Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

27 janvier 2007 6 27 /01 /janvier /2007 10:15

le chichou

Repost 0
27 janvier 2007 6 27 /01 /janvier /2007 06:41

CHOSES QUE L'ONT FAIT BIEN
7 choses que je fais bien : les gâteaux (et je sais bien en manger aussi), le vélo (pédaler sur la durée, et non dans la purée, quoique ?), gamberger (sans doute parce que ça rime avec manger), les sudokoo (ça détend), solliciter Mari pour tout et à tout bout de champ, décider des activités du week-end, relativiser.
5 choses que Mari fait avec bonheur : le veau Marengo, boire l'apéro (Vodka-orange), raconter des histoires, monter en pression (comme la cocotte), lire le journal au café (c'est sa spécialité).
2 choses que le chichou fait au mieux : dessiner et "déconner".

CHOSES QUE L'ON NE PEUT OU NE SAIT PAS FAIRE
1 chose que je ne peux absolument pas faire : regarder une mygale surtout si elle bouge (avec toutes ses pattes poilues), tirer leçon de mes erreurs pour ne pas en refaire de similaires.
4 choses que Mari ne veut pas faire (parce que s'il le voulait vraiment il pourrait) : les tâches ménagères (hormis le lavage de la vaisselle, elles lui sont toutes totalement étrangères), bien dormir, le double salto arrière (il en est loin en fait), planifier les week-ends.
1 chose que le chichou ne sait pas (encore) faire : compter au-delà de 13...

CHOSES QUE L'ON DIT SOUVENT
Moi :
Eriiiic !
Tu crois qu'on va y arriver/que ça va marcher/ça va bien se passer ?
Tu n'avais pas dit que tu arrêtais de fumer au 1er janvier/Quand est-ce que tu arrêtes de fumer ??/Arrêtes de fumer !!!
Où tu vas ?
Mari :
absolument/tout à fait/bien sûr/évidemment/je crois que c'est clair (tout ça quand il fait semblant de m'écouter et de m'approuver pleinement).
Il dit, aussi, souvent depuis quelque temps : tu blogues encore ? (un peu énervé, parce qu'il voudrait bien lire et répondre à ses mails)/J'suis pas informaticien ! (énervé un peu aussi)
Et : j'ai pas fumé/seulement 4.
Chichou, très souvent :
je peux regarder Canal Zi ?
Papaaa !/Mamaaan !
Je suis fatigué/j'ai mal aux jambes/je peux pas marcher, ouuuiinn.

Ras le pompon !
(Et nous aussi.)

Repost 0
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 13:15

Il n'y a que le vendredi que j'ai une "pause déjeuner" d'une durée décente, permettant quelque sortie.

 

1. Végétal et minéral.
2. Girondes sur leur gazon.
3. Ni la Mosquée de Paris, ni la Bague de Kenza.
4. Ca ne vaut pas le "fait maison" mais il est honorable.
5. Beau choix de perles.

 

Une femme, visiblement désargentée et affamée, nous a réclamé nos assiettes dans lesquelles restait un trop-plein de semoule. Elle avait déjà terminé plus d'une assiette autour de nous. Je crois qu'un homme de service a remarqué son manège et je crains qu'elle ne puisse pas s'y livrer régulièrement.

Repost 0
Published by F&M - dans Sorties
commenter cet article
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 10:07

Sur le chemin de l'école :
Qu'est-ce que tu faisais à l'école, mamounette ?
Je m'ennuyais comme un rat mort.
(Souriant) Comme un oiseau qui chantait pas ?

~~~~

Au travail, je ne m'ennuie pas.

Quant au titre : non, il ne s'agit pas de Stella McCartney et de mode.
Mais de Jacques Stella*, peintre français du XVIIème, passé de mode.

J'ai travaillé sur les reproductions de plusieurs de ses oeuvres cette semaine.
Notamment des représentations de récits bibliques dont voici deux exemples que j'ai trouvés intéressants.


Bethsabée recevant le message de David.

Sujet : le vieux roi David fait de Bethsabée, mariée à un officier dénommé Urie, sa maîtresse et la met enceinte. Urie refusant de revenir de la guerre, malgré la demande de David, qui voudrait lui faire endosser la paternité de l’enfant, David demande à son général de le placer à un poste dangereux afin qu’il se fasse tuer par l’ennemi. Une fois Urie mort, David épouse Bethsabée. Dont il aura Salomon.

Question (qui reste posée) : le messager (en jaune) porte-t-il à Bethsabée – nue car au bain - la demande du roi (qui l’observe en haut à droite entre deux colonnes) (oui, il faut de bons yeux) ou l’annonce de la mort de son mari (en guerre au fond du tableau) (de très très bons yeux) ? La question reste posée.

 

 

Le jugement de Salomon.

Problématique : deux femmes se disputent la maternité d'un nouveau-né. Pour régler le litige, Salomon réclame une épée et ordonne : « Partagez l'enfant vivant en deux et donnez la moitié à l'une et la moitié à l'autre ». L'une des femmes accepte, l'autre déclare qu'elle préfère renoncer à l'enfant plutôt que de le voir sacrifié. En elle, Salomon reconnaît la vraie mère, et il lui fait remettre le nourrisson.

Commentaires : le bleu de la robe de Salomon (assis en hauteur à droite) répond à celui de la robe de la vraie mère. La fausse mère, qui observe sa rivale éplorée, est vêtue de rose et de blanc. Son enfant, mort, est à ses genoux, l'enfant survivant étant arraché par le bourreau à la vraie mère. On voit dans ce jugement le symbole du « bon gouvernement » exercé par un souverain sage malgré sa jeunesse.

Voilà, c'était la minute culturelle de la semaine, une façon de mêler travail et plaisir. Histoire aussi de montrer que les petits martiens ne sont pas mes seuls sujet d'intérêt en ce moment (quoique...).

 

 

* Jacques Stella, 1596-1657, exposé au musée des Beaux-Arts de Lyon jusqu'au 19 février puis au musée des Augustins de Toulouse du 17 mars au 18 juin 2007.

Repost 0
Published by F&M - dans Sorties
commenter cet article
25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 17:15

Hier, Sarah-Wiener-la-cuisinière a fait des fruits de mer. Des animaux oui : huîtres, crevettes, crabes, moules. Tous, hormis les premières, ébouillantés.

Ca eut payé les moules, et ça paye encore, car la maison, sise près St Brieuc ("Ah la Bretagne !", s'écrit Mari ravi, car breton.), de l'éleveur de moules chez lequel elle était invité à cuisiner était drôlement cossue.

Ca donne ça chez le chichou assis devant la table basse devant la télé :

Ceci est un détail de son dessin.

Ce soir, Sarah (elle ne m'a pas payée pour faire sa promotion - elle eût pu et dû, pas plus que le McDo d'ailleurs...) a fait du miel et du pain d'épices. C'est ce qu'il y a dans le maïs je crois. Ah non, là tu penses à l 'épi, de maïs...

On n'a pas bien apprécié l'émission, car c'est ce - pourtant sacro-saint - moment que Chichou choisit pour, après quelques dessins animés dont un japonais de trop,  bouder ses carottes cuites (à l'huile d'olive dans la marmite...).

Dommage il n'y aura pas de dessin des abeilles dérangées dans leur ruche.

Repost 0
25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 12:37

Ca y est, ils ont eu un petit...
Pott, énième du nom Boule, autrement dit, celui-ci a été baptisé Pott-Boule.

Chichou voulait un bleu (foncé hein !) (parce qu'il y a un bleu clair). Mais ils n'avaient que des verts chez MacDo. C'était le mercredi du vert. Chaque enfant dans le restaurant avait ce martien vert sur sa table. Il est joli, n'empêche, ce n'est pas le plus doué (des six). Il ne fait pas de musique (du coup, moi c'est mon préféré pour l'instant).

Et  sa lumière ne s'allume que si l'on appuie, et l'on garde le doigt appuyé, sur son antenne. Comme le chichou nous en fait ici obligeamment la démonstration.


Remarque, le noir n'a pas du tout de lumière. Quels sont les qualités et les défauts des 3 autres ? La suite au prochain numéro... Car vu la vitesse à laquelle ils se reproduisent, la famille sera nombreuse.

Voici un sujet futile à souhait.

Repost 0
25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 06:27

Ouf, les photos sont revenues !
Et avec elles l'envie d'en mettre de nouvelles, colorées.

On a trouvé un copain pour Iz surnommé "Pic-boule".


Il s'ennuyait tout seul à la maison... Remarque j'ai une collègue qui emmène le sien au bureau. J'envisage d'emporter l'un des miens, des nôtres devrais-je dire, mais je travaille dans un lieu "hautement" culturel. Ce style d'art avant-gardiste peut y faire "tache".

Finalement, il y a eu "rebaptisation", c'est le noir qui s'appelle "Pic-boule" et le rouge "Pit-boule"...

Z'ont l'air de bien s'entendre ces deux-là.
Comme larrons en foire, non ?
Ont les mêmes articulations.
N'émettent toutefois pas les mêmes sons.
Sont photogéniques, je trouve.

J'ai une amie, mère de famille, qui reste tout à fait hermétique à leur charme. Je ne comprends pas. Sauf qu'elle est catégoriquement contre tout jouet en plastique et qui fait du bruit en plus. Ce qui en élimine 80 %.

Je crains, pour ma part, que notre famille de martiens ne s'agrandisse encore dans les jours prochains...

Repost 0
24 janvier 2007 3 24 /01 /janvier /2007 14:54

Chichou a reçu une invitation de son amoureuse - exceptionnelle l'invitation (et l'amoureuse aussi bien sûr) - pour ce mercredi après-midi.

 Invitation de l'amoureuse


Ce qui me laisse du temps pour :

passer l'aspirateur. (C'est le plus urgent, mais c'est tellement bruyant !)

Bloguer. (Presque comme blaguer.)

Ranger mes vêtements qui s'entassent inexorablement, jour après jour, soir après soir, sur le coffre de ma salle de bains puis, une fois pliés, sur le fauteuil de la chambre plutôt que dans le placard. (C'est quasiment à égalité d'urgence avec le passage de l'aspirateur, ça.)

Bloguer un peu, en écoutant de la musique. (Et déprimer sur la disparition, momentanée ?, de quelle durée ?, des images... Tant qu'on peut encore poster...)

Aller faire des courses alimentaires au supermarché d'à côté, plus précisément d'en bas. Y a une montée pour le retour, quand on est bien chargé... (Sans grand intérêt et fatigant en plus.)

"Bloguer, bloguer et over bloguer". (Très intéressant et pas du tout fatigant tellement c'est intéressant. On concèdera que ça fatigue juste un peu les yeux et encore, on ne s'en rend même pas compte...)


Liste tout à fait non exhaustive des activités possibles. Au choix donc... Rien de pire que l'embarras du choix.
Choix cornélien. L'utile - les joyeusetés ménagères multiples et variées (surtout que j'ai un tas de carottes à faire cuire moi) - ou le futile ? Si l'on pense qu'il est futile de "bloguer" en l'occurrence... Je vous passe la liste, sans fin, des activités propices à l'épanouissement personnel que j'ai en tête - lire, dessiner, faire de la musique, courir (même par grand froid), nager (mais l'eau de la piscine de ma ville n'est pas assez chauffée à mon gré), etc donc.
Ceci dit, le futile peut souvent être utile (le contraire n'étant pas vrai). Et l'on peut s'épanouir dans l'utile. Les choses sont moins sectorisées/figées qu'on tend à/voudrait le penser. Brisons-là ces digressions, le temps passe.

Le temps libre, moins on en a, moins on sait quoi en faire quand on en a... On a trop peur de mal l'utiliser, de ne pas assez le rentabiliser, de le gaspiller, d'avoir l'impression de le perdre en somme.
A me lire on saura peut-être que j'ai privilégié le "futile" (l'ordi). Mais, rassurez-vous, je n'ai pas oublié l'utile (l'aspi)... Ca ne veut pas dire que je l'ai passé.

Repost 0
24 janvier 2007 3 24 /01 /janvier /2007 09:42

Toutes les images qui sautent...
Mieux vaut "blogguer" sans photos.


Première neige sur l'ïle-de-france ce matin. Il faut me croire sur parole, je ne peux pas vous la montrer.
Le chichou s'enthousiasme : C'est Noël ! Déjà fortement imprégné d'images d'Epinal. Via les livres et les films, et nous, les adultes, qui transmettons sans trop contredire.

Une heure plus tard, il neige déjà moins, les flocons fondent. Déception. Oh, je ne pourrai pas faire mon grand bonhomme de neige !...

Ca y est, neige plus. On n'a pas de bonhomme. Mais on a un gâteau au chocolat*, que j'ai fait ce matin. Oups, il n'était nullement question de gâteau ou de chocolat dans les consignes laissées par le maître (de maison) ce matin sur le tableau (ça mérite photo), texto : "Y a 1 kg de carottes dans le frigo (rapport à ce qu'il a critiqué mon achat de trop de carottes samedi dernier) : s'en servir. (Ben j'en ai déjà utilisé deux pour le couscous de samedi soir !) Et la salade aussi. (Merci)" Il a quand même in extremis ajouté merci... Ah que j'aime ses mots doux.

 

* 200 g de chocolat noir fondu avec 150 g de beurre, + 120-30 g de sucre, 50 g de farine et 4 oeufs.

Repost 0
24 janvier 2007 3 24 /01 /janvier /2007 05:29

Tu sais de quelle couleur ils sont les poissons quand ils naissent ?
Non ?
Ils sont verts ! Parce que les petits pois sont verts ! (tout content)
C'est Papy qui m'a appris cette blague.


Tu sais c'est quoi la plus belle chose qui m'est arrivée dans la vie ?
Ouais ! (énervé)
C'est quand je suis né.
C'était trop facile !
Même Mathias (un collègue de travail, pardon un camarade de classe)
qui ne sait pas compter jusqu'à 10 il aurait deviné...
Ah bon.

Le dessin de l'après cantine.

Recto

Verso

 

C'est moi tout seul qui l'ai fait ! (à l'école). 
C'est une couronne.

Repost 0
Published by F&M - dans A la maison
commenter cet article