Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 09:24

Chichou voulait absolument le voir.

Des copains de sa classe l'avaient vu, en avaient parlé, l'avaient aimé. Dans les premières minutes, il se cachait le visage dans les manteaux, ayant peur d'avoir peur. Mais après un petit moment il a compris qu'il s'agissait d'un film comique... S'est détendu, a glissé les manteaux, le sien, le mien, sous ses fesses, pour être un peu plus haut et moelleusement installé. Je crois bien, j'en suis même quasiment sûre à l'heure qu'il est, que j'en ai perdu le passe de l'immeuble qui était dans ma poche...

Une histoire originale et sympathique.
C'est trois nuits qu'il nous est donné de voir...

Outre la "foultitude" de personnages historiques et autres effets spéciaux réussis, dans un lieu magique - le Museum d'Histoire Naturelle de New York revisité (ça donne assurément envie d'aller voir le vrai) (Est-ce que le hall d'accueil, avec ce globe lumineux qui tourne, est le même ?) -, c'est le casting que j'ai apprécié.
Il y a non seulement Ben Stiller, égal à lui-même, mais son blond copain Owen Wilson en séduisant cow-boy miniature... Et parmi les anciens, le génial Robin Williams (L'avez-vous vu délirer dans l'émission - deux émissions il lui a fallu ! - de James Lipton "Inside The Actors Studio" ?) en figurine du populaire Théodore Roosevelt, le 26ème président des Etats-Unis, élu, deux fois de suite, au début du XXème siècle.
At last but nos least, j'étais contente de retrouver Dick van Dyke, qui jouait quand même le compagnon ramoneur de Mary Poppins en 1964 (il est très actif et connu aux Etats-Unis via notamment ses show télévisés), et Mickey Rooney (87 ans), qui est encore plus petit que Ben Stiller (vérification faite, dans IMDb, il mesurerait 1 m 60, mais il a dû un peu se tasser, pour 1 m 70 pour Ben, officiellement s'entend), ce qui ne l'a pas empêché d'être marié dans sa prime jeunesse à la divine Ava Gardner*. Dick et Mickey (quels prénoms !) sont  plus vivants et alertes que jamais dans des rôles de vieux roublards.

Ce qui m'a gênée, c'est la mauvaise odeur de pop-corn, sans parler du bruit du grignotage, mais celui-ci est couvert par le volume tonitruant de la bande-son... Je ne sais pas pourquoi les habitudes de consommation américaines mettent tant de temps à s'implanter en France. Il n'y a pas de barrière culturelle, car quand elle s'implante c'est bel et bien, et très rapidement. Je pense qu'il doit y avoir des freins économiques quelconques qui retardent, d'au moins 20 ans, ce type d'implantation.
En tout cas on ne peut se targuer, quoi qu'on entende dire parfois, d'une culture française tellement forte qu'elle est hermétique à l'acculturation. Je me souviens d'un temps, il n'y a pas si longtemps - moins de 10 ans - où les média s'interrogeaient sur le fait que le téléphone portable ne "prenait" pas en France... Ce n'était pas un mode de communication qui pouvait intéresser les Français, se "gargarisait"-on... Et aujourd'hui un tas de gens ne peut s'en passer.
Et pourquoi n'est-on pas plus influencé, avec la construction de l'Europe, par les cultures européennes avoisinantes ? Des chanteurs stars en Italie ou en Espagne par exemple ne passent pas, même par média interposé, les frontières. C'est dommage.

C'est de ce film, qu'on a  bien aimé (on aime bien les bons films américains), que Chichou a parlé dans le cahier de vie de la classe, cahier dans lequel chaque enfant à tour de rôle apporte sa contribution anecdotique.

* Il a été marié huit fois ! Il totalise 9 enfants, dont 4 avec celle avec laquelle il est resté le plus longtemps (logique) - 8 ans... Ah non, il n'a pas d'enfant avec sa dernière femme avec laquelle il est marié depuis 1978.
Sa carrière d'acteur allant de 1926 (à l'ère du muet) à 2007 (au XXIème siècle) est la plus longue de toute l'histoire du cinéma... Je ne sais pas s'il a été interviewé par James Lipton...

Repost 0
Published by F&M - dans Sorties
commenter cet article
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 15:26

C'est le nom de l'exposition.

Qui se tient à la maison européenne de la photographie (rue de Fourcy, IVème arrondissement de Paris).

Une fois n'est pas coutume, on n'a fait ni dans le beau ni dans le gratuit (loin s'en faut !), ce gris samedi. Ni même dans l'intéressant.

 

Les poubelles de Tom Hanks, Halle Berry, Marlon Brando...

 

Mel Gibson : des caleçons troués, des chaussures de femme, des crayons, des petits jouets d'enfants, un devoir bien noté.

Jack Nicholson : beaucoup de courriers, des journaux,
du vin français.

Antonio Banderas : son portrait (d'un fan ?) au crayon, des magazines, une photo de lui avec un enfant.

Cindy Crawford : du Pepsi (pour tous les autres c'est du coca classic et light), une lettre d'amour d'une petite fille à son fils (j'aurais gardé), des magazines.

Il y a aussi les poubelles de Charlize Theron, Ronald Reagan, Pierce Brosnan, Madonna (qui boit beaucoup de bouteilles d'eau, dont de la Volvic), Tom Hanks, Tom Cruise, Arnold Schwarzenegger, Elisabeth Taylor, Steven Spielberg, John Travolta.
Beaucoup de boissons, canettes de soda, de papier déchiqueté.

Ça manque de fond (c'est le cas de le dire), d'explications. Les poubelles sont-elles celles d'un seul jour ou de plusieurs ? Pourquoi nommer juste la star et non préciser son entourage, si elle est mariée, vit en famille, avec ou sans (on ne sait jamais) personnes à son service. Parce qu'évidemment la personne nommée n'est pas la seule responsable de ces déchets.
Alors cette exposition dévoile peu voire "peanuts" de son intimité propre. Du coup, ce n'est pas plus mal, on ne se sent pas trop "trash" soi-même à la sortie, quoiqu'un peu quand même... Le point de vue sociologique - le mode de consommation comme révélateur - avancé par la brochure de présentation reste ici à prouver, vu l'absence de démonstration scientifique idoine.

Le résultat n'est ni très artistique, bien qu'agréablement présenté, ni très instructif de quelque manière que ce soit. Globalement d'un intérêt très relatif.

Mais cette expo médiatisée a l'air d'attirer les foules parisiennes, nous les premiers...

 

Dimanche, il a plu. L'entrée on a "peindu".

Repost 0
Published by F&M - dans Sorties
commenter cet article
19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 14:16

En face du musée du Louvre.

Une belle balade, gratuite et tranquille, deux conditions essentielles pour une balade urbaine réussie, et même et surtout en pleine nature d'ailleurs. Non ?

Le Louvre des Antiquaires.

Des centaines de magasins d'une opulence rare. Débordant d'objets d'art. De toutes sortes, à chaque magasin sa spécialité d'antiquités. Juste pour le plaisir des yeux, on ne peut rien acheter, sinon en cassant plusieurs grosses tirelires si l'on a la chance d'en avoir.

De belles armes anciennes, même si l'on n'est pas amateur ni amatrice. Moult bijoux anciens, plus beaux et originaux les uns que les autres. Si j'avais su, pu, c'est ici que j'aurais choisi ma bague de fiançailles et non chez l'Agatha d'à côté.
Des objets relatifs à l'armée, des décorations notamment. Beaucoup d'objets dorés, des luminaires par exemple, que je n'ai pas pris le temps de photographier. Le tout s'étale sur plusieurs niveaux.
Des vases et abat-jour d'Emile Gallé.

 

Emile Gallé par Victor  Prouvé.

Signé Gallé.

On y est comme hors du temps.
C'est un peu fermé, l'atmosphère est feutrée, ça peut sembler étouffant. Mais il y a tant d'objets que c'en est fascinant.
Il y a aussi un petit bar-restaurant, où l'on peut agréablement s'attarder, hors l'agitation du quartier, il est au premier. 

En face, une autre sorte de caverne, mon ministère de tutelle (pas mon lieu de travail), celui de la Culture. Aux "échafaudages - anti-suicides ? - permanents".

Photogéniques.

Repost 0
16 mars 2007 5 16 /03 /mars /2007 10:41

A) Quatre jobs que j'ai faits dans ma vie :
Ecolier, c'est déjà bien fatigant comme occupation, une sorte de métier non rémunéré.
Alors, les métiers que je voudrais faire quand je serai grand sont : dessinateur. Et hôpital... Et, plus récemment, j'ai trouvé une bonne idée pour gagner beaucoup d'argent, et m'amuser en même temps, c'est de faire un magasin-musée sur Noël.


B) Quatre films que je regarderais encore et encore : il n'y en a qu'un, mais il est bien, c'est Pôle Express.


C) Quatre endroits où j'ai vécu :
euh juste "Charenton-maison".
Mais j'ai commencé à vivre mes 8 premiers mois in utero à Paris (dans le XVème, près de la Tour Eiffel)...
Un endroit où je voudrais vivre : Paris... Près de la Tour Eiffel.


D) Quatre émissions/séries de télé que je regarde en ce moment :
Canal J, notamment  Kangoo Junior et Princesse Diamant le matin. Le mercredi,  Tom-Tom et Nana, Mona le Vampire. En fin d'après-midi, Kid Paddle, Titeuf, Code Yoko, Yugi-Oh. Le soir : Martin Mystère, les Zinzins de l'Espace. Et puis les infos avec mes parents.


E) Quatre endroits où je suis allée en vacances : il n 'y en a que trois.
Cannes, où il fait si beau.
Brest, où il vente et pleut trop.
Fécamp, où je me suis cassé (enfin juste abîmé) les dents.


F) Quatre sites que je regarde chaque fois que je navigue sur Internet : deux y en a.
La recherche Images de Google.
Le site Playmobil pour ses jeux.


G) Quatre choses que j'aime le plus manger :
Le poisson pané.
Les nuggets de poulet.
Les frites.
Les oeufs au plat, et, quand j'ai bien faim, les steaks hachés à cheval de Papa.


H) Quatre endroits où j'aimerais être en ce moment : partout ailleurs qu'à l'école.
Dans la campagne.
A la montagne.
Sur un port.
En grandes vacances, ou carrément "à la retraite de l'école"...
 *

* Nous avons là un enfant qui adoooooore l'école...

Repost 0
15 mars 2007 4 15 /03 /mars /2007 16:38

Foin du "fast-food" aujourd'hui, c'est une belle journée.

A pique-niquer. De beignet sucré... C'est le mets qu'a choisi, à tout prix, Chichou, en deux exemplaires différents : avec et sans trou au milieu, nature pour le premier et fourré d'une crème dite choco-noisette pour l'autre. Pour ma part, j'en ai pris un torsadé, natté, ils le disent tressé, pour me rappeler le chichi des vacances dans le midi (il n'en avait pas le goût). La prochaine fois, on s'organisera, lui dis-je, on emportera des oeufs durs...

Il a voulu faire le tour du lac, je ne me suis pas faite prier. Il parlera d'un voyage en caravane qu'il fera avec ses enfants (pour lesquel il aura construit, de ses mains il y tient, des sièges en bois à l'arrière de la voiture !), jusqu'au pays du père Noël ou en Amérique du sud je ne sais plus, les deux sans doute, ah oui en Egypte aussi a-t-il dit.

 Corneille en plein vol.

Défense de descendre sur la glace (ça fait longtemps que le lac ne doit plus geler) et pêche interdite sur 100 mètres.

"Tu ne t'accroupis pas, tu t'agenouilles, pour que ton corps ne soit pas déséquilibré vers l'avant lorsque tu te penches sur l'eau."

Canard colvert suivant sa dame (comme souvent c'est lui qui suit, la dame qui s'aventure). Et bernaches du Canada.
On a aussi vu des cygnes tuberculés ou cygnes muets ou cygnes communs (c'est ce qui est marqué sur la panneau décrivant l'essentiel des oiseaux présents et visibles sur le site) bref des cygnes blancs.

Pour rentrer, distraire le chichou afin qu'il continue à marcher alors qu'il est fatigué (tout un art), j'ai raconté une histoire de petit caillou pointu douloureusement coincé dans une sandale chaussée (la mienne en l'occurrence), qui finit par s'échapper pour tomber dans la mer, se retrouve dans une baleine puis emporté sur un oiseau qui le ramène à son point de départ, un chemin du bois... Du coup, Chichou a raconté une très très longue histoire d'un petit bâton avec bras et jambes qui fait un très très long voyage par-delà les mers et les montagnes. Et on est arrivé ainsi à bon port. Alors qui c'est qui a raconté la meilleure histoire ? C'est toi mon chichou, évidemment.

On a ramené un petit bout de printemps à la maison, pas provenant du bois, mais de chez Truffaut (que l'on connaît de plus en plus pour ses plantes, et de moins en moins pour ses films.... Quel dommage que cette homonymie.). Un photinia, x fraseri red robin, arbuste de grande taille, un persistant, résistant même dirais-je, puisqu'il ne craint rien. Ni le trop chaud (quoiqu'un peu quand même mais pas trop), ni le trop froid. De la famille des rosacées, pour ceux/celles qui connaissent, sa floraison qui ne dure que d'avril à mai, n'a pas de parfum. On ne peut pas tout avoir.

Sur le balcon, devant la fenêtre du chichou, ça fait comme s'il y avait un jardin.

Quasi comme au bois de Vincennes, je vous dis.

Et puis le soir, le printemps arrivant donc, on a parlé de comment on fait les enfants...

Repost 0
14 mars 2007 3 14 /03 /mars /2007 09:12

Encore un musée gratuit, de la ville de Paris. Rue d'Assas. Le musée consacré au sculpteur, d'origine russe, Zadkine.

Je suis comme transplanté et ne sais encore si c'est vrai. Viens voir ma "folie d'Assas" et tu comprendras combien la vie d'un homme peut être changée à cause d'un pigeonnier, à cause d'un arbre.

A écrit Ossip Zadkine (1890-1967) à un ami en 1928.

Y a vécu avec son épouse, elle-même peintre, Valentine Prax. En 1981, leur demeure et ateliers sont légués à la ville de Paris qui en fait un musée pour les sculptures, allant du cubisme à l'abstrait, de Zadkine. Où sont les peintures de Valentine ? Il est vrai que la seule exposée (non photographiée) ne donne pas forcément envie de voir les autres...

 

 Une petite maison tranquille
(à gauche ; un atelier à droite).

 Au fond d'un petit jardin arboré.

En plein coeur de Paris (dans le VIème).

 Têtes : inflluence des arts primitifs.
                  Bois : orme, noyer, acacia, poirier, ébène...

 

 L'Oiseau d'or (vers 1926). Plâtre peint et doré.

 

La Maternité (1919). Marbre partiellement peint.

 

 Des statues partout dans le jardin

jusque derrière les arbres dans les coins.

Repost 0
Published by F&M - dans Sorties
commenter cet article
13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 08:31

 On continue la balade...

La Sorbonne, où j'ai passé quelques instructives années. Un très bel endroit, près des cinémas et des cafés, c'est le lieu idéal pour étudier.

 

L'hôtel des abbés de Cluny, XVème siècle : un des rares témoignages restants de l'architecture civile médiévale à Paris. Musée de l'Etat depuis 1844, il abrite des collections du Moyen-Age. Sa chapelle est un chef-d'oeuvre du style "gothique flamboyant".

 

On ne la présente plus...
On a déjà évoqué "son" point géodésique.

 

Le marché aux fleurs, sur l'île de la Cité.
Ça ne se voit pas, grâce à l'habileté du photographe..., mais c'était très embouteillé.

 

Au loin, à gauche, l'Hôtel de Ville.
Sur le pont d'Arcole la foule des beaux jours.

 

Les bateaux-mouches se suivent, à vive allure, tous chargés. Ça fait penser aux métros aux heures de pointe.
Etonnant qu'ils ne se percutent pas, les bateaux.

 

Une voie rapide fluide, ça fait toujours plaisir à Mari-qui-conduit.
Mais on était venu, et on est reparti, en métro. Faut pas polluer. Et, de toutes manières, on passe trop de temps, et parfois en vain, à chercher une place pour garer la voiture...

Repost 0
12 mars 2007 1 12 /03 /mars /2007 08:44

 

En cet endroit depuis 1872, un rucher-école (formant aux techniques apicoles), géré par la société centrale d'apiculture. *
Chaque année, la récolte de miel est vendue dans l'orangerie au moment de l'exposition d'automne.

Il y avait plein d'abeilles autour des ruches, mais elles n'apparaissent pas sur la photo.

 La reine des abeilles ne peut être qu'elle :

la top-model Karen Mulder...
Poussant landau, elle passe totalement inaperçue...
Moi j'ai l'oeil ! Je l'ai remarquée au quart de tour, au quart de profil...
J'aime son visage très doux et féminin.
(On a vu bébé et compagnon, mais heureusement on ne travaille pas pour Voici.)

 

 

 

 

 

Quand le ciel est bleu, les pelouses vertes du jardin du Luxembourg deviennent noires de monde. C'est le printemps à Paris. (Au fond, le Panthéon.)

* La jardin, possède également un verger (de 2100 m², comptant 1000 arbres), créé par des moines chartreux au XVIIème siècle, où, depuis 1809, des auditeurs suivent les cours dispensés par l'école d'horticulture du Luxembourg.
Il paraît que la totalité de la production des pommes et poires est donné à la soupe populaire du VIème arrondissement.

Repost 0
Published by F&M - dans Sorties
commenter cet article
10 mars 2007 6 10 /03 /mars /2007 06:55

Un jeu, de dinosaures, aux règles si compliquées que Chichou invente des règles personnelles à chaque fois qu'on y joue. Règles que je ne comprends pas plus, mais je fais semblant de comprendre et le laisse mener le jeu à sa guise. Rien ne vaut le bon vieux Monopoly...

Une station de métro (celle du Palais-Royal, 1er arrondissement de Paris) qui est jolie comme un bijou. Vieillira-t-elle aussi bien ?

Une affiche de film intéressante. Avec Huuuuugh. A la recherche de la nouvelle star, euh non, gloire...

Un restaurant japonais florissant (que l'on a enrichi en y déjeunant). Les nombreux petits chats en vitrine doivent bien y être pour quelque chose....

Repost 0
9 mars 2007 5 09 /03 /mars /2007 14:46

J'aime bien ces questions-réponses.

Les lire chez les autres m'intéresse. Les faire chez moi m'amuse.
Ainsi, je vous livre les questions et réponses suivantes :

 

A) Quatre jobs que j'ai faits dans ma vie :
Vendeuse au département "Arts de la Table" du Bon Marché (Paris VIIème).
Gardienne au musée du Louvre (seulement les nocturnes).
Secrétaire aux Archives Nationales.
Documentaliste.

B) Quatre films que je regarderais encore et encore : pas possible de n'en mettre que quatre.

Le géant de Fer (comme Chichou).
Danse avec les loups (même en version longue).
The Shop around the Corner.
Rio Bravo.
Les Trois Jours du Condor (parce qu'à chaque fois j'ai l'impression d'en comprendre un peu plus).
Certains l'aiment chaud (quoi en fait ?).

 

C) Quatre endroits où j'ai vécu (le pire, c'est qu'il n'y en a pas plus que 4 justement !) :
Fécamp.
Sceaux.
Clermont-Ferrand.
Paris.
(Charenton aussi, mais ça touche Paris, ça ne compte pas.)
 

 

D) Quatre émissions/séries de télé que je regarde en ce moment :
La Nouvelle Star.
Question maison.
FBI portés disparus (sauf que ces derniers temps, période pré-électorale oblige je regardais "J'ai une question à vous poser" sur une chaîne concurrente).
The Closer.
 

 

E) Quatre endroits où je suis allée en vacances :
Cannes, où il fait si beau.
Helsinki, où la lumière est belle et l'air si sain.
Londres, où le temps n'est pas si mauvais.
Brest, où il vente et pleut trop.
 

 

F) Quatre sites que je regarde chaque fois que je navigue sur Internet :
Les liens sur mon blog.
D'autres blogs qui ne sont pas dans mes liens.
Price Minister (surtout pour les livres pour enfants).
Imdb. 

 

G) Quatre choses que j'aime le plus manger (dur de choisir) :
Les glaces (pas les sorbets, hein).
Le chocolat chaud épais.
Un morceau de (bonne) baguette beurré.
Les chocos Prince trempés dans un thé au lait tiède.
 

 

H) Quatre endroits où j'aimerais être en ce moment : partout ailleurs qu'ici (au travail)... L'embarras du choix.
A la piscine du Ritz (n'y suis jamais allée).
Au salon de thé de l'Hôtel Régina (où je n'ai  pas encore eu l'occasion d'aller).
A Vienne dans un café (y suis déjà allée).
Plutôt dans une forêt, à me balader, car il fait beau et c'est le printemps bientôt.

 

I) Quatre personnes qui voudront bien reprendre ce questionnaire à leur compte : il y en a cinq au moins, si le coeur leur en dit.  
La miss.
Caroline.
Littlesa.
Mab.
Sara. (En fait, comme elle l'a, me précise-t-elle, déjà fait et que ses réponses ne sont pas obsolètes, en cliquant sur ce lien, vous pouvez lire son article.)

Repost 0