Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 10:47

 Pour son album 4-5 ans, j'ai demandé à la choute, totalement investie dans la réalisation de cet album (contrairement, il faut bien le dire, à son frère avant elle) de me parler de son histoire préférée. Ni une ni deux elle a couru chercher 6 livres. Qu'elle a entrepris de me raconter.

 

 Le livre en main, elle me narra, de sa petite voix, page après page, Le loup et les sept cabris. Soyons indulgents avec la concordance des temps...

le-loup-et-les-sept-cabris.jpg 

Un jour la mère allait au bois et disait à ses sept cabris - Je vais sortir. (Je les compte.) 1, 2, 3, 4, 5, 7, euh 6, 7 ! 9… 6, 9 ! Et après elle dit au revoir à ses sept cabris. Et après eh ben elle dit - Vous ferez bien attention à le loup. Et après eh ben ils prennent tous leur déjeuner. Il y avait quelqu’un qui frappait à la porte : Toc toc. Les sept cabris disaient - Pose ta patte d’abord sur la vitre. Et il posait la patte sur la vitre. Mais ils disaient - Tu n’es pas notre mère, tu as la patte noire, notre mère n’a pas la patte noire. Mais il courait chez le boulanger.  Mets moi de la pâte sur le bras ou je te croquerai. Un jour quelqu’un frappait à la porte. Et ils disaient - Pose ta patte sur la vitre. Alors il pose sa patte sur la vitre et ils disent - Maman, maman est rentrée. Et c’était qui ? Le louuup ! Un se cachait sous le four, un autre se cachait sous le lit, un autre se cachait dans le tiroir, un autre se cachait dans le coffre, un autre se cachait dans la poubelle, un autre se cachait dans l’horloge. Et après il les trouva tous. Alors il s’endormit. Et elle dit - Où est mes sept cabris ? Tout est cassé. Elle pleure. Elle cherchait ses cabris. Mais elle voit qu’il a le ventre plein et qu’il y avait quelqu’un qui frappait, c’était les sept cabris. Va chercher du fil, une aiguille, des ciseaux. Et la maman coupa avec les ciseaux le ventre du loup. Et un cabri sortait et tous les autres aussi. Et elle disait à tous les sept cabris d’aller chercher des cailloux. Et elle recoud avec du fil le ventre du loup. Et après il se réveille et boit à la fontaine mais il tombe dans l’eau. Et tous les sept cabris dit - Le loup est mort. Lui il est déguisé en indien (je vois pas pourquoi). Et toute la famille tourne autour de la fontaine.

 

 Méfiez-vous, j'ai sous le coude 5 autres narrations enfantines...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marnie 14/12/2012 23:34


Excellent !!! mais comment fais-tu pour la transcription ? tu l'enregistres ?

Marie 15/12/2012 08:32



Non, non, j'écris très vite... Et des fois je lui dis attends, attends, je note.



mab 08/12/2012 18:19


j'en connais une qui aurait tout mis au passé simple et surtout le "recousit".

Marie 15/12/2012 08:33



C'est mignon.