Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 22:09

 Avec une amie on parlait dans un café. (C'est bien de parler dans un café, pendant que les enfants jouent avec le sucre, ou le sel, voire le Ketchup ou la mayonnaise, voire l'eau, ou pire, qu'ils renversent. Bref, c'est mieux sans les enfants à surveiller, qui nous déconcentrent, en fait.)

 On parlait, devant un chocolat chaud pas bon. (C'est rare, les bons chocolats chauds dans les cafés. Encore plus que les thés finalement. Quant au café, il me satisfait rarement.)


 On parlait donc, de tout, de rien, surtout de tout en fait. Et finalement du politiquement correct, de la pensée consensuelle qui fait qu'on n'ose plus rien dire. Petit exemple (parmi 1000) qui m'est revenu. Au bureau..., on parlait des langues étrangères, de leurs sonorités ; il y en a qui sont plus belles que d'autres, selon moi, et selon plein de gens. Eh bien, rien que de dire que je trouvais telle langue* "objectivement plutôt moche", ça n'était, n'est évidemment pas politiquement correct. C'est avoir peur de ce qui étranger, m'a t'on sorti bêtement. (Me dire ça à MOA qui ai consacré de loooongues années d'études - liée à des tas d'amis étrangers - aux langues indiennes, cultures, politiques, économies de tous pays et continents... C'était fort de café.)svayambh Page de dictionnaire hindi-français. Langue orientale à la grammaire structurée mais relativement complexe et au riche vocabulaire (des tas de synonymes et de nuances). Et quelques sonorités gutturales désagréables...

 

 Du coup, revenons au chocolat. Conseil d'amie - essentiel - de dernière minute : pour un chocolat chaud, ajoutez à la poudre de cacao quelle qu'elle soit (Je ne connais plus de bonne marque depuis la disparition du cacao Menier.), dans la casserole dans laquelle le lait chauffe, deux carrés de chocolat Côte d'or au lait. Car le plus important dans la vie, finalement, c'est de pouvoir boire de bons chocolats chauds. Ça a l'air consensuel, le chocolat.

 

* Ça ne marche pas pour toutes les langues, car si je dis que je préfère le japonais au chinois, tout le monde s'en fout.

Repost 0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 22:06

  DSC02819 Jeudi, c'était carnaval (on va dire que c'est pour fêter le printemps) à la maternelle de la choute. Même si le thème est médiéval (voir, en illustrations de cet article, des créations faites et exposées en classe), c'est en Chinoise que la choute aura dansé au bal de l'école. L'exposition pour les parents fut belle et commentée par les enfants fiers de leurs travaux et de leurs costumes (provenant de la maison). Les maîtresses qui nous accueillaient à l'extérieur étaient elles-mêmes déguisées avec humour.

 Les parents auraient pu venir déguisés avec un masque dit anti pollution (mais dit inefficace aussi) sur le visage. Car la pollution atmosphérique, on en parlait de nouveau dans les media mercredi soir et jeudi matin, incitant, les gens à faire preuve de civisme ou à s'en protéger (comment ? Sans doute en émigrant en Scandinavie ou en haute montagne ou l'air est pur.). Je peux vous dire que seules les mesures coercitives peuvent avoir quelque effet sur la circulation automobile parisienne, aussi chargée, même davantage (avec le retour des cars de touristes, dans les voies de bus), ce jeudi que tous les autres jeudis (pollués ou non). C'est le jour de la semaine, ai-je cru remarquer, où il y a le plus de monde au travail...

 On accueille le président des Chinois (qui polluent à gogo) avec faste, et on ne parle même plus des droits de l'homme qui y sont à ce que je sache toujours considérés à la légère. Avant, les média (toujours eux) prenaient le temps de polémiquer, voire d'accuser ou/et de pousser les décisionnaires politiques hexagonaux à se justifier, parallèlement à l'annonce des juteux (pour quoi, pour qui ?) contrats signés. Maintenant, même plus. On évolue sans doute, et les modes passent.

 PS 1 : en tout cas, j'aime bien les petits canards et autres animaux en papier chinois... (Voir article précédent). Et je tiens à ce que notre chichou apprenne la langue de l'envahisseur. Il pourra même aller plier du papier chez eux, lui qui est passionné de "stop motion"... PS 2 : c'est quand même les Chinois qui ont inventé le Tangram, c'est pas rien.

DSC02823

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 23:24

DSC02804-les petits canards en papier

 Un moment (37 minutes exactement) de douceur dans ce monde de brutes. Les petits canards de papier du chinois Yu Zheguang, dans le cadre du festival L'enfance de l'art (29 janvier-6 mai 2014).

 Trois courts-métrages : Le petit canard Yaya (1980) (dans lequel le vilain renard est noyé), Les petits canards intelligents (1960) (qui se moquent d'un chat) et Un gros chou (1961) (avec Petit lapin blanc et Petit chat jaune qui a fait des bêtises dans le potager de Papi chèvre, en fait un bouc fera remarquer un jeune spectateur).

 Beaucoup de poésie, de musique, peu d'événements, de mouvements, quelques mots, peu de bruit. Les enfants de la salle de cinéma, notamment venus avec leurs centres de loisirs, ont applaudi... Ça les changeait, apparemment en bien, des dessins animés de la télé.

 La rue Daguerre est riche de beaux commerces de bouche. Le prix d'un chocolat chaud dans un café, 4 euros, est-il un prix raisonnable ? Hier je retrouve des étiquettes Snoopy, 10 F le petit lot, il y a 35 ans environ chez Gibert, était-ce un prix raisonnable ? Finalement la vie est chère depuis longtemps, depuis toujours peut-être.

Petit lapin blanc et Petit chat jaune

Sinon, la choute a fait sa dernière visite à la PMI. Une page se tourne.

Repost 0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 20:22

 Au boulot, c'est : " Dorénavant, vous allez faire comme ça." Quelques mois après, c'est (sans tambour ni trompette) : " Tiens, vous allez faire plutôt comme ci. " Et puis quelques mois après c'est : " Après tout, on pourrait peut-être faire comme ça. " À devenir fou. Folle. On s'arracherait les cheveux si on en avait encore... Enfin, si on n'y tenait pas. Je tiens à mes cheveux. Et je n'ai pas de quoi me payer des implants. Et de toutes manières, entre les incessants passifs à corriger, dus aux aller-retour entre les "comme ci" et les "comme ça", j'ai trop de travail pour prendre le temps de m'arracher les cheveux.

 Sinon, on a des amis qui se sont expatriés au Mexique. Ils y font dorer leurs cheveux et aussi y font de belles explorations. Ils nous envoient des photos, comme celle de ce bel emplumé :

toucan

un toucan qui leur a rendu visite en leur cabane le temps d'un week-end...

Le chichou me dit : " Elle t'envoie ça pour te narguer ?? "

Moi je dis : c'est sûr qu'elle est mieux là-bas qu'anciennement assise à son bureau à Paris.

Repost 0
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 11:33

 Le vent sifflant soufflant, la pluie crachotant mouillant, on est pas mal restés à la maison ce week-end. À faire des gâteaux (cookies, brownie, crumble, tiramisu) pour un goûter avec invités. À faire un dîner (estouffade de boeuf à l'estragon, gâteau aux oranges) pour fêter l'arrivée du printemps. À regarder des films, bien évidemment... À dessiner, encore plus évidemment. 2014.03.23-crayons-cheval La choute réclame des dessins à son frère, gentiment il lui a dessiné ce joli petit cheval. Avant de retourner dessiner ses zombies et autres accidentés de la vie... 

2014.03.23 dim-crayons-BD La nuit des hiboux hou hou a

 Elle a fait sa première BD, qu'elle appelait "bande numérique"...

Nous avons trouvé un titre : La nuit des hiboux hou-hou. Le "pitch" : des hiboux sur leurs branches font à tour de rôle "hou-hou" et dérangent les gens, qui se réveillent, sortent de leurs appartements et se déplacent lampes de poche à la main. (Tiens, elle n'a pas fini d'encadrer les dernières fenêtres...

  2014.03.23 dim-crayons-BD Histoire d'amour-avec P pour le c

 

 Du coup, elle a voulu que son père lui fasse aussi une BD. Apparemment, l'histoire de Papa et Maman... Une "fille facile" : y a qu'à lui payer un bon resto ! Couleurs par Chichoute.2014.03.23 dim-crayon gris-la choute en pull rayé mangeant Après elle a fait une pause goûter. Je l'ai croquée en train de croquer son cookie tout chocolaté. "Je fais dame." Certes oui, je n'ai pas saisi son côté enfantin.  En fin de soirée, elle avait encore envie de dessiner. Alors elle a crayonné sa tasse (japonaise) de chocolat chaud sur la table basse, pleine.2014.03.23 dim-crayons-chocolat chaud plein2014.03.23 dim-crayons-chocolat chaud videPuis vide...

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 10:54

    2014.03-feutres-à l'école-coccinelle au printemps  La bienheureuse choute, fille du soleil, l'amie des plantes et animaux de toutes sortes, était toute excitée par l'arrivée du printemps marquant le renouveau de la nature. Le 20 mars (au lieu du 21) cette année (comme l'année dernière d'ailleurs), à cause de l'équinoxe. Elle était déçue quand je lui ai dit qu'il n'allait rien se passer de spécial le jour J. Elle s'attendait sans doute à un feu d'artifice de fraises ou à une chute de fleurs. Néanmoins, elle est ravie d'être née en juin, juste avant l'été, ses pastèques et ses glaces à l'italienne. Le chichou, lui, né en automne, est malheureusement foncièrement allergique à la saison printanière et à sa volée de pollens qui lui piquent la gorge, le nez, les yeux... En plus, il n'aime même pas les châtaignes.

 

2014.03.19-feutres-hérisson

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de crayon
commenter cet article
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 20:16

  S'il y a un lieu exotique et dépaysant en la capitale, c'est bien les grandes serres du jardin des plantes.

DSC02744

DSC02753

DSC02758

DSC02761

Tronc fossile silicifié d'araucariacée. Comme du marbre... 

 

DSC02775

 

 En danger il y a non seulement les forêts tropicales, mais aussi les abeilles...

DSC02782

  Au jardin des plantes existe un hôtel de charme destiné à accueillir les différentes abeilles sauvages (et autres insectes pollinisateurs) de passage dans la capitale...

 

 Dans le jardin botanique on peut s'instruire sur les plantes, mieux apprendre à les reconnaître, découvrir, par exemple, au vu des feuilles différentes, si l'on a dans son propre jardin des poireaux, pardon des iris, albicans (à gauche) ou pallida (à droite)... Si l'immobilier n'était pas à ce point hors de (nos) prix (à la location - sauf pour les heureux "élus" - comme à l'achat) à Paris, je crois qu'à l'heure actuelle je poserais une option pour loger dans le quartier du jardin des plantes.

DSC02791

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 19:36

  Pendant que les enfants faisaient de l'art avec des jus de betteraves, d'épinards, et en sus de pelures d'oignons (pour la couleur jaune), je suis allée voir une petite-expo-non-courue-comme-je-les-aime.

DSC02736

Images d'oiseaux, au cabinet d'histoire du jardin des plantes.


DSC02667-2014.03.19 mer-expo MNHN Images d'oiseaux

DSC02668

  Deux salles : l'une pour les oiseaux du monde entier (ci-dessus), l'autre pour les oiseaux d'Europe.


DSC02671

 Cacatoès et perruche verte, aquarelle sur papier, XVIIIe s., annonyme. Provient de la collection de Jean-Baptiste Huzard (1755-1838), professeur à l'école vétérinaire d'Alfort. Sa collection de livres rares a été dispersée après sa mort malgré son souhait...


DSC02694

 The Birds of New Guinea and the adjacent Papuan Islands, de John Gould (1804-1881), édité à 250 exemplaires, après sa mort.

 

 Dans la salle dévolue aux oiseaux d'Europe figurent les rapaces.

DSC02702

DSC02699

 The Peregrine Falcon, mezzotinto et gravure au pointillé sur papier, de Charles Lewis (1808-1880), d'après E. Landsee, peintre animalier.

 

DSC02708  The Birds of Europe, vol. 1, Raptores, de John Gould (1804-1881), la plupart des planches lithographiées du livre étant de la main de son épouse Elisabeth Gould.

 

DSC02713   Portraicts d'oyseaux, animaux, serpens, herbe, hommes et femmes d'Arabie, d'Egypte, de Pierre Belon (1517-1564), "en moindre volume, afin de le rendre plus aisé à porter".

 

DSC02715  Oiseaux de proie, de Paul Barruel (1901-1982), qui après une carrière d'ingénieur est devenu naturaliste, auteur et illustrateur de livres sur les oiseaux.

 

DSC02718 Le Grand-duc de François Pompon (1855-1933), plâtre, 1928.

 

DSC02730

  Il y a même deux gravures de Picasso, dont La mère poule, 1936, eau-forte originale pour un texte de Buffon.

 

  Sinon il y a hors expo, dans le cabinet d'histoire du jardin, les oiseaux de Jean-Jacques Bachelier (peintre floral et animalier du XVIIIe s.). Quatre toiles provenant du petit château de Choisy (détruit), au sud-est de Paris. Représentant, via leurs oiseaux, les quatre continents : l'Europe, l'Asie, l'Afrique, l'Amérique.

DSC02663

L'Afrique : demoiselle de Numidie, geai d'Angola...

 

 

Et pour sortir un peu des oiseaux :

DSC02661

La girafe de Levaillant (figure reconstituée).

 

    Pour terminer avec un peu d'art contemporain, une des oeuvres d'art aux jus de légumes :2014.03.19 mer-atelier MNHN-sans regarder"Et il a fait ça sans regarder", a précisé la chichoute, impressionnée par son frère.

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 19:08

 J'aime la nature - les végétaux (voir L'Herbier) et les animaux. Entre les deux - et entre deux immeubles haussmanniens - mon coeur balance...

 Par une exposition sur le thème animalier, diversement interprété via de multiples matériaux et techniques artistiques, j'ai pu être transportée.

DSC02524

Combien de mamans vont photographier leur enfant devant ce parterre de lapins ?

 

DSC02533

Avant de s'attarder devant les mammifères géants.

 

DSC02537

Après la basse-cour du salon de l'agriculture, nous voici devant une reconstitution façon papier collé.

 

DSC02546

Après les bébés alligators albinos de l'aquarium, nous voilà devant des crocos jongleurs.

 

DSC02549

On traverse l'univers du Douanier Rousseau dynamiquement revisité.

 

DSC02552

 J'ai personnellement un faible pour les chouettes, leur plumage, leur ramage et leur oeil rond. Hibou ou chouette, il/elle joue souvent un rôle important dans les dessins animés de Disney...

 

DSC02555

 Les petits poissons font tout autant partie de mon panthéon, écailles colorées et oeil rond faisant.

 

DSC02569

DSC02572

DSC02576

Quelle ligne effilée, épurée, pour ces sculptures !

 

DSC02577

Le bois (ici du cèdre) est matériau plus "roboratif".

DSC02586

Ce ne sont pas le P'tit ours à la tache et le P'tit écureuil grignotant une grosse pomme qui diront le contraire...

 

DSC02600

Jusqu'à la panthère qui a l'air d'être parmi nous, bienveillante...

 

DSC02610

Et le loup qui a trop bien réussi son coup, celui de fasciner petits et grands.

 

DSC02616

On avait notre petit animal personnel pour aller prendre un lait à la brasserie d'à côté.

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 10:21

Images-XIV 2899[1] Je n'y étais pas retournée depuis 2007, date de sa réouverture après restauration et agrandissement. Je n'aime pas la chasse, mais j'aime la nature... Et les hôtels particuliers Guénégaud (XVIIe s.) et Mongelas (XVIIIe s.) dans le Marais, qui abritent le musée. Ce qui rend les choses un peu violentes et morbides, c'est qu'aucun animal "empaillé" n'est mort de sa "belle mort"... L'ours a été tué alors qu'il était tranquille sur sa banquise en 1965. Le glouton (troisième image) a inspiré le personnage de Wolverine (et non le loup, comme on pourrrait croire). Il y a de beaux objets et tableaux et dessins anciens (de Alexandre-François Desportes, Jean-Baptiste Oudry, XVIIIe s.) et des oeuvres d'art contemporaines "infiltrées"... Dont un mignon trompe-l'oeil (réalisé en 2006) (photo ci-dessus) qu'on n'aurait pas vu si le gardien ne nous l'avait pas montré.Images-XIV 2890Images-XIV 2903[2]Images-XIV 2908[1]Images-XIV 2897[1]

Images-XIV 2892[3]

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article