Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

14 juin 2007 4 14 /06 /juin /2007 13:36

DSCN7840a.jpgDSCN7836a.jpg

Les bords de Marne ne sont pas toujours aussi bucoliques que ça...

Chichou et moi, on a des amis qui habitent de l'autre côté de la Marne. On a la pont à traverser pour y aller. Sous le pont, les voitures, puis la Marne. Chichou est aussi intéressé par les unes que l'autre, voire plus par les premières. Ça devrait lui passer, avec l'âge, comme son attrait pour les trains qui passent, quoique son papa est toujours fasciné par la vision d'un périphérique fluide par exemple. Dommage que je n'ai pas de photo du retour (celle-ci a été prise vers 15 h 00), vers 18 h 00, il y avait un maximum de voitures sur la voie de gauche, celle de la sortie de Paris vers la banlieue. Au loin le métro aérien. Je ne vous dis pas le bruit sur ce pont. Et avant le pont, des travaux (vous savez, ceux pour agrandir les trottoirs comme à Berlin où ils ont des avenues eux), et après encore des travaux (une construction de bureau). Soit 10 minutes à tendre l'oreille pour entendre Chichou qui ne peut marcher qu'en parlant (en racontant une histoire, il oublie qu'il marche et donc oublie de râler...) et à crier pour me faire entendre de lui.

DSCN7837a.jpg
Trêve de plaisanteries, quand est-ce qu'ils le rasent celui-là ??
Et encore il est mieux en photo que dans la réalité.

Sans parler (peut-être une autre fois) des gigantesques immeubles de bureaux qu'ils construisent à tout va dans le coin. Sans intérêt, sauf peut-être pour quelques-uns économiquement s'entend évidemment.
Bref, ce fut une sortie amicale, j'en suis revenue avec un nouveau mug (ça tombe bien j'ai cassé celui du bureau en le lavant dans le lavabo), une nouvelle nouvelle boule à thé (ça tombe bien j'ai cassé celle du bureau en essayant de l'ouvrir), et un nouveau paquet de thé (ça tombe bien, j'en ai encore, mais ce n'est pas le même). Et de l'autre côté du pont, ils ont un nouveau bougeoir, un paquet de thé aussi, et des cookies (plutôt réussis car très peu cuits !). Ils passent leurs soirées à regarder des séries télé américaines en DVD (Prison Break, A la Maison Blanche), moi j'ai dit que je les passais à me détendre (?) en faisant des cookies. Quoiqu'hier j'ai regardé, sur une chaîne câblée une série que je connais dont je ne sais plus le nom (avec ça, allez trouver...) avec une jeune actrice aux cheveux blonds et aux yeux "hallucinés"/écarquillés qui joue un substitut du procureur (ça m'a toujours impressionnée ce titre...) et j'ai trouvé ça assez prenant (mais moins bien que FBI).

PS : Chichou veut être "étudieur d'océans" aujourd'hui. Aura-t-il aperçu des poissons dans le fleuve du haut du pont ? Non il y avait un petit aquarium là où on est allé avec un Nemo. Océanographe, lui dis-je. Il en apprend des mots.

2007.06.13-baleine-bleue-et-bateau-pirateA.jpg2007.06.13-deux-baleinesA.jpg
2007.06.13-poissonsA.jpg

2007.06.13-poissons-et---toile-de-merA.jpg2007.06.13-baleine-bless--eA.jpg

2007.06.13-oc--anographe-dans-machine-des-mersA.jpg

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
13 juin 2007 3 13 /06 /juin /2007 00:35

Notre Princesse Strudel nous a gentiment "tagués".

Il nous faut trouver, Chichou de son côté, moi du mien, sept choses personnelles à dire. On a donc planché et trouvé quelques petites choses à vous confier. Rien d'extraordinaire, j'en ai peur. Rien de bien inavouable, je l'avoue, car ce qui est inavouable je ne l'avouerai jamais...

Pour ma part :

warhol8a.jpg

J’adore les gâteaux... Leur aspect (leur beauté, devrais-je dire), leur parfum (notamment quand ils cuisent), leur goût (parfait). Je fais du vélo pour pouvoir en manger deux au lieu d'un et pour visiter les boulangeries - préférant les gâteaux rustiques aux pâtisseries fines - de Paris (enfin, un peu moins aujourd'hui, j'ai moins le temps). Je préfère les déguster sous un arbre, dans un parc, un square. J'en confectionne souvent plusieurs dans la semaine. J’aime la nourriture en général, évoquer les bonnes choses que l'on a mangées ou que l'on mangera... C'est pour moi, le "nerf de la guerre", avec l'Amour et l'Art en général.
J’ai la manie de tout noter, notamment dans mon agenda, ce que j’ai à faire certes mais pas toujours, ce que j’ai fait surtout. Ce qui est noté comme fait est pour moi comme pérennisé.
Dans le même esprit, pour faire durer la vie, je conserve scrupuleusement tout bout de papier de quelque intérêt. J’aime que les papiers soient bien rangés, de telle façon qu’on puisse les retrouver facilement, les consulter rapidement. Garder pour garder, comme fait Mémé, qui ne retrouve jamais rien, me paraît vain.
Je regrette les maisons de mes grands-parents, à Fécamp (Haute-Normandie) et à Viols-le-Fort (Hérault). Tous les jours. J'en rêve même.
Je ne regrette pas (trop) le temps passé, mais le temps perdu, ou gâché, oui. Car si mieux vaut tard que jamais le temps perdu ne se rattrape jamais.
J’adore le monde magique de l’enfance, les livres illustrés pour enfants, les dessins animés, les jouets.
Comme je "séchais" un peu sur une septième chose, Mari a gentiment voulu m'aider : Tu devrais dire que Tu montes vite en pression... Alors là, je m'insurge : nous les femmes on monte peut-être vite en pression mais on redescend aussi vite. Alors que les hommes ils sont du genre lent, cocotte minute quoi... Enfin, je généralise là.


Chichou d'amour a dit :

warhol2b.jpg

J'aime, en premier, penser.
Après, dessiner (ce à quoi  j'ai pensé).
En "zérotième", avant le premier, la veille de Noël. Cette année ce sera super, je dormirai dans le salon pour surprendre le père Noël. Je sais bien qu'il n'arrive pas avant minuit, mais comme je ne dors pas beaucoup je le verrai.
J'aime bien consoler les gens avec mes drôles de chansons.
J'aime bien visiter des endroits (musées, zoo).
J'aime bien découvrir des choses, surtout sur les dinos.
J'aime surtout jouer aux dinos.
Comme j'ai demandé à ce garçon s'il n'avait pas des choses autres à dire que des choses qu'il aime il m'a répondu :
Ah oui, à l'école ma maîtresse s'énerve toujours....

Mari n'a rien (de plus) à dire, ça tombe bien en même temps parce que on ne lui a rien demandé finalement.

2007.06.11-bateauA.jpg
Bateau sauvetage des mers. Trois fois plus grand que le plus grand bateau au monde.

A mon tour de taguer quelques-unes de mes blogueuses préférées (si jamais vous l'avez déjà fait mais avez le courage vous pouvez trouver sept autres choses à dire !?) :
Françoise.
Caroline.
Mab.
Sara
Karmara.
Tanette.
Isma.
Marnie.

Repost 0
Published by Marie - dans A notre propos
commenter cet article
12 juin 2007 2 12 /06 /juin /2007 09:36

Ce matin, je suis donc venue au bureau.

Il faisait gris, un peu froid, et puis, en roulant, un peu chaud. Rue de Rivoli, la circulation s'est densifiée.

J'ai entendu une ambulance, elle m'a doublée, puis a été bloquée par les voitures et le bus qui la précédaient, moi j'ai pu me faufiler, faire quelques mètres de plus, avant qu'un agent de la circulation m'empêche d'aller plus loin dans cette voie, la dame m'a engagée - ce qui est rare - à emprunter le trottoir.

Alors j'ai vu une voiture arrêtée, clignotante, puis un jeune homme allongé au milieu de la chaussée, au pied d'un petit camion de pompiers, la porte arrière ouverte sur un intérieur blanc. Du monde l'entourait, s'affairait autour de lui, soutenait sa tête, la reposait sur quelque chose. Puis, juste à son côté, j'ai aperçu un vélo couché...

Et j'ai continué à pédaler, sans trop regarder, sans me retourner, de peur de m'arrêter à jamais.

J'espère, malgré tout, que ce n'est pas trop grave.

Repost 0
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 13:33

 

dscn7187a.jpg

Ils sont en train d'installer le vélib' à Paris. Il faut payer 30 euros l'année (29 exactement, j'ai l'habitude d'arrondir au-dessus) et un euro par demi-heure d'utilisation, la première étant gratuite. Il y aura des bornes tous les 300 mètres. Espérons qu'elles seront, resteront toutes en bon état, de plein fonctionnement, pas comme les parcmètres.
Quant à la multiplication des vélos dans Paris, je suis écologiquement pour, mais égoïstement contre, car si les vélos sont trop nombreux, la circulation, à la queue leu leu dans les voies cyclables, des fois très étroites, ou de part et d'autre de la chaussée - de manière anarchique et dangereuse, compte tenu de la non-expérience des usagers, et de la présence en nombre exponentiel des voitures -, peut s'avérer pénible. Ce n'est pas pour être négative, mais ça risque d'aggraver les problèmes de circulation dans Paris.
Et puis je trouve ça relativement cher comme service. Car un vélo ne dépense rien, le cycliste seul dépense des calories. Un deux-roues, non motorisé, ne demande guère d'entretien (sauf un vélo de course, c'est comme les chevaux ça...) (Tiens il faudrait quand même que je fasse resserrer mes freins...). Il faut juste un appareil efficace (mécanique, électrique) ou/et quelqu'un de serviable, de préférence un gentilhomme, pour gonfler ses pneus quand ceux-ci montrent un signe de faiblesse (ce qui peut arriver souvent), sachant qu'une simple pompe à vélo de nos jours ne suffit plus...
Il y a bien sûr la loi des séries, qui fait que quand vous crevez une fois un jour (Quelle galère quand on est loin de tout !), vous crevez trois fois les trois jours d'après. Et qui vous fait dépenser quelques sous. Mais c'est ponctuel (genre une fois tous les 7 ans).
En général, sur un an, le vélo peut facilement vous coûter... 0 centimes d'euro. Sauf si vous vous le faîtes voler par morceaux (on m'a récemment pris mon revêtement de selle, je n'ai pas apprécié) ou en entier (ça m'est déjà arrivé, j'en ai pleuré). Mais, de manière citoyenne, je peux conclure en disant que le vélib' est une bonne idée. Surtout si ceux qui prennent la voiture habituellement prennent le vélo à la place. Mais c'est là où le bât blesse, puisqu'il est évident que ce ne sera pas le cas, que ce service ne leur est pas destiné.
Je me demande si ce n'est pas le type même de la "fausse bonne idée", à laquelle on ne peut pas vraiment s'opposer tellement elle a l'air bonne.

Sinon, le sujet de philosophie du bac (section ES), dont l'épreuve a eu lieu ce matin (ouf je l'ai déjà passé), "Que gagne-t-on à travailler ?" nous a bien fait rire au bureau...

Repost 0
10 juin 2007 7 10 /06 /juin /2007 14:03

DSCN7815a.jpgDSCN7816a.jpg

D'abord on a voté, en compagnie d'amis du quartier sur lesquels on est tombé. Et qui déplorent la disparition de l'épicerie de proximité. Mais où les gens du coin vont-ils faire leurs courses ? Sans doute davantage au centre commercial. Je n'arrive pas à lui "avouer" que pour notre part, vu les prix pratiqués ici ou là, nous sommes obligés de nous approvisionner (exception faite du Lafayette Gourmet hier !) en majorité dans les magasins de "hard discount" (transcrit en français "maxidiscompte"...). Puis on  est allé s'aérer, se dépenser, s'amuser au square d'à côté (et de l'endroit où l'on a voté et de chez nous). Il faisait beau et doux. A chaque fois que l'on a voté cette année il a fait beau, vous avez remarqué ? Je trouve que cela rend l'acte de voter encore plus plaisant, le rend prétexte à promenade agréable environnante. Chichou a fait du toboggan et compté les points issus des échanges très disputés entre son papa et moi, au ping-pong s'entend.DSCN7818a.jpgDSCN7820a.jpg

Un nouveau marionnettiste, sympathique, a repris le théâtre de la ville de Paris, près le lac de Saint-Mandé. Il a beaucoup de savoir-faire et de talent, mais peu de moyens. On espère que ça va marcher. Les quelques petits présents sur les bancs ont été enthousiasmés par son spectacle intitulé La Magicienne des Bois. Ils ont bien aidé (Mari, qui se fait fort de n'assister à aucun spectacle, et d'attendre, installé sur un banc, à l'extérieur, en lisant son journal, au pire sous la pluie, a entendu Chichou, galvanisé, s'époumoner...) la magicienne sollicitée, par monsieur le marquis, pour faire retrouver sa voix à madame la marquise. Une intrigue simple, pas de Guignol, pas de voleur, pas de bâton, pas de castagne. Et pourtant ça marche. Le succès, auprès des enfants, est simplement assuré par des jeux de cache-cache et un comique de répétition. Si Chichou veut devenir marionnettiste plus tard (métier qui peut être plus lucratif qu'il n'y paraît) je pourrais lui donner des "tuyaux", vu le nombre de spectacles que j'ai, grâce à lui, vus et entendus, regardés et écoutés...

DSCN7827d.jpg
DSCN7828d.jpg

Une nouvelle colle à mes amies blogueuses férues de botanique : sauriez-vous quel est ce bel arbre aux fleurs blanches et aux multiples branches noueuses, auxquelles sont suspendues des sortes de haricots verts séchés et devenus marrons ?

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
9 juin 2007 6 09 /06 /juin /2007 21:57

 2007.06.09-dipl--me-f--te-des-m--resB.jpg

Aujourd'hui, presqu"une semaine après le "jour dit" (de la fête des mères), j'ai reçu mon diplôme de la meilleure maman du monde. Chichou, qui l'a fait chez ses papy-mamy, était tout fier et content de me le remettre.
Sachez qu'en rouge sont pointés quelques-uns de mes talents et qualités, exemples  : je suis la plus gentille, je sens bon (quoique des fois il me dit le contraire... Pour rigoler. Ça doit être des choses qu'ils se disent en récré...), mes bisous sont doux comme des papillons, mes genoux très confortables (ah ça c'est vrai qu'il y pose souvent sa tête, j'espère longtemps encore), je sais compter jusqu'à un million (euh), d'ailleurs je sais presque tout, je lui fais des câlins quand il est malade (y a intérêt !), fais bien les chatouilles (depuis toujours) n'oublie jamais de lui faire un bisou le soir (plutôt deux fois qu'une). Les traits verts soulignant mes quelques manquements : j'aurais peur des loups, je ne saurais pas bien faire des blagues (c'est la partie de son père, ça), ne saurais pas grimper aux arbres, imiter les animaux (miaou ?), pas siffler (?), danser (?) ni réparer les jouets (pourtant ça m'est arrivé). Je m'inscris en faux, proteste.
Mais manifeste ma plus grande émotion à la réception d'un diplôme qui a plus de valeur que tous ceux que j'ai reçus par le passé (et dont on ne me demande jamais copie). Celui-là je vais sûrement l'afficher quelque part au mur de la maison...

Il m'a aussi offert des cosmonautes :
2007.06.09-cosmonaute1a.jpg

2007.06.09-cosmonaute2a.jpg
Dont un (volontairement) à tête de clown.

Et un âne, à licol de rafia, un des jolis prix qu'il a gagnés à la petite tombola de la kermesse de l'école. Il n'a pas gagné le vélo bleu qu'il convoitait (ben oui, parce que le sien est rouge et qu'il préfère la couleur bleue...), prix de la grande tombola.
DSCN7813a.JPG
Je lui ai rapporté (au chichou - et un peu à nous, les adultes que nous sommes censés être, en fait) des Marshmallows, autrement dit de la guimauve, "Original American Style", (non pas qu'il raffole des sucreries, mais je voulais lui en faire goûter des meilleurs que ceux qu'il a eu l'occasion de goûter une fois à une fête d'anniversaire) des Galeries Lafayette Gourmet (où je n'avais pas mis les pieds depuis quelques années), dont je n'ai pas trouvé les produits, dans l'ensemble, plus chers qu'au Monoprix. Ces Marshmallows sont cotonneux, vaporeux à souhait, un peu comme des loukoums en mieux... (sauf s'il s'agit de très bons loukoums, agréablement parfumés, mais sont rares ceux-là). Au gentil Mari j'ai rapporté de la charcuterie et du fromage, tout ce qu'il aime.

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 10:25

DSCN7795a.JPGDSCN7796a.JPG

Ces engins utilisés pour nettoyer les vitres et autre voirie sont d'importantes sources de nuisances en tout genre. Sonores d'abord. Polluantes ensuite. Car tandis que les agents nettoient le moteur tournoie. Enfin, tourne (tournoie c'était pour la rime). Je trouve ça sidérant. Tant de bruit, tant de pollution pour nettoyer des vitres ou le trottoir. Autant dire qu'au fur et à mesure que l'on nettoie l'endroit se resalit. Du coup, je pense, comme souvent d'ailleurs, qu'on marche sur la tête.

DSCN7797a.JPG

La grande dame s'en fiche, elle, elle n'a plus de tête,
avec tous ces nuages gris.

Une petite photo pour la route du week-end.
DSCN7798a.JPG

Non, ce n'est pas un pauvre arbre défunt, mais une jolie sculpture en bronze de l'italien Penone, appelée l'arbre aux voyelles, sise au jardin des Tuileries.

Sinon, je suis allée chez Verlet. Des tas d'années que je voulais y aller, mais n'osais. Un café réputé (torréfacteur) tout de bois fait, rue saint-Honoré, où l'on peut aussi boire du bon thé, se restaurer de mets salés (salades et tartes) et sucrés (aujourd'hui, roulé au pavot et crumble à la rhubarbe et autres fruits). A recommencer. Et à noter : le café du Panama est meilleur que celui de Birmanie.

Repost 0
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 14:41

DSCN7789a.JPG

C'est pour ces beaux yeux-là que je suis rentrée fissa. On m'a appelée, comme chaque année (depuis l'année dernière), pour me dire que mon fils avait les yeux tout rouges et qu'il se les frottait avec l'énergie du désespoir. "Non, ce n'est pas contagieux." Ai-je rassuré. "C'est une allergie aux graminées." Ai-je répété. Mais je ferais mieux de venir le chercher parce qu'il n'est pas bien, a-t-on conclu. Je plie bagages, "Achète des tartes aux fraises pour le goûter", me conseille Cricri, et je file. Résultat, quand j'arrive, la maîtresse est surprise, n'a pas été prévenue par la responsable du centre de loisirs qui, vers 13 heures, m'a passé le coup de fil. Elle me permet (le contraire m'aurait énervée) d'emmener le chichou, qui n'est pas complètement dans les choux (quoiqu'un peu zombie). Tout épanoui dès la sortie de l'école... N'empêche qu'il faut que je l'emmène chez le médecin, ne serait-ce que pour avoir un "mot d'excuse" pour le travail (où je n'aurais passé qu'une matinée aujourd'hui - ça me suffit, à manger des cookies...). Peut-être me donnera-t-il, en plus, une "poudre de perlimpinpin". J'en profiterai pour faire quelques courses pour racheter les ingrédients nécessaires à une nouvelle fabrication de cookies maison, on est maso ou on ne l'est pas, (à moins que je trouve les "tout-prêts", mais, je ne sais pas, j'aime bien les trucs faits maison) pour la kermesse. Tout ratés qu'ils étaient ils ont quasiment tous été mangés ce matin. Et quant aux madeleines, c'est une bonne idée (pour la prochaine réunion, il faut se renouveler), mais les petits aiment bien le chocolat.

DSCN7794a.JPG
Chichou avait d'assez bons yeux et un regain d'énergie pour jouer l'après-midi. Et regarder la télé aussi...

PS : pendant que j'écris, il y a une machine à laver qui tourne, et la planche à repasser est sortie mais pas encore dépliée pour traiter le linge séché précédemment lavé... C'est fou ce qu'on trouve facilement à s'occuper.

Repost 0
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 17:09

DSCN7784a.jpgDSCN7785a.jpg

La semaine dernière, pour la réunion de travail de jeudi, j'avais fait des muffins. Histoire de ne pas faire la même chose, et de ne pas me retrouver de nouveau avec tous ces petits pots/moules à laver..., aujourd'hui j'ai fait des cookies. Mais les cookies, c'est l'enfer. A savoir : le respect, à la minute, seconde près, du temps de cuisson. C'est infernal. Moi qui ne suis pas du genre à rester devant le four, à surveiller, je me fais toujours "avoir". D'autant que les temps (10 minutes environ pour les cookies) donnés dans les recettes ne correspondent pas à celui, plus court, que peut supporter un gâteau/plat dans mon four. Vous me direz qu'une fois que je le sais, c'est bon, je réduis le temps, mais c'est moins simple qu'il n'y paraît. La réalité des choses est comme souvent autrement (que le pur raisonnement). Notamment parce que je fais les cookies par fournées (de cinq environ) - le four étant petit, la plaque qui les accueille plus petite encore - et que fournée après fournée le four chauffe de plus en plus et la cuisson est de plus en plus rapide. Et les cookies de plus en plus brûlés... Malgré l'utilisation du minuteur. Car je mets souvent 1-2 minutes, occupée que je suis à faire autre chose, à réagir à sa sonnerie.
Tout est ma faute. "Faut que t'arrêtes de faire des cookies !" me dit souvent Mari - qui, que ce soit dit, préfère la charcuterie - irrité de me voir courir, crier, affolée à l'odeur de brûlé. "Dans la cuisine, tout est une question de timing", dit-il aussi. Ras le pompon de la cuisson ; ce que je préfère c'est la préparation, et surtout la dégustation... Mais c'est aussi la faute des recettes, car je n'ai pas trouvé ma recette de cookies habituelle. J'en ai utilisé trois autres. Moins bonnes. Résultat : peu de cookies moelleux (en plus Chichou en a mangé une bonne partie...) et beaucoup de cookies trop durs. Et plus du tout de sucre, de farine, de beurre, de chocolat, et bientôt plus d'oeufs. Et en attendant, on n'a plus de lait ni de jus de fruits ni rien pour manger. Ce soir au menu du dîner y a que des cookies (et encore il faut en laisser pour la réunion de demain matin) (et s'il en reste, pour la kermesse). J'ai passé ma journée du mercredi à faire des cookies, pour des gens qui ne sont même pas mes amis, mais une réunion matinale sans collation, c'est comme une réunion de l'après-midi sans goûter... Ce n'est pas parce que c'est la norme qu'il faut s'y conformer.

DSCN7783a.jpg
Sont pas brûlés mais z'ont l'air tout dur ceux-là...

Enfin, comme dirait Mémé,
 c'est meilleur qu'un coup de bâton.

NB : à l'heure où je vous écris, j'ai enfin réussi à faire des cookies parfaits (= très peu cuits), mais ce sont les cinq derniers... Ca va faire "short" pour une tablée d'une dizaine de personnes.

Repost 0
Published by Marie - dans A la maison
commenter cet article
5 juin 2007 2 05 /06 /juin /2007 17:43

Une fois n'est pas coutume,

mais j'aimerais que ça le soit, j'ai pu accompagner Chichou à l'école à 8 h 30 et le récupérer à 16 h 30.  D'habitude, c'est son papa qui l'amène, ce qui me permet d'aller le chercher à 17 heures. Mais aujourd'hui je ne travaillais pas, passant un examen professionnel (avec peu d'espoir, car la sélection est rude, pour un nombre de postes qui ne dépasse jamais deux) l'après-midi. Ma matinée m'était donc "offerte". En parfaite maîtresse de maison et fourmi travailleuse, je comptais "profiter" de cette matinée de semaine inespérée pour aller nous ravitailler (vu que j'ai déjà "fait le boulevard" samedi) en denrées alimentaires manquantes - la situation étant préoccupante. Mais Mari distrait avait empoché mon passe, en plus du sien, pour la porte d'entrée de l'immeuble. Alors s'il faut compter sur la présence et l'obligeance des voisins pour pouvoir rentrer chez soi..., mieux vaut pas. J'ai accompagné Chichou à l'école (croisant avant, par chance, la voisine d'à côté et la prévenant de mon retour imminent), où il m'a montré les tablier et autres torchon que nous aurons l'insigne honneur et l'incommensurable plaisir d'acheter à la kermesse de samedi, respectivement 6 et 8 euros pièce... Ceci dit, ils sont jolis. Ils auraient pu nous les offrir pour la fête des mères...
Suis passée devant la cour de l'école vers 13 heures et j'ai vu, de loin, mon joli petit "s'éclater" avec ses amis. Contente, j'ai poursuivi ma route en vélo jusqu'à Villejuif. J'ai bien regretté de ne pas avoir emporté l'appareil photo, pour vous offrir quelques belles images urbaines... Beaucoup de bitume, de grands immeubles en construction, des bidonvilles à leurs pieds bétonnés... J'ai emprunté les "maréchaux" (boulevards ceinturant Paris et portant des noms de maréchaux) puis la porte d'Italie (où se trouve le quartier chinois, dont je n'ai rien vu ce jour). Tout a été refait pour le tramway. Les voies cyclables sur les trottoirs (ultra larges) ne sont guère respectées par les piétons qui ne les voient pas. (Je sais, moi aussi, j'ai gêné, en tant que piétonne non avertie, des cyclistes berlinois en leur pays...) Quant aux voies de bus dans l'avenue (atroce) principale du Kremlin-Bicêtre (dit le KB), elles sont de part et d'autres encombrées de voitures, comme j'ai jamais vu. Avec les camions qui roulent sur cette avenue, les déboîtements à vélo étaient plutôt périlleux.
Je suis partie une heure et demie avant la fin de l'épreuve qui durait trois heures (et portait sur le salon du livre pour la jeunesse de Montreuil - sujet relativement proche de mes préoccupations pour une fois), pour pouvoir aller chercher Chichou à l'heure dite des mamans, pour une fois (une baguette à la main de surcroît)... Ainsi nous avons pu acheter, par avance, les billets - en vente seulement entre 16 et 17 heures et à 11 h 30... -, pour la grande tombola de la kermesse (2 euros pièce... Vive l'école publique dite gratuite.).


DSCN1001a.jpg

Rien à voir, en contraste avec le texte,
 des vieilles pierres, sur l'île Saint-Honorat.

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article