates (débarrassées de leurs pépins). Saler et poivrer.

Et dégustez ce mets (dont la recette est issue d'une vieille fiche Elle) qui fleure bon le sud de la France, vers lequel nous sommes en partance.

 

Repost 0
29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 17:38

Hier soir : Aujourd'hui je suis allé à la plage. Y avait plein de méduses. Y a une dame qui avait pris notre seau pour en attraper une. Jaune. On l'a enterrée dans le sable... (...) J'ai vu une petite patte grise dans le trou du mur, c'était un tout petit crabe. De 2 cm. (...) J'ai terminé la maison des lutins. Tu peux me passer Papounet ? J'ai un truc drôle à lui raconter. (En gros, c'est que les CRS arrivent bien tard sur la plage.)  1,2 ! Raccrochement du téléphone ! Prrr. Vite, on raccroche, bip, bip !

En début d'après-midi d'aujourd'hui : Tu viens de te lever ? Non je n'ai pas pu t'appeler ce matin. Tu n'as pas été trop déçu ? Non,... Si un peu quand même. Alors, il y avait le drapeau orange ce matin, ils auraient pu mettre rouge, mais orange c'était déjà pas mal. C'était un champ de méduses !! (...) J'ai fait le portrait d'un lutin qui a 12 ans. Ils ont des numéros de classe, comme chez nous. Il est en 2ème classe. Il est un des meilleurs. Il s'appelle Jean-Marc ! (...) Tu vas aller au square ? A la place, je vais aller voir les bateaux. Les yachts ?... ??? Je ne connais pas ce nom. (...) Papy, il n'arrête pas de me crier dessus pour que je mange ce qu'il veut. J'ai été obligé de manger de la baguette avec du beurre. J'ai pas aimé. (Pas comme son arrière-grand-mère maternelle qui vendrait son âme pour un gros morceau de beurre sur du pain.) En chuchotant : T'oublies pas pour les bleus, hein, tu feras semblant ? (Un peu inquiet quand même ; serais-je à la hauteur de mon rôle ?) Y a plus que deux jours et on se voit ? 1, 2, 3 (...) 45 ! Raccrochement du téléphone ! Bisous ! (Smack, smack,... Bis repetita.)


Toujours pas fait ma valise. Au dernier moment, c'est ce qu'il y a de mieux... Départ demain matin à l'aube. C'est deux jours qu'on mettra pour traverser, et visiter, la France.
Surtout ne pas oublier de laisser à boire et à manger à la pauvre Pépette esseulée.

DSCN8034a.jpg

Bye-bye mon poste de travail !

Repost 0
28 juin 2007 4 28 /06 /juin /2007 16:45

Je "fais le plein" de films, en DVD, en ce moment.

Avant j'allais beaucoup au cinéma, maintenant moins, faute de temps notamment. Je n'ai pas trop le goût car le temps, non plus, de regarder des films à la maison, sauf en ce moment.

Le titre de ce billet, c'est le titre français d'un film de Jon Avnet, datant de 1994, The war, avec Kevin Costner (Je ne sais pas pour vous, mais je choisis toujours ou presque un film pour l'acteur/trice.) et  Elijah Wood dans les rôles principaux, de père et fils. L'histoire d'une famille - il y a aussi une mère et une fille/soeur -, de ses difficultés, le temps d'un été, lors du retour (dans le Mississipi) du père qui a combattu au Vietnam. C'est un joli film, ancré dans le monde de l'enfance (la pré-adolescence), émouvant dans son déroulement, pacifiste dans son message.


the-war.jpg

J'avais fait un mémoire lors de mes études, intitulé "Hollywood et la guerre du Vietnam". J'ai l'impression que le cinéma américain a gagné en profondeur en s'intéressant à ce sujet douloureux. Sujet qu'ils ont su exploiter à  froid et à fond, de diverses manières. De Apocalypse Now à Rambo, du Retour à Platoon, de Voyage au bout de l'enfer à Outrages. Etc. Je n'aime pas particulièrement les films de guerre ou violents. Mais ceux-là sont souvent principalement axés sur la complexité de l'être humain et de ses relations avec autrui, ami ou ennemi, sur l'impossibilité, dans un tel contexte, polémique et conflictuel, où le bien et le mal s'entremêlent, de rester bon, sur la difficulté du pardon, aux autres et à soi-même, sur la désillusion... C'est cette analyse psychologique qui m'intéresse et m'émeut. Un gâchis de plus pour l'humanité que cette guerre impopulaire, paradoxalement (?) devenu un genre cinématographique populaire.
Et le soir, comme en écho, il y avait ce documentaire sur les prisonniers de guerre américains au Vietnam (ou, pire, au Laos) abandonnés à leur sort (qui les conduisit jusque dans les goulags soviétiques) par leur gouvernement... Désespérant.

Hier soir : Non, tu me déranges pas ! Papy a rapporté un Bernard l'hermite (une coquille vide) vachement beau. J'ai ramassé, au square, un porte-bonheur, que mangent les écureuils, il faut le laisser sécher deux semaines (késako ?). En chuchotant : pour le truc que je t'ai dit hier, tu feras semblant d'être étonnée quand je te le dirai devant Papy et Mamy. (Rectification par rapport au billet d'hier : Chichou peut "mentir", plus précisément ne pas dire qu'il a dit, à ses papy et mamy. Ça me "rassure" quelque part...) On a préparé un piège pour attraper les poissons, on les observera et on les remettra à l'eau. Je suis en train de dessiner la maison du père Noël. Tu veux parler à ton papa ? Euh, non.  Le numéro du père Noël, c'est 1, 2, 3, 4 ! On raccroche !

Ce matin : J'étais en train de me préparer pour aller à la plage. Après la pêche, je vais faire (en dessin) le petit atelier des lutins (qui travaillent pour le père Noël). J'ai 3000 feuilles là (Ah, ouf, Papy et Mamy lui en ont racheté !). Vous venez dans combien de jours ? Mamy m'a dit 4. Mais avec celui-ci qui a déjà commencé, ça fait 3 et demi !? Le numéro de Noël, c'est 4. 1, 2, 3, quaaaaatre ! Bisou ! Raccrochez !

Repost 0
27 juin 2007 3 27 /06 /juin /2007 17:32

News du chichou :

Il y avait le drapeau vert et le drapeau bleu. On est allé voir un pêcheur, sur la jetée de bois. Il m'a montré la bouche d'un poisson, j'ai vu l'intérieur de son corps : trop horrible ! Papy n'a pas voulu que j'aille sur les rochers, par peur que je tombe. Tu m'as dit que j'y étais tombé quand j'avais trois ans. Mais j'avais des petites jambes à trois ans ! (...) Tu sais, les marchands de glaces sur la plage, ce ne sont pas des vrais, il faut aller chez les vrais. Villefeu, c'est un vrai. J'ai pris, dans une coupe, une glace à la vanille et une au chocolat, et, par-dessus, de la Chantilly, sans bonbon, mais avec un bâton à manger dedans. Un cigare ? Ah oui, une cigarette. (...) Mamy demande encore si Pépette va bien. Elle s'ennuie un peu dans la journée toute seule. Moi aussi je m'ennuie, parce que j'ai même plus de pages pour faire des dessins (Il est parti avec un énorme cahier tout neuf...) et on ne va pas en racheter... 1, 2, 3, 4, 5, on raccrooooche !

Il y a les marchands de glaces, et les marchands de rêves, en technicolor... Regardé, encore un DVD, prêté par Cricri (qui continue à me lire, pour se délasser en fin de journée de travail "d'arrachepié"), La Comtesse de Hong-Kong (de Charlie Chaplin, en fin de carrière). Sophia Loren (au physique vraiment pas banal) dit à Marlon Brando (qui n'est pas toujours bon acteur, disons-le, et qui a une voix vraiment spéciale, pas belle) : "Dont be sad. That's too easy." Autrement dit la même chose, même si pas avec les mêmes mots, que Kirsten Dunst hier à Orlando Bloom (dans Elisabethtown). Drôle de coïncidence. D'où mes questionnements que je vous livre : est-ce une philosophie toute féminine que d'être gaie et fière et d'inciter l'amoureux à l'être aussi ? Ou/et est-ce du positivisme "à l'américaine" ? Ou/et est-ce une vision américaine de la femme, qui se doit d'être courageuse et bravache en toute occasion ?... En tout cas, en fait, ça me plaît bien cette idée-là de "la vie sans larme parce que ça ne sert à rien" (en gros). Mais bon, c'est toujours pareil, entre la théorie et l'application, hein !...

Dernières news (Euh, on se téléphone souvent !) :

Tu as envie que je te dise combien de temps je reste sur la plage ? Une heure ! (Je crois qu'il veut dire hors parasol.) Mamy a acheté des plaquettes qui sentent quelque chose. Et quand ils les sentent, les moustiques i meurent. Je suis sûr que Mamy va me demander comment va Pépette, alors je te le demande. (...) L'eau me fait peur, à cause des algues, des Bernard l'hermite là, et parce que Papy m'a fait croire qu'il y avait un serpent de mer dedans. (...) En chuchotant : Hier j'ai eu un problème, que je te dirai quand tu viendras. ??? Je suis tombé sur l'arrière des bras (toujours en chuchotant). Mais je n'aurai que des bleus. Papy et Mamy ne voulaient pas que tu me le dises ? Non.

Chichou est incapable de garder un secret, ça lui brûle les lèvres, même si on ne lui demande rien. Encore moins capable de mentir. Chez lui, pas d'omission. J'admire cette qualité de franchise, de "transparence" qui me va là droit au coeur. .. Et j'aime aussi sa volonté de me rassurer rapidement. Il me rappelle quelqu'un... Ah oui ! Son père.
A part ça, je suis allée rendre ou prolonger des livres à la bibliothèque (le bibliothécaire s'est inquiété de l'absence de son chichou de copain), en cette veille de vacances (Nous partons samedi pour le midi, mais je reviens dès la semaine d'après !), mais n'ai pas eu le courage de faire les soldes (pas envie de me prendre une de ces grosses averses de juin, ni de faire la queue aux caisses pendant une heure). Et il y a encore des bagages à faire, et là j'ai toujours du mal à m'y mettre. On se demande si on va y glisser cet instrument à la fois fragile et encombrant mais instrument de torture assurément, avant des jours meilleurs sûrement, qu'est la guitare.

DSCN7978a.jpg

 

Repost 0
26 juin 2007 2 26 /06 /juin /2007 16:11

2007.06.25-sapins-de-No--lA.jpg


Je suis en "semi vacances" (J'ai une amie qui appelle "vraies vacances" les semaines où ses enfants sont chez leurs grands-parents.), ce qui pour moi signifie :
Ne pas avoir à courir chercher mon enfant à l'école après le travail, bénéficier de quelque marge, latitude horaire (mais on n'a pas trop le coeur à profiter de ces longues soirées, assombries par le vent et la pluie, de juin...).
Rentrer tranquillement, portée/poussée par le vent (en ce moment particulièrement), finalement inquiétée par les nuages menaçants.


Donner à  manger à la chatte affamée par l'ennui de sa journée, prendre soi-même un goûter et s'allonger, devant un DVD prêté, avec la chatte sur soi étalée, par-dessus la couverture tirée. (Fait froid pour un mois de novembre, non ?)
Elisabethtown, le film s'appelait. J'ai bien aimé, le ton, l'ambiance, les bons mots ("La tristesse, c'est trop facile, c'est la reddition."), les acteurs principaux (Orlando Bloom et surtout Kirsten Dunst) et les autres, si enthousiastes et naturels, les décors, l'Amérique, et enfin la musique, les chansons, omniprésente(s).
Et le soir, faire enfin mes devoirs : voici mes coloriages. J'espère que le "maître" (qui me les avait donnés à faire) en sera satisfait ! (Mais ça m'étonnerait...)
Et se torturer, en vain, l'esprit  pour savoir où stocker ces centaines de dessins, qui d'ici quelques années se compteront par milliers ?? Mon royaume pour un grenier ! (La petite cave étant déjà archi pleine.)

2007.06.25-maison-du-p--re-No--lB.jpg


Hier soir : "Ça tombe bien, le jeu de l'oie est toujours là. Et là je m'apprêtai à jouer au Monopoly avec Papy. Est-ce que je peux aller chez les cousins ? C'est Papy et Mamy qui t'ont demandé de me le demander ? Oui. Je n'aime pas trop la route pour aller chez eux, elle est pleine de tournants (des virages en épingles à cheveux). Bon, tu me diras ce que tu as décidé demain matin ? Oui, oui. (...) La fille est maligne, elle m'a fait un bisou sur la bouche ! (...) Papy m'a poursuivi avec un bigorneau vivant à la main."

DSCN8033a.JPG
Il reste quelques petits pois (le seul lardon a été mangé par je ne sais qui), qui n'en veut ?

Repost 0
Published by Marie - dans A la maison
commenter cet article
25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 09:27

Ce matin, j'ai appelé Chichou à mon arrivée au bureau.

Il était levé "depuis une demi-heure au moins", prêt pour descendre à la plage, faire un nouveau château. "Aujourd'hui, je vais voir mes cousins de Nice, ils vont venir. (Au fait, Chichou est à Cannes !) Il y en a un qui s'appelle Nicolas, et un grand qui a 11 ans (un âge qu'il aime bien). Là, avec Mamy, on joue à fêter l'anniversaire de mon nounours et de moi, j'ai dessiné un grand gâteau. J'ai appris à dessiner les bigorneaux, qui sont des escargots de mer. Tu as colorié mes dessins de Noël ? Pas encore, je vais le faire ce soir. "Ah, mais pas trop tard, parce qu'il ne faut pas que tu m'appelles à minuit, je serai couché !... Tu me manques beaucoup, hein ! Dans 6 jours on se voit, hein !?"

DSCN8030.JPG
Chichou, c'est mon petit Pingu (prononcer Pin'gou). Entre son papa et moi, il y a toute une histoire de pingouins. C'est lui qui, pour resserrer nos liens amicaux naissants, m'a fait découvrir l'animation intitulée Pingu, du nom de son sympathique héros pingouinesque qui évolue au cercle polaire. Il est d'ailleurs allé jusqu'à m'en offrir, pour "la Noël", une représentation en peluche, avec son petit baluchon (à carreaux rouges et blancs), que j'avais (mal) accrochée à l'arrière de mon vélo pour le ramener à ma maison, et que j'ai perdu en chemin... En retour  (ou en même temps, je ne me souviens plus), je lui ai offert, pour le même Noël, un joli pingouin de laine colorée (acheté au rayon jouets des Galeries Lafayette - je me souviens qu'il avait bien plu à la caissière et du monde fou qu'il y avait...), emmitouflé dans une écharpe, couvert d'un bonnet, car je trouvais qu'il lui ressemblait...  Très peu, en fait, mais il portait un bonnet à l'époque. (Maintenant, le pingouin laineux est perché sur une étagère dans la chambre du chichou...)

DSCN8029a.JPG

Nous avions inventé des histoires, entre un Paulo et une Paula, tous deux pingouins de leur état, pour mieux communiquer. Je lui ai fait découvrir Wallace et Gromit, et l'inquiétant pingouin-voleur déguisé, je lui ai offert un porte-clefs à son effigie, et la petite peluche ci-dessus que j'ai récupérée depuis (qu'il a changé de chef... Moi, tant qu'on ne m'a rien dit...) et ensemble nous sommes allés voir Chicken Run aussi, mais là c'est une autre histoire..., de poulets. Et moi, j'ai un faible pour les pingouins, ou les manchots hein.

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
24 juin 2007 7 24 /06 /juin /2007 13:23

DSCN8018a.jpgDSCN8022a.jpg

 

Ou plus exactement vide-greniers. Je préfère ça aux marchés. On y fait de meilleures affaires et on y trouve plus de choses variées. Celui-ci se tenait, dimanche matin - sous des nuages qui heureusement, pour les vendeurs et leurs clients, n'en sont restés qu'au stade menaçant - à Saint-Maurice (Val-de-Marne).

Comme souvent, ce que j'achète le plus facilement, ce sont des livres pour enfants (qu'on ne sait plus où mettre). Les jeux et jouets sont souvent au mieux abîmés au pire incomplets. Il a fallu qu'on recherche, au fond de sac et caisse, des bottes à l'Action Man, lesquelles sont un peu trop grandes... On a oublié de lui prendre une arme, mais on devrait lui en trouver une à la maison... Inutile de préciser, quoique, que je suis pacifiste, tout autant que mon fils. Et que ce n'est pas du tout le genre de jouets que j'envisageais d'acheter quand je n'avais pas d'enfant. Mais il ne faut jamais dire "fontaine...", car une fois l'enfant né, on passe de la théorie à la pratique. Et bien obtu est celui qui reste alors accroché, comme collé, à ses principes premiers.


Pour info, chaque pièce de ce groupe d'achats valait 50 centimes d'euros.

DSCN8026a.jpg

L'amusant et intéressant guide du zizi sexuel, c'est pour les 9 - 13 ans. Je vais peut-être le mettre de côté. Bien que ces questions l'interpellent, et qu'on en parle, depuis un moment déjà.

A noter : une intervention de pompiers, casqués, pour ce qui semblait être un début d'incendie, vite maîtrisé, à quelques rues de la brocante.


News du chichou : "La machine qui nettoie la plage (et passe tôt le matin) a fait disparaître mon château de sable. J'ai ramassé une coquille de bigorneau (vide). Mamy (qui compose le numéro avant de lui passer l'appareil) s'est trompée de numéro, j'ai pas reconnu la voix, j'ai dit : Pardon, je me suis trompé de numéro. Mamy demande si Pépette va bien."

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article