Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

23 juin 2007 6 23 /06 /juin /2007 17:00

DSCN8017a.jpg

Après avoir empilé les Duplo, par taille et couleur s'il vous plaît, entassé les voitures dans leur panier en osier, reconstitué les chevaliers Lego, grâce aux notices gardées, et après avoir commencé à trier les dinosaures avant d'y jouer (Merci Mab de ce conseil judicieux !), je méritais bien une petite récré.

Avec Mari nous sommes allés nous promener

DSCN7990a.jpg

à l'opéra Garnier.

Du nom de son créateur, l'architecte Charles Garnier. Inauguré en 1875, après 15 ans de travaux.

DSCN7996a.jpgDSCN8000a.jpg

 

Mari, qui pourrait se faire critique d'art, dit que le foyer "est tout bien peindu partout", et il est content de voir la salle de spectacles, heureusement ouverte (avec le décor du Bal masqué, de Verdi), car "c'est là où il y a eu Louis de Funès" (chef d'orchestre dans La grande vadrouille)... Tout ça pour plaisanter, bien entendu ! J'ai eu la chance, pour ma part, d'y être invitée, du temps où j'étais célibataire, quelquefois par mon oncle mélomane pour des opéras ou des ballets.

DSCN8001a.jpg
Il n'aime pas Chagall. Moi j'aime bien, surtout les couleurs.
A moins que ce ne soit le lustre qui les mette en valeur.


Mari n'a pas voulu s'acheter la belle chemise (marron, pas à fleurs, celle-là) de chez Zara, qu'il trouvait trop chère. Et je n'ai pas acheté le "top" que j'ai essayé chez Promod, trop mal "fichu" ; ils ont des tissus originaux, inspirés des années 70, mais mal coupés et mal assemblés.


On a marché sous les nuages gris, lourds d'une pluie qu'ils n'ont pas déversée.

DSCN8015a.jpg

Pour Strudel, au loin le sacré-coeur, qui, je l'espère, te portera bonheur.

DSCN8016a.jpg

Et une dernière photo, notamment pour Heure-Bleue, sur un gaspillage d'eau (alors que le temps prévu est pluvieux), qui oblige à de grandes enjambés pour ne pas se mouiller.


News du chichou : s'est baigné ce matin, l'eau est fraîche et claire, il y a du mistral, a fait un beau et grand château de sable, ils ont vu un petit bernard l'hermite vivant, qu'il aurait tué (?) "sans le faire exprès hein !", ont ramassé des coquilles de bernard l'hermite vides, Chichou a fait de beaux dessins pour rmoi, puis s'est fait un copain au square, l'après-midi, un très bon gardien de but de 6 ans, qui a arrêté tous les ballons que lui a envoyés Chichou, le copain est ensuite tombé de vélo, il y avait du sang très rouge, c'était la première et donc sûrement la dernière fois qu'il le voyait, me dit-il. "Papa va bien ?" "Tu me rappelles demain, quand tu te réveilles, à midi, et le soir ou en fin d'après-midi"... "Euh, ça fait trop ?"

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
22 juin 2007 5 22 /06 /juin /2007 11:16

DSCN7984a.JPGDSCN7989a.JPG

Gare de Lyon, ses fresques, ses plafonds, ses quais, ses TGV.

 

Ce matin on a pris le métro, pas trop tôt, mais quand même avec ceux qui partaient au boulot. On a rencontré le gentil papa d'un de ses copains. Sa femme et lui sont bien embêtés parce que leur nounou a un cancer du sein. Trois ans qu'elle ressentait une douleur mais ne voulait consulter, son mari étant d'un cancer décédé... Résultat, un traitement de choc pour cet été : chimio, opération, radiothérapie. Quant aux grands-parents du dit copain, ils sont trop vieux, fatigués et malades pour s'occuper des petits-enfants.
C'est vers ses grands-parents, en bonne santé, touchons du bois, que je conduis Chichou ce matin. Avec eux il va prendre le train. Il a réclamé de mettre sa broche cerf-volant pour faire honneur à son Papy chéri, adepte de ce sport. Sur le chemin, détendu par ce départ vers le bon temps, il m'avait raconté une histoire, d'un Noël annulé, car un ours avait détuit le traîneau... Une bonne idée.

Ils nous attendent depuis longtemps, les yeux rivés sur le tableau d'affichage des voies des trains en partance. Je monte avec eux trois, les accompagne jusqu'à leurs places en carré, le temps de prolonger les bisous et les mots d'adieux ("Tu vas me manquer, mon chichou." "Toi aussi... Parce que j'ai besoin de te toucher tous les jours." "Tu pourras toucher Papy et Mamy." "Oui, mais ils sont moins doux que toi !"), le temps des dernières recommendations. "Vous en prenez soin comme de la prunelle de vos yeux !" "Plus, même !", rigole Papy. "Plus, oui, tu as raison." Chichou se prête volontiers au rituel des bisous envoyés avec la main derrière la vitre (miroir sale). Deux ados, derrière, en font moins pour leur mère à mes côtés, qui leur fait manquer les derniers jours d'école, car "il ne s'agit plus que de garderie", "il vaut mieux qu'ils soient au soleil". Et puis voilà Chichou heureusement distrait par Papy qui sort un carnet pour dessiner...


DSCN7985a.jpgDSCN7988b.jpg

  
La ponctualité du départ du train est sans faille, à 9 h 34 les portes se ferment, le train démarre, plus d'espoir pour les retardataires, dont je ne vois pas l'ombre d'un. Ce train pour le sud, le soleil, la mer, rares sont ceux qui le ratent.



Edit de fin d'après-midi : j'ai appelé, ils sont bien arrivés, Chichou n'a pas eu sa glace, il n'y a personne sur la plage, il fait beau et chaud, Papy range, Mamy cherche son sac rouge, "Moi je fais un coloriage, allez, au revoir, à deux on raccroche !?" 1, 2, tchac !

 

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
21 juin 2007 4 21 /06 /juin /2007 16:00

DSCN7974a.jpg

Déjà que la table de travail/dessin de Chichou était très encombrée...

J'ai un nouveau sujet à photographier, je ne vais m'en priver. Pépette est une chatte très nerveuse, ça doit être de famille, car sa mère était surnommée "Full Contact"... Elle m'a été donnée à peine sevrée, quand en Auvergne je travaillais. La première fois que je l'ai laissée seule une journée, pour aller travailler, elle m'a accueillie à mon retour par un puissant miaulement prolongé, toute petite qu'elle était. Avec du recul, je crois que c'est parce qu'elle était affamée, mais, sentimentale comme je suis, j'ai cru qu'elle exprimait là son désespoir d'avoir été abandonnée tout un jour.
Du coup, le lendemain matin, je l'ai mise dans mon sac à main, que j'ai passé à mon épaule. J'ai enfourché mon vélo, et nous avons dévalé la butte de Clermont-Ferrand au sommet de laquelle on habitait. Je la revois encore la tête dépassant du sac, ses petite oreilles au vent. Nous n'avons heureusement jamais eu d'accident. Elle s'est vite habituée. Et dans la ville, ainsi, je la promenais. Elle devint la mascotte de la bibliothèque où je travaillais. Les étudiantes se "l'arrachaient". On me suggéra de l'appeler Noisette, mais je n'arrivai pas à l'appeler autrement que Pépette...
Quand je suis revenue, quelques mois après, sur Paris, il n'était pas question de l'imposer à mon nouveau chef de service... Et ce fut la fin d'une belle histoire entre nous. Je la confiai, le coeur lourd, à mes parents, sachant que chez eux elle bénéficierait d'un peu plus d'espace et de davantage de compagnie.

 

1997.06-P--petteA.jpg

Pépette avec sa mère et sa soeur.

1997.08-P--petteA.jpg

Pépette, trois mois, prermier été à Fécamp.

 

DSCN7975a.jpg

Pépette, sur les jambes, tient bien chaud.


Chichou a tenu à rajouter quelques mots : chez Papy et Mamy, quand elle dit miaou, ça veut dire qu'elle a faim. Mamy doit toujours lui donner avant midi. Mais c'est bizarre, elle a faim mais ne mange pas ce qu'on lui donne... Goodbye les chats !

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
20 juin 2007 3 20 /06 /juin /2007 12:01

En ce moment, c'est le moment des dernières fois.

Ce matin, c'est la dernière fois que Chichou allait voir le belle Estelle, son orthophoniste. La grand-mère qui amène là son petit-fils deux fois par semaine m'envie... L'intéressé était un peu triste quand je lui ai redit ça à la sortie, car il y avait encore un jeu (il y a un grand placard plein de boîtes de jeux) qu'il n'avait pas fait et qu'il voulait faire... Si tout va bien (= s'il se concentre bien sur sa langue à garder dans sa bouche), l'année prochaine il n'a pas besoin d'y retourner. "Ouin, j'aimais bien y aller". Je ne compte pas les fois où l'on est arrivé en retard parce qu'il traînait les pieds qu'il n'avait pas encore chaussés... Je lui suggère que ça lui laissera du temps pour faire autre chose. 

DSCN7965a.jpg
Cet après-midi, c'est la dernière fois de l'année scolaire que nous invitons à la maison les deux copines préférées de Chichou. En perspective pour moi, une soirée à ranger... Comme en plus j'ai un tas de linge à repasser... J'ai emprunté à mon oncle un film de Capra que je n'avais jamais vu avec Frank Sinatra, Carolyn Jones, Edward G. Robinson, Thelma Ritter, Eleanor Parker, Un trou dans la tête (pour une fois, c'est une traduction littérale, car le titre américain est bien " A hole in the head "...). Je me promets donc de le regarder en repassant (seule activité ménagère qui permet de faire autre chose en même temps). Plutôt que l'émission de Delarue sur le non-endormissement.

Demain, c'est pour Chichou le dernier jour d'école. Je ne suis pas fâchée de quitter cette école maternelle, même si j'ai bien peur que ma déception vis-à-vis de l'école primaire soit à la hauteur de mon appréhension résultant de la première réunion... Enfin, on gagnera quelques mètres de marche en moins. Chichou part deux semaines en avance, l'école se terminant officiellement le 4 juillet. On doit être vigilant quant à la récupération de ses affaires (dessins, cahiers), car ils "me" les ont toutes perdues l'année dernière, pour ne pas dire jetées... Sans l'ombre d'un remords affiché.

Chichou s'en va à la mer avec ses grands-parents, nous le rejoignons dans une dizaine de jours maintenant.


DSCN7962a.jpg

Sinon j'ai, depuis ce jour, Pépette, la chatte auvergnate, en pension, et, avec ces cris d'enfants, la meilleure place qu'elle a trouvée, pour l'instant, c'est entre la fenêtre et le rideau.

 2007.06.20-P--petteB.jpg

 

Repost 0
19 juin 2007 2 19 /06 /juin /2007 17:55

Il y a...

des chats errants qui ont trouvé refuge ici (alors que ma grand-mère n'aime guère les chats, elle leur préfère les oiseaux). Dont deux obèses (qui sont aux croquettes "light") et un sauvage.
DSCN7886a.jpgDSCN7892a.jpg

Et il y a aussi un mouton, auquel Chichou a fait une maison...

Il y a des tas de DVD, dont voici une infime partie... Appartenant à mon oncle, cinéphile averti. Encore plus câlé qu'Eddy Mitchell, dans sa Dernière Séance, et fan absolu devant l'Eternel de Norma Jean.
DSCN7867a.jpg

Il y en a des achetés et des copiés grâce aux nombreux lecteurs DVD qui peuplent la maison, et que personne hormis l'intéressé ne sait utiliser...

Il y a un très grand écran.

DSCN7931a.jpg

Qui diffusait quand je l'ai photographié une émission sur les insectes, prêts à nous envahir. Un écran devant lequel Mémé passe trop de temps, presque tout son temps. Sans le regarder vraiment.

Il y a des tas d'albums photos.

DSCN7924a.jpgDSCN7926a.jpg
DSCN7928a.jpgDSCN7927a.jpg
DSCN7929a.jpg
Dans lesquels il y a des personnes en noir et blanc qu'on ne connaît plus (Est-ce la tante Louise, de Miliana, celle qui était directrice d'école, qui s'est faite portraiturer là ?). On y voit des photos de cousins qui habitent très loin et qu'on voit régulièrement et des qui habitent tout à côté et qu'on ne voit jamais, sur ces photos de famille et d'amis réunies, on se voit grandir et vieillir soi, on voit grandir des enfants, vieillir des gens qu'on ne connaît pas sinon à travers ces albums-là. On voit différents pays aussi. Et on voit évoluer, au gré des saisons et des années, le jardin d'ici, ses arbres, ses fleurs, et ses statues qui ne bougent pas.

Pour le déjeuner, on a acheté des douceurs, même si je sais que Mémé à tout a toujours préféré les fleurs. "C'est trop doux", a-t-elle souvent dit, écoeurée (elle ne disait jamais "c'est trop sucré"), elle qui aligne aujourd'hui une dizaine de morceaux de sucres près de sa tasse de café de fin de déjeuner.

Une tartelette aux fraises, un dôme blanc (à la vanille et au coeur praliné croustillant), un duo (vanille-chocolat) et un Chiboust pommes-Calva... Qu'on a partagés.

Et puis il y a...

DSCN7890a.jpg
Mémé qui longtemps n'a pas voulu s'aider d'une canne parce que ça faisait vieux a, pour se déplacer chez elle aujourd'hui, en plus de la canne jadis honnie un encombrant déambulateur. Mémé aimait faire les magasins, s'y fournir en sacs à mains, mais plutôt que marcher, jusqu'à il y a peu encore, elle préférait se "foutre à l'eau", comprenez passer du temps dans la mer. La Méditerranée comme la Manche, dans lesquelles elle nous a entraînés.
Elle a une vue perçante, une ouïe sans faille et toujours la même voix volontiers stridente. Etonnante. Nous "gratifiant" longtemps d'un "Bonjour mon chien !" quand on tardait à l'embrasser le matin, elle aime toujours autant les baisers et les câlins.
Amatrice d'opéra, elle a rêvé d'être pianiste et m'a donné mes premières leçons de piano, avec la Méthode rose. Et aussi quelques notions de tricot, et m'a fait goûter mes premières gouttes de café. Même qu'elle voulait faire goûter du Champagne à Chichou quand il n'était encore qu'un bébé allaité.
Mémé vit, dans sa tête, à Joinville, en Algérie, le pays de son enfance, celui de plus de la moitié de sa vie.
Mémé qui adorait, depuis toute petite, son mari et n'imaginait pas sa vie sans lui.
Mémé est toujours ici, avec nous, parce qu'elle aime la vie par-dessus tout.

2007.06.19-jardinA.jpg

Ces deux jours ont permis au chichou de renouveler la thématique de ses dessins...

Repost 0
Published by Marie - dans A notre propos
commenter cet article
18 juin 2007 1 18 /06 /juin /2007 15:38

Fécamp, c'est là où vit Mémé.
Dans une habitation avec jardin.


O combien épanouissant pour un enfant.

DSCN7870a.jpg

La cachette idéale, c'est sous "l'arbre à papillons".


DSCN7864a.jpg
DSCN7874a.jpgDSCN7875a.jpg
DSCN7876a.jpgDSCN7877a.jpg


Il y a des arbres, des fleurs, des fraises des bois qu'ici on ne voit pas, une allée cimentée, de la terre, de l'herbe et du gravier, une pente à dévaler ou escalader, des oiseaux à écouter pépier et chanter et des insectes à observer. Des statues à contourner.


L'espace qu'elle occupe, précisons que Mémé le loue.
On a laissé l'appareil photo quelques minutes au chichou.

DSCN7945a.jpg
DSCN7952a.jpg

Heureux apprenti naturaliste.

 

DSCN7879b.jpg

Moi je porte sur les choses un oeil disons plus pessimiste...

DSCN7936a.jpg

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 18:39


On a eu de la pluie le samedi mais aussi des éclaircies.
Le dimanche dès le matin le soleil était de la partie.
Rarement vu un tel dégradé de bleus sur cette côte-ci.



DSCN7911a.jpg
DSCN7915a.jpg


Puis le chichou et son papounet qui était fêté ce jour-ci ont tenu en tant que bretons "avertis" à aller voir les bateaux du port de plaisance face aux anciennes pêcheries.

A Fécamp, en Haute-Normandie.
 
(Ça change des photos de Paris.)


Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
16 juin 2007 6 16 /06 /juin /2007 08:09

Je suis venue, j'ai combattu, pas vaincu.

A mon humble (mais juste) avis. Au vu de la superficialité de mon savoir et de la concurrence féroce (car savante) pour un nombre de places très réduit comme souvent. Mais ils (un jury de cinq personnes) ont été aimables, gentils, plutôt souriants, pas "cassants" du tout, c'est déjà ça de pris. Je suis contente d'en être débarrassée. L'important, c'est de participer... Jusqu'à la prochaine fois. Parce que tant qu'on ne l'a pas eu on est invité, chaque année, à le repasser, cet examen qui donne le droit à une légère accélération de la longue et dure ascension sur l'échelle de Richter. Euh non, des fonctionnaires. On m'a posé des tas de questions, que je qualifierais, par dépit, de "fumeuses", sur les bases de données documentaires... Et une drôle de question, plus "légère", à savoir si je ne préférais pas la photo à la peinture... Ben non, j'aime autant les deux. Et du coup, j'adore les reproductions de peinture...

DSCN7856a.jpg

D'accord, il n'est peut-être pas digne d'être au Louvre, mais il est dans le vent.


Pour me récompenser (on se demande bien de quoi) je suis rentrée à pied, en faisant les boutiques... Du 2ème arrondissement au 1er. Je me suis offert, chez Lucien Legrand fils et filles (j'aime le "filles"), qui se sont agrandis, 100 g de "petits pois au lard" (ces bonbons à l'anis, verts, vous connaissez ?). Ils/elles n'avaient pas de Négus, ces très bons caramels (je préfère ceux au chocolat) de Nevers, car la saison est trop chaude pour leur bonne conservation. Et j'ai découvert un magasin entièrement consacré à Elvis.

DSCN7845A.jpgDSCN7847a.jpg
DSCN7848a.jpgDSCN7850a.jpg
DSCN7852a.jpgDSCN7853a.jpg


Puis à "la chaise longue", j'avais l'embarras du choix pour des dépenses injustifiées. Je me suis acheté une théïère appelée Némo. J'achète rarement de la vaisselle, parce que c'est cassable... Pareil pour les fleurs, parce que c'est périssable... Pourtant j'aurais bien aussi acquis le grand saladier en forme de coquillage si j'avais pu. Plus cher (mais point trop) et encombrant (surtout pour le ramener au et du bureau). Et j'ai comme toujours pensé au fiston : un petit fouet électrique pour monter les oeufs en neige, et pour faire les mayonnaises (celui-là on ne l'essaiera pas tout de suite). Il aime bien parfois m'aider à faire les gâteaux. Quelle satisfaction de voir des blancs monter en neige ! Peut-être fera-t-il pâtissier plus tard finalement... Il a été très content de la surprise. Du coup on a fait un gâteau... Mais sans blanc à monter à neige...

DSCN7862a.jpg

Théïère en forme de coquillage et cuisinier aux deux fouets.

Revenue doucement vers midi, je suis illico presto repartie pour déjeuner (dure, mais exceptionnelle !, journée...), emmenant Mari chez Verlet, qui n'a pas aimé... Il n'a pas non plus été tenté par cette sublime chemise (vue rue Saint-Honoré) :

DSCN7855a.jpg


Et pour finir, un petit hommage à quelqu'une que je ne connaissais pas, Olympe de Gouges, féministe avant l'heure.

 DSCN7854b.jpg


Pour finir encore, une enseignante ressemblant à une madone a évoqué pour moi son heureuse vie présente en Italie, à Rome, à la villa Médicis...

Sinon, Chichou a fait des cauchemars et fini dans notre lit. On en ferait à moins...
2007.06.15-monstresA.jpg

2007.06.15-monstres2a.jpg
Repost 0
15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 08:56

DSCN7843a.jpg
Est-ce que je vais arriver avant la pluie ?
 Il sera heureusement dit que oui...



DSCN7844a.JPG

C'est encore en friche, mais avec des vélos ça devrait être plus beau. N'empêche, ça prend de la place sur le trottoir. Dans le journal je lis : "dans un mois plus de 10 000 vélib' envahiront les rues de la capitale". Envahiront un espace déjà trop plein. La location est ouverte à partir du 15 juillet. Il devrait y avoir 20 600 vélib' à la fin de l'année (dans 6 mois)... Pour l'instant, les déplacements en vélo représentent 2 % des déplacements à Paris.
On apprend dans le journal que ce marché cache un "savoureux gâteau publicitaire" puisque "en contrepartie de l'exploitation et de la maintenance des vélib' Decaux pourra exploiter les 1600 panneaux publicitaires parisiens.  La ville empochera 3,5 millions de redevance annuelle. Et avec 29 euros par an l'abonnement est six fois plus cher qu'à Lyon ! (...) Au-delà de deux heures le système devient très onéreux (15 euros pour trois heures de balade par exemple)."

A part ça, on a eu une réunion, sans gâteau, ce matin. Mais j'ai apporté les marshmallows au bureau parce qu'il n'y a que moi qui en mange à maison... Et bon je ne peux boulotter (comme dirait Mémé) et des gâteaux et des marshmallows, faut se limiter quand même !
Au bureau, on est en période de transition : depuis quelques années, et pour quelques années encore sans doute... Plus clairement, on oscille entre argentique, fiches papier (le bon temps du classement ! Que je n'ai pas connu.), informatique (quand ça marche), numérique. Et ce n'est pas toujours évident, d'osciller entre tout ça efficacement. Surtout à l'heure où l'évolution technologique va galopant. Ce qui est au top aujourd'hui ne l'est déjà plus demain...
Nous avions préparé et soigné un ensemble d'images numériques pour un professeur. Qui n'a pas aimé les images. Il a fallu ressortir les diapositives. Du travail bien fait pas apprécié, c'est insupportable. Et je me rends compte de ma chance, car jusqu'à aujourd'hui, là où je suis, ça ne m'était pas vraiment arrivé (alors que ça arrive tous les jours à Mari, le pauvre). Il faut savoir, et admettre, qu'un visuel numérique est toujours plus "plat" qu'un visuel argentique, notamment dans le domaine artistique de la peinture.

Sinon on m'a souhaité bonne chance pour mon oral (suite de l'écrit de la semaine dernière) de ce matin. S'ils me demandent si mon fils préfère jouer aux chevaliers ou aux dinos ça ira... Mais je ne crois malheureusement pas qu'il sera question de ça. Et autre chose que ce genre de choses - drôles, légères et vivantes - là, j'ai de plus en plus de mal à m'y intéresser.


Papounet avec son casque sur la tête pour écouter sa musique de fou, et une guitare (la mienne).

Sauf quand il s'agit de drames humains, comme l'affaire du sang contaminé sur laquelle une émission, bien documentée, revenait jeudi en fin de soirée sur la chaîne cablée 13ème rue. Après ça, difficile d'avoir confiance en un médecin (sans parler des "dignitaires" politiques).

 

Repost 0
14 juin 2007 4 14 /06 /juin /2007 18:56

DSCN7833a.jpgDSCN7834a.jpg

Ce que je vois quand j'attends que Chichou descende du goûter.

 

Bonjour les amis,

Il me semble que nous avons déjà parlé des dinosaures sur le blog. Nous allons en reparler aujourd'hui. Mais cette fois ce sera mieux. 

Dans la terre, j'ai trouvé des fossiles de dinos, enfin des cailloux qui ressemblent à des fossiles de dinos. Un qui ressemble à une grosse dent de long cou. C'est la grosse au milieu à droite sur la photo. Elle a la même forme de dent que nous. La petite au milieu au dessus de celle tout en bas ressemble à la dent tranchante d'un tyrannosaure.

DSCN7835a.jpg

Sous les fossiles, le D de "dino".


Si vous allez au musée (d'histoire naturelle) vous pourrez voir l'affiche du musée qui n'est pas un squelette de tyrannosaure mais d'allosaure. Je vais vous expliquer la différence entre un alllosaure et un T-Rex. Un T-rex est plus gros, tandis qu'un allosaure, c'est tout maigre. Si vous allez au musée, avant le dernier étage, vous pouvez voir une tête de dino (T-Rex) et un squelette d'allosaure. Comparez les têtes, vous verrez.

Là j'ai plus d'idées, je vais jouer aux dinosaures.

2007.06.10-dinosaure-invent--B.jpg
Repost 0