Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

11 janvier 2007 4 11 /01 /janvier /2007 09:55

Devant l'émission avec l'enthousiasmante, si gaie et naturelle (naturellement gaie ?), cuisinière autrichienne Sarah Wiener*, sur Arte entre 20 h 15 et 20 h 45, le chichou a dessiné ça :

Hier, mercredi, elle était à Marseille, pour faire une bouillabaisse...

Ca a l'air bon - mais ça a toujours l'air bon ce qu'elle fait... Hier, elle était en Alsace pour faire une choucroute, ça avait l'air bon aussi (et dense en charcuterie...).
En tout début de sa journée elle est allée pêcher des poissons (Je n'ai pas trop aimé la façon dont un pêcheur s'acharnait au marteau sur la pieuvre...), avant d'acheter ceux qui lui manquaient aux étals du marché.

* C'est elle.

Repost 0
11 janvier 2007 4 11 /01 /janvier /2007 06:19

Mon mari a eu exceptionnellement le privilège d'emmener le chichou à sa séance hebdomadaire d'orthophonie (pour un meilleur placement de la langue)*. C'est là qu'il a découvert le charme des damoiselles du cabinet. Il y a un damoiseau aussi (ils sont trois à se partager ce cabinet), dont le charme n'a (bien sûr !) pas agi sur mon ép(r)oux(-vant).
Le chichou est suivi par une brune, qui ressemble étrangement, et en mieux, à l'animatrice de télévision Isabelle Giordano. D'autres enfants, pas toujours des plus faciles pour ceux que j'ai entrevus, sont suivis par une jeune femme blonde à l'air gentil (Z'ont tous l'air cool et gentil les orthophonistes...), qui porte le même prénom, rare (?) et joli, que moi. Et pour l'avoir entrevue dans la salle d'attente, exiguë s'il en est, mon époux-vantail a succombé à ses charmes (Est-ce à cause du prénom, de la couleur de cheveux, de l'air gentil..., similaires à ceux de son épouse ?).
Il plaisante, ironise, banalise, temporise, n'empêche, ça me plaît moyen. Désormais, maintenant, pour moi, là-bas, il y a une "blondasse", et même une "brunasse"...

*Genre de phrases que le chichou a du mal à dire sans que sa langue n'apparaisse entre ses quenottes :
Seize jacinthes sèchent dans seize sachets sales. 
Gisèle songe à la chimie. 
La chemise du chimiste sèche. 
Sache qu'on chasse chez Serge. 
Sachons que Zachée est un sage. 
Serge pêche et chasse. 
Un chasseur sachant chasser sans son chien est un bon chasseur. 
Le postiche de l'archiduchesse est plein de glaise. 
Il a mis une moustache postiche. 
Le juge rend justice. 
Sachez cacher votre angoisse. 
Je vais chez ce cher Serge. 
Les chaussettes de l'archiduchesse sont sèches et archi-sèches. 
Six cent six internautes cherchent le site de ce cher Serge et de ses six saucisses sèches...

Repost 0
10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 16:39

Un mammifère ruminant, à deux bosses dorsales graisseuses,
du cirque Pinder.

Y a-t'il un bon moyen mnémotechnique pour se rappeler lequel a deux bosses lequel n'en a qu'une ?

Pour ma part, je me dis toujours que celui des deux dont le nom commence par la lettre "d" n'en a paradoxalement pas deux (bosses)... "Dromadaire" (c'est dit) et "deux" commencant par la même lettre. C'est un moyen un chouïa trop compliqué qui me demande 1/2 voire une et demi seconde de réflexion...

Dans le même genre, j'ai du mal pour ce qui de me souvenir des noms des accents, lequel est le grave, lequel est l'aigu. Là aussi je fais dans le paradoxal : à mon oreille, le grave a un son aigu, l'aigu a un son grave...
Sur notre patronyme il y a un accent (final) (d'ailleurs sur mon "nom de jeune fille" pareil, mais c'est une autre histoire), je demande donc incidemment à mon époux-vantable (porteur de  plus longue date que moi du dit patronyme) le nom de cet accent. "T'en poses des questions !" dit-il choqué... Avant de me dire qu'il s'agit bien, comme je le pensais, d'un accent aigu (qui, pour moi, sonne grave, CQFD). Y a pas de quoi être choqué, si ? *

A part ça, il y a plein de monde au premier jour des soldes dans les magasins... Et j'ai trouvé quatre pulls/sweat-shirt/tee-shirt (à moins 50 %, ouf !) pour le petit.
Qui, bonne nouvelle, ne fait pas d'apnée du sommeil, m'a rassuré le pédiatre, car "il n'a pas de grosses amygdales". "N'empêche, vous pouvez vérifier, pendant qu'il dort (de son bon sommeil du juste - alors qu'il dit toujours, comme son grand-père paternel, qu'il ne dort pas de la nuit) (Un "apnéique" fait des cauchemars et se réveille en plus.), s'il ne s'interrompt pas de respirer pendant 10 secondes environ. Si c'est 5, c'est normal..." Ah bon ?...
Et sur le fait qu'il se plaint toujours d'être fatigué et d'avoir mal aux jambes quand il s'agit de marcher, c'est normal aussi. "Les enfants n'aiment pas marcher", me confirme le docteur es santé juvénile. N'empêche que je ne connais que des enfants - du même âge que lui, plus âgés, ou plus jeunes - qui marchent vite et bien depuis toujours et pour, semble-t-il, longtemps...
Enfin il est tout à fait normal, le chichou, t
ant mieux tant mieux, je le savais (Enfin il est d'un point de vue médical normal mais évidemment hors-normes compte tenu de ses nombreuses qualités...). Mais ça ne fait pas avancer le schmilblick tout ça...

* Je n'ai qu'un problème de dénomination, même pas d'orthographe... Je ne me trompe pas d'attribution d'accent. Je sais bien que l'accent grave, celui-ci qui graphiquement descend donc..., ne peut jamais se mettre en fin de mot... Et, par exemple, qu'"événement" se prononce "évènement" mais s'écrit "événement"...

Repost 0
10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 09:27

 

Un "alien", une terre qui tourne, une fusée qui décolle, et une étoile du berger qui est "l'étoile qui brille le plus".
Et voilà pour le thème de jeu du jour (de repos). En plus d'autres..

Et moi il faut que je me motive pour aller faire les soldes, pour le chichou (Y en a que pour lui !...). Voir s'il y a des vêtements (et des jouets pour l'année à venir ?...) à 50 % (minimum), moins ce n'est pas intéressant.

Repost 0
8 janvier 2007 1 08 /01 /janvier /2007 17:52

Ca y est, mon bébé, qui n'en est malheureusement plus un, a commencé, dès le premier jour de cette rentrée de janvier, à écrire en attaché. Cette perspective l'avait, on s'en rappelle, beaucoup inquiété.
Eh bien, ça l'a soulagé aujourd'hui de constater que c'était "à la fois dur et facile". Traduire : moins difficile qu'il ne se l'imaginait. Et surtout, pas impossible comme il pouvait le penser...

Ils se sont entraînés, pour cette première fois, à écrire leur prénom et bonne année (plus facile que son prénom).
Plus de Canal J, mais des activités scolaires, ça ne l'a pas fatigué, mais, surprise agréable, stimulé. La télé, c'est plus fatiguant que l'école...

Déboires du jour : à la cantine, l'assiette pleine de semoule et de sauce verte "de martien" et les couverts du chichou ont été inondés par un verre d'eau renversé. Personne ne lui a changé tout cela... Et il n'a pas eu le lait qu'il réclamait au goûter où il y a un "nouveau animateur" "qui déconne"/fait le fou (au choix).

De grands et de petits faits qui vous animent une journée.

Repost 0
7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 22:06

Evénement majeur de ce premier dimanche de janvier : la dégustation de la galette (qui ne venait pas d'une boulangerie, vu les prix). On l'a mangée, en deux fois. La deuxième (moitié) fut la bonne. C'est bien dans celle-ci que la fève se trouvait. C'est le chichou (qui s'est joyeusement chargé de l'attribution des parts, caché sous la table), qui était sûr de l'avoir (il se souvient de l'avoir eue l'année dernière), qui l'a eue (un petit âne gris). M'a choisie pour reine. Et nous a gentiment consolés en nous souhaitant de l'avoir l'année prochaine. Notre collection de fèves s'agrandit (avec des doublons - le petit âne on l'avait déjà). Mais elle est loin d'atteindre celle de cette collectionneuse, bientôt dans le Guiness book des records, qui en a plus de 50 000 en sa possession. On ne peut pas dire que la fève soit un très joli objet mais il est peu encombrant...

Boucliers de Richard Coeur de Lion et des chevaliers de la table ronde, chevalier avec son heaume, son épée et son fidèle destrier. Blason du royaume du dragon.

Repost 0
Published by F&M - dans A la maison
commenter cet article
6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 21:22

 

Dans la mer :

Nous allons parler des poissons et des crocodiles. Les poissons font des bulles. Les requins ne font pas de bulles. Au lieu de ça, ils attaquent les poissons. Il y a le requin tigre, le requin marteau, le requin blanc, le requin dragon que j'ai inventé. Il a une tête de dragon, des nageoires de poisson, des pattes de crocodile et une queue de requin. Les dragons des mers, qui sont comme des serpents, ça c'est dans les contes de fées. L'océan, c'est la meeeer. Pour ceux qui vont souvent à Cannes et à Brest, vous pouvez y voir des méduses. J'en ai déjà vu des grosses. Il y a des mers qui sont salées, très très salées, comme la mer morte.

Plage :

Sur les plages, il y a des policiers blancs, des CRS, qui mettent les drapeaux. Si c'est vert tu peux y aller, si c'est rouge tu rentres à la maison, si c'est jaune-orange, ça veut dire qu'on doit faire attention. Quand il n'y a pas encore de drapeau on ne va pas se baigner. Si tu es perdu il faut aller dans la cabine des CRS. Si tu t'es fait piquer, et pour tout problème sur place, c'est pareil. Tu peux t'amuser sur la plage, tu peux partir en bateau, faire des châteaux de sable, pêcher des poissons, les attraper, les remettre à l'eau, tu peux faire des statues, faire des petits concours avec tes amis, bronzer pendant mille heures. Il faut faire attention aux requins blancs, mais il n'y en a pas à Cannes, ni à Brest, mon papy m'a dit qu'il n'y en a que dans les mers chaudes. Les bateaux peuvent aller sur l'eau, les métros sous l'eau, les trains sous l'eau. les bateaux ont des moteurs ou des voiles ou des rames.

Franchir une rivière

Pour marcher au-dessus des rivières, c'est difficile, il faut s'entraîner. Si elle n'est pas trop grande tu t'accroches à l'île si elle n'est pas trop loin, tu fais un grand pas, tu passes l'autre pied, et voilà. Si tu as une poussette, c'est plus compliqué. Tu regardes bien s'il n'y a pas de courant, tu t'accroches, tu tires la poussette, tu la mets dans la mare. Il faut qu'il y ait quelqu'un qui soit déjà passé pour la tenir de l'autre bout. Si tu as un bébé dans les bras et pas de compagnon, tu le prends avec un seul bras. Tu traverses la mare avec le bébé sans le faire tomber et le tour est joué. Si tu as une bouée tu peux plonger.

Repost 0
6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 20:46

Vu par le papounet.

Avec son béret, sa baguette, sa bouteille de pinard
et son camembert... Et le drapeau français évidemment.

Repost 0
6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 19:23

Instantanés "croqués" par le chichou tapi sous le lit pendant que je repassais.

Vue sur mes pieds depuis le dessous du lit.

 

 

Moi derrière le lit, devant la table à repasser, le fer posé dessus, jetant quelque débris ou autre fibre superfétatoire dans la corbeille à papiers...

Ménagère que je suis pliant un drap.

Repost 0
Published by F&M - dans A la maison
commenter cet article
6 janvier 2007 6 06 /01 /janvier /2007 16:05

Autoportraits d'Elisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
 avec sa fille unique, Julie (1780-1819).

 1786

 

1789

Repost 0