Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 12:02

 

DSC05295

 Dans le prolongement du bureau du chichou on a mis un petit bureau pour la choute. Une table de design suédois achetée dimanche matin et montée dans l'après-midi. De même que le tabouret rouge. Seule la galette "moutonnée" (vendue plus cher que le tabouret) n'a pas eu besoin d'être assemblée (mais aura sans doute besoin d'être lavée)... J'ai pensé que la choute aurait la chance cet hiver d'avoir les pieds au chaud, mais en le disant je me suis souvenu que nos radiateurs raccordés à un système de thermostat sont rarement chauds et ne peuvent donc malheureusement faire office de chauffe-pieds (comme les bons et beaux vieux radiateurs en fonte, dans lesquels j'aimais glisser mes mains et nos chats leurs pattes...). Mes deux têtes pensantes vont pouvoir travailler côte à côte et surtout mes deux artistes en herbe vont pouvoir dessiner côte à côte. Le jour de la naissance de sa soeur étant le plus beau jour de sa vie comme me l'a rappelé le chichou samedi (alors qu'il vivait ardemment un 2e jour plus heureux de sa vie : sa 2e place à un concours de dessin sur Instagram... Voir son dessin ci-dessous.) il ne peut qu'être heureux, à l'instar de sa soeur, de cette nouvelle situation.

2014.10.10-crayons-concours instagram MDR Land-2e place

La choute a tenu à ce qu'on fasse pour la maison, la vie de famille, une échelle de comportement (visible sur la photo), identique à celle qu'ils ont faite pour leur classe de CP... Cinq  couleurs, quatre épingles à linge pour les quatre membres de la famille. Le but est simple : ne pas tomber dans le rouge et monter, par son attitude exemplaire, jusqu'au vert foncé, le nirvana quoi... La choute est indulgente avec moi, elle a mis mon épingle sur le jaune alors que vu mon comportement irritable (fatigue aidant, grisaille venant) du moment j'aurais largement mérité et assumé le rouge...


Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 05:25

 Un tapis d'escalier imitation peau de panthère, je trouve ça d'un goût douteux. Avant, ça s'appelait Le télégraphe, un restaurant dans lequel j'avais envie d'aller un jour. J'aurais dû. Aujourd'hui, ça s'appelle Les  climats, et j'ai moins envie d'y aller. Ça a l'air moins "authentique", si on peut dire ça comme ça, ça s'est "boboïsé". Et de toutes manières, ça n'est plus du tout accessible à mon porte-monnaie, car comme partout les prix ont grimpé. Comme quoi il y en a - touristes ou non - qui arrivent à suivre, sinon les endroits de luxe ne pourraient pas prospérer et proliférer ainsi.DSC04460

 

DSC04461 Situé au 41 rue de Lille, il s'agit anciennement de la Maison des dames des postes, télégraphes et téléphones... Immeuble (de 111 appartements) construit en 1905 pour loger ces dames, il est classé aux monuments historiques pour son architecture et ses vitraux Art Nouveau. Le restaurant (à priori ancienne cantine où elles pouvaient dîner) comprend un jardin d'hiver (verrière) et un jardin d'été (cour intérieure)..., attenants à une salle principale de 5 mètres de haut... 

  La choute, elle, se contente de bâtir des fermes, avec vaches, moutons, chevaux, et un éléphant qui se rafraîchit, à un point d'eau, avec sa trompe. 

DSC04457

 Fasse qu'un jour elle deviennent décoratrice, ça paye bien apparemment et en plus on peut se rebaptiser Bambi sans en avoir l'air ni la chanson. 

 

 

 

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 11:50

 Il a réussi ! Son fils était fier de lui. Mari, en stage près de la gare Saint-Lazare, a rapporté le soir, au chichou aux yeux ébahis, ceci :

DSC04205 Que ne ferait-on pas pour faire plaisir à ses enfants, voir leur joie et gagner leur admiration... Après des jours, des semaines de convoitise, une longue file d'attente (on me paierait, je ne la ferais pas, même pour les beaux yeux de mes enfants). Déballé, ça donne ça :

DSC04211 Verdict : un peu déçus au départ (bords), pleinement satisfaits à l'arrivée (milieu). Le BK l'emporte sur le McDo. Les produits seraient meilleurs. N'empêche, les points de vente du McDo restent plus nombreux et accessibles (avant les rushes), qualités prédominantes, pour moi.

 Parce que gustativement parlant, rien ne vaut... Autre chose. De toutes manières, je n'ai guère pu goûter ; cette nourriture inventée par des hommes fut engloutie par des hommes. La choute en a mangé un peu, en toute discrétion, sans démonstration de contentement exagéré. Ce qui compte pour elle, de toutes manières, c'est le dessert. (Avec une exception pour le saumon cru.)

 

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 18:21

DSC04100 Un robot qui devient "vintage" (Bon, il n'a pas même pas encore 10 ans.) et plaît aux garçons comme aux filles.

 Un restaurant où les produits sont plutôt bons, mais les assiettes mal composées et surtout trop pleines sans qu'ils proposent un "doggy bag". Je suis contre ce gâchis (et les dépenses outrancières). Alors soit je me gave, soit je réclame le dit "doggy bag", soit je repars avec le mien propre. Soit les 3 à la fois d'ailleurs. En tout cas, atavisme oblige, je repars avec les morceaux de pain et les sachets de sucre...

 Deux roses pour la fête des mères en plus de moult dessins, de livres, d'un poème joli et si bien dit pour une maman unique parmi mille étoiles, oiseaux, papillons, coquillages et poissons... Un parapluie pas toujours ouvert.

 Deux coin-coin à pois trouvés au vide-greniers, qui vont devenir vintage et rester beaux si, paradoxe, on ne les trempe pas. C'est le bilan fructueux d'un avant-dernier dimanche de mai pluvieux.

 DSC04116

DSC04131

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 14:36

 J'ai connu pas mal de monde dans ma vie, mais il n'y a pas eu beaucoup d'amies que j'ai beaucoup aimées.

 2014.05-feutres-fleurs-à la garderie3

 

 Je n'ai connu, depuis une douzaine d'années - mariée et mère -, que deux filles, jeunes femmes qui m'ont réellement enthousiasmée, qui sortaient, pour moi, du lot du commun des mortels. Et avec lesquelles être était facile, vivre plaisant, parler passionnant, passer long temps ensemble jamais suffisant.

2014.05-feutres-fleurs-à la garderie1 L'une, je l'ai rencontrée inopinément alors que nos enfants, nés le même mois à 10 jours d'intervalle, étaient bébés. J'ai eu un vrai coup de foudre amical. Sa façon d'être m'a séduite d'emblée ! Et j'ai eu la chance, que j'ai un peu forcée (chose rare chez moi), de la revoir, de nouer des relations amicales de plus en plus fréquentes, assidues, profondes, partageuses.

  Malheureusement, ce qui devait (mais pourquoi ?) arriver arriva. Elle finit par déménager. Pas trop loin - mais quand même bien plus loin que les 10 minutes à pied qui séparaient nos lieux d'habitation respectifs -, ce qui nous permettait encore de nous rejoindre, avec ou sans enfants, dans Paris. Puis bien bien plus loin, puisque c'est elle qui est partie en famille au Mexique...

 On s'habitue à l'absence, au manque qu'on ressent forcément, il faut bien. C'est comme ça.

 2014.05-feutres-fleurs-à la garderie2

 J'ai eu la nouvelle chance de rencontrer il y a peu une personne qui lui ressemblât (évidemment...) drôlement (liante et généreuse, ouverte, dynamique et curieuse) et avec laquelle le destin, via encore une fois nos enfants (mon deuxième cette fois), me rapprocha.

 Mon garçon m'a donné une amie-aimée. Ma fille m'a donné une autre amie-aimée... Une dont le coeur bat beaucoup pour les autres, l'humanité en général.

 Malheureusement, le déménagement est à la mode par ici, notamment à cause des prix prohibitifs des logements en région parisienne... Et bientôt, viens-je d'apprendre, elle s'en va. Là encore, plus loin que les 10 minutes à pied qui séparent nos appartements, pas outre Atlantique, mais quand même à plusieurs heures de train.

2014.03.30-feutres-train 

 

 Et là, ça va être la déprime.

 Car, malgré le téléphone et Internet, la distance éloigne, pas du tout du coeur mais dans les faits, chacun(e) ayant une vie quotidienne personnelle et prenante.2014.03.30-feutres-fleur encadrée

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 20:50

 C'est le nom de la maison de Carl Larsson à Sundborn (Suède), le sujet du livre Ett hem, Notre maison, publié en 1899, recueil d'illustrations de ce peintre suédois (né en 1853, mort en 1919), et l'un des sujets de l'exposition qui est consacrée à ce peintre au Petit Palais (8 euros l'entrée de l'expo - pour l'adulte travailleur et bien portant - ça reste relativement abordable.).

 Le monde d'Ikea, en mieux... Un univers idyllique (où, à l'extérieur, le bouleau est roi) qu'évidemment j'adore et un grand talent artistique que j'admire, depuis longtemps.

Lilla Hyttnäs

  Ayant vu Memphis et Graceland il faudrait, en toute logique (?), que j'effectue le pèlerinage Sundborn-Lilla Hyttnäs (La hutte au sommet)...

  Cette maison - sa décoration intérieure, ses agrandissements successifs au fil des naissances et enrichissements - est le fruit éloquent et harmonieux des amours et talents réunis de Carl et de son épouse, Karin (peintre, tisseuse, couturière). Lui-même s'occupant non seulement de peinture (sur papiers, toiles et murs) mais aussi de menuiserie et de sculpture...

salon 1Suzanne (fille aînée et premier enfant des 8 qu'aura le couple d'artistes) "dans le salon, avec ses chères fleurs" (Stockholm, Nationalmuseum).

 

salon 2Aujourd'hui, la maison, hier si vivante, survit, heureusement encore, par les visites.

 

* Phonétique : "y", prononcer u. "ä", prononcer è. "ll", dédoubler. "H", aspirer. "s", le faire siffler... Premières syllabes accentuées.

 

PS : pour qu'une telle vie soit possible, il faut plein de domestiques et des enfants vite autonomes, fort disciplinés et longtemps serviables... CQFD

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 22:06

  DSC02819 Jeudi, c'était carnaval (on va dire que c'est pour fêter le printemps) à la maternelle de la choute. Même si le thème est médiéval (voir, en illustrations de cet article, des créations faites et exposées en classe), c'est en Chinoise que la choute aura dansé au bal de l'école. L'exposition pour les parents fut belle et commentée par les enfants fiers de leurs travaux et de leurs costumes (provenant de la maison). Les maîtresses qui nous accueillaient à l'extérieur étaient elles-mêmes déguisées avec humour.

 Les parents auraient pu venir déguisés avec un masque dit anti pollution (mais dit inefficace aussi) sur le visage. Car la pollution atmosphérique, on en parlait de nouveau dans les media mercredi soir et jeudi matin, incitant, les gens à faire preuve de civisme ou à s'en protéger (comment ? Sans doute en émigrant en Scandinavie ou en haute montagne ou l'air est pur.). Je peux vous dire que seules les mesures coercitives peuvent avoir quelque effet sur la circulation automobile parisienne, aussi chargée, même davantage (avec le retour des cars de touristes, dans les voies de bus), ce jeudi que tous les autres jeudis (pollués ou non). C'est le jour de la semaine, ai-je cru remarquer, où il y a le plus de monde au travail...

 On accueille le président des Chinois (qui polluent à gogo) avec faste, et on ne parle même plus des droits de l'homme qui y sont à ce que je sache toujours considérés à la légère. Avant, les média (toujours eux) prenaient le temps de polémiquer, voire d'accuser ou/et de pousser les décisionnaires politiques hexagonaux à se justifier, parallèlement à l'annonce des juteux (pour quoi, pour qui ?) contrats signés. Maintenant, même plus. On évolue sans doute, et les modes passent.

 PS 1 : en tout cas, j'aime bien les petits canards et autres animaux en papier chinois... (Voir article précédent). Et je tiens à ce que notre chichou apprenne la langue de l'envahisseur. Il pourra même aller plier du papier chez eux, lui qui est passionné de "stop motion"... PS 2 : c'est quand même les Chinois qui ont inventé le Tangram, c'est pas rien.

DSC02823

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 14:28

  Par temps inespérément ensoleillé je suis allée acheter une douceur à la choute : un Chôsei Mochi. Gâteau brioché à base d’igname, fourré à la pâte d’azuki rouges en morceaux, c'est un bel ovale immaculé, estampillé à chaud d’un motif de pin, assurance d’une protection et d’une bonne santé toute l’année !janvier 2014-Chôsei Mochi-promesse de longévité

 

 Esthétiquement, la choute sera conquise, si gustativement elle l'est moins, le chichou et moi nous dévouerons pour terminer cette pâtisserie japonaise.

 En ce moment, je dois, notamment, réfléchir et me décider sur ce que je souhaiterais comme formation professionnelle pour l'année à venir. J'oscille entre des leçons de Japonais et des cours des pâtisserie.

 Ou une formation en psychologie, pour mieux appréhender les névrosés à tendance hystérique.

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 10:18

On a fêté Halloween.

DSC01608

 DSC01607

 

La chose faite, on a commencé à préparer Noël.

DSC01630

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 19:59

 Ce 21 octobre, cela fait 12 ans que le chichou est né, que je suis mère. Ce qui me semble avoir toujours été. Alors que ç'aurait largement pu - indépendamment de ma volonté - ne pas être.

 Il a eu des livres - romans et bandes dessinées - pour son anniversaire. Se plonger dans un univers imaginaire, c'est depuis tout petit ce qu'il adore faire.

 Dans la voiture - au temps béni où le mal  des transports lui était inconnu -, un catalogue de Noël de JouéClub aura retenu son attention de Paris à Cannes. Epais, le catalogue, il est vrai, mais quand même...

 Aujourd'hui il se détend sous le climat doux et humide de Normandie. Et moi sous celui de Paris... Pour le père, "c'est l'enfer". Pour la mère, la tranquillité... On échangera nos places la semaine prochaine.

 Entre le travail au bureau qui me prend la journée et les quelques courses, rangements, émissions télé, films en DVD *, qui occupent l'essentiel de mes soirées, à peine le temps de souffler.

Mortelle Adèle, tome IIIIl aime bien cette "cousine française" de Calvin.

*J'ai notamment regardé Mother and Child, pas gai gai. 

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article