Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Ras-le-pompon
  • Ras-le-pompon
  • : A Paris et alentour, voire plus loin, écrits, photos, dessins, par Marie et ses chichoux.
  • Contact

singesa.jpg  

Archives

15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 04:37

Dans le métro  Chichou  s'interroge  sur  le  pictogramme d'un homme victime d'un choc électrique, non sur le transformateur EDF mais sur une petite vitre, l'homme s'électrocutant au-dessus de rails. Je lui explique, tant bien que mal, que si quelqu'un vient à tomber sur la voie, volontairement ou non, il faut casser la vitre et tirer une poignée qui coupe l'électricité. Empêchant ainsi l'homme de s'électrocuter sur la voie ou de se faire écraser par un train (celui-ci ayant été stoppé par la coupure électrique).

"Tout abus sera puni" est-il ajouté. "C'est quoi "abus" ?" C'est si quelqu'un casse la vitre et tire la poignée sans raison valable. S'il abuse il sera puni par la loi. Et Chichou de déduire illico : "Et s'il ne fait rien si quelqu'un est tombé il sera puni aussi !" Ah oui s'il abuse dans l'autre sens, par péché d'indifférence, il sera passible de non-assistance à personne en danger. Mais le péché d'indifférence n'existe pas nommément et je ne crois pas que la non-assistance à personne en danger, surtout dans un tel contexte - avec du monde sur le quai, soit souvent réellement punie...


Quoiqu'il en soit, je le maintiens bien éloigné du quai.

Mais sur ses dessins du moment Chichou n'est plus intéressé par les fonds métropolitains mais par les fonds marins...

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 04:01

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 04:08

Un métier qui m'aurait plu, en théorie mais je ne sais comment il se pratique dans la réalité, c'est créateur de jouets. Quand je vois tous ces jolis objets, vivement colorés, je suis admirative devant l'imagination et la créativité de leur(s) concepteur(s). Que je ne saurais sans doute égaler !
Je les montre à Chichoute, qui a l'air moins égayée que moi, je les photographie et m'en vais en courant pour ne pas tout acheter... Frustration, frustration, on s'habitue... ou pas.

Chichoute, comme Chichou avant elle, n'a pas de doudou attitré - à croire que c'est moi leur doudou, je crois. Il y a bien quelques peluches (plutôt celles en hauteur qu'il faut lui donner que celles accessibles dans leur panier) avec lesquelles elle aime un peu jouer. Elle les regarde attentivement, sous toutes les coutures, les mordille un peu, fort, les étreint, gentiment, malmène parfois, les jette enfin. Bref bien loin de l'apaiser et l'endormir ça l'excite et la réveille...
Pareil pour les mobiles ou autres boîtes à musique tournantes, ou statiques, que je n'ai jamais vus endormir l'un de mes deux enfants. Peut-être cela marche-t-il avec d'autres (enfants), mais c'est tellement bruyants et actifs comme objets que je ne vois pas comment ça pourrait endormir quiconque fut-il petit en âge, mais pas sourd, ni aveugle, pour autant, au contraire.

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 04:55

Tandis que  je  faisais  remarquer  au  chichou  mercredi dernier le mélodieux son des oiseaux chantant dans les bois, celui-ci me faisait noter hier, alors que je le ramenais à 13 h 30 à l'école, les fleurs sur les arbres qui la bordent (la dite école). Sans lui je n'aurais point vu... Alors que les branches ne sont pas hautes, les arbres sont encore petits, le quartier est nouvellement construit.

J'ai de la chance, me dit-il, car je les vois depuis ma classe. Je ne le savais pas si bucolique.
- Quoi tu regardes par la fenêtre au lieu de travailler ? M'insurgeai-je, à ma manière (quelque peu artificielle).
Il rigole et précise que "voui" mais "pas pendant la découverte du monde", son sujet préféré à l'école. Sur lequel ils ne dissertent que le mardi après-midi. Les autres demi-journées de la semaine sont pour lui bien plus ennuyeuses et lui paraissent parfois bien longues...
Pendant que Chichou traîne sa peine à l'école, ses jouets "dansent", fêtant l'arrivée du printemps.

Le coin des bizarres... L'"extra-terrestre" est fait-main et la peluche de droite je l'ai récupérée sur une poubelle de l'immeuble d'en face... Ne pouvais supporter qu'elle fut ainsi vouée à une fin sordide... J'ai failli la remettre sur la poubelle quelques années plus tard, mais elle est toujours là. Ces trois-là reléguées à la cave ont été ressorties en l'honneur de la chichoute, qui ne jette un oeil un peu charitable qu'à la souris qui parle et clignote.

Plus sérieux, un bateau-sauveteur. Voguant sur une mer apparemment pas bien bleue, peut-être polluée un peu.

Le soleil traverse les vitres, et c'est là qu'on s'aperçoit qu'on ne les a pas parfaitement bien essuyées, que le produit censé ne pas laisser de traces (vraiment je n'aime pas la publicité) en laisse de bien vivaces...

Repost 0
Published by Marie - dans Coups de coeur
commenter cet article
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 04:03

De  celles qui  vous  "flinguent" une  journée  réussie  au demeurant. Une journée de fête, d'anniversaire, de mon père, passée en famille, au restaurant, au bois, à la maison pour le gâteau aux bougies à souffler. J'ai pris des photos, même fait des films. Et impatiente de voir les résultats, j'ai transféré tout cela sur l'ordinateur, ai regardé et apprécié les photos rapidement, et impatiente de vider la carte j'ai tout supprimé, les photos sur l'ordi aussi... Il n'a même pas eu le temps de les enregistrer vraiment, car elles ne se sont pas retrouvées dans la corbeille.
Gestes rapides, maladroits, irréfléchis. On est moins bien concentré quand on est pressé et sur plusieurs actions (les enfants en fond) à la fois. Cela va sans dire. Mais cela ne va pas mieux en le disant...  Le numérique et le PC, c'est bien, mais ça n'a pas de sentiment. Et ça peut rendre malheureux leur utilisateur, mauvais manipulateur, très soudainement.

Bref ce fut une belle journée, les petits furent contents de jouer avec leurs grands-parents et réciproquement. On en gardera le souvenir dans nos coeurs uniquement. Et ici évidemment !

Chichoute qui s'est bien démenée pour se mouvoir, sans encore ramper (mais presque - elle a 9 mois 1/2 maintenant), a fait une sieste sur le tard et n'a pas l'air disposé à se coucher... En revanche, Chichou vanné par ses galopades et un peu enrhumé (chaud soleil mais vent froid) n'a pas demandé son reste.

Rien de mieux qu'un petit dessert maison pour se consoler de ses déceptions et autres frustrations...
Crumble aux pêches, amandes et pépites de chocolat, surmonté d'une vaporeuse crème Chantilly, le tout arrosé d'un petit déca.

NB : il paraît que quand on allaite on peut manger 500 calories en plus de sa ration quotidienne... Et c'est tant mieux, je dis.

Repost 0
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 04:04

Encore un tag. Il faut  répondre  aux questions avec des mots qui commencent par la première lettre de votre prénom. Si ça vous tente, n'hésitez pas à le reprendre à votre compte, je serais heureuse de lire vos réponses.

 

1. Mon prénom : Marie.

 

2. Un mot de quatre lettres : Mari.

 

3. Un prénom masculin : Maurice, le prénom de mon grand-père paternel.

 

4. Un prénom féminin : Marinette. J’aurais aimé qu’on me donne des surnoms. Mauricette, le prénom de ma tante aimée.

 

5. Un passe-temps : musarder (Fam. Perdre son temps, s’amuser à des riens. Syn. : flâner, muser.).

 

6. Une couleur : marron. J’aime ses nuances.

 

7. Quelque chose que je porte : des moufles.
 (Y a, y a p'us. Ouin, la puce m'a pris ma moufle...)


8. Un aliment : du miel. En plus d’en ingurgiter quelques cuillerées parfois, ou d’en sucrer mon thé, je m’en sers pour prévenir d’éventuelles crevasses (pendant l’allaitement) … Aliment aux propriétés magiques.

Aussi : melon, marron (crème de, bris de), macarons. Myrtille aussi. Tous les mets sucrés commençant par « m » (ou par une autre lettre) sont bons pour moi.

 

9. Quelque chose que l'on trouve dans ma salle de bain : mousse pour le bain. Un cadeau que je n’ai pas utilisé (car je prends des douches)  mais qui a profité à Chichou (qui aime évidemment jouer avec la mousse).

 

10. Un lieu : Montana. J’aimerais bien y aller.


11. Une raison pour un retard : manque de ponctualité patent. Parce que ça m’angoisse d’attendre, CQFD.

 

12. Quelque chose que je crie : trop facile ! M…. ! " Tu dois mettre 10 centimes dans le pot ! " Me rappelle alors Chichou.

 

13. Le titre d'un film : Magicien d’Oz (le). Avec Judy Garland et ses souliers rouges, son petit chien, ses amis l'épouvantail, le lion, et l'homme de fer blanc... Et l'horrible sorcière verte qui fond à la fin !

 

14. Quelque chose que je bois : menthe à l’eau. J’adore, boisson d'enfance.

 

15. Un groupe de musique : Metallica *, pour faire plaisir à Mari qui les a vus en concert hier soir (heureusement sans moi mais avec "Qui-est-ce" éditeur de boules et un autre copain).  (* "Le plus grand groupe de rock'n roll du monde ! J'ai acheté leur premier disque en 1979, "Kill them all"..., j'attendais de les voir depuis... presque 30 ans !!" Dixit Mari, enthousiaste.)

 

16. Un animal : mygale. Horrible. Suis phobique (Aaarghhh ! Quand elle bouge, avec tous ses poils partout... Dans son vivarium au jardin des plantes notamment. Même plaquée immobile contre la vitre d'ailleurs.). Je n'aurais jamais pu manger des tarentules même bien grillées (cf Koh Lanta, un grand moment vécu en famille).

 

17. Le nom d'une rue : une rue de Paris évidemment. L’embarras du choix, donc. Rue du Marché Saint-Honoré, peut-être, parce que fut un temps où je l'empruntais souvent, régulièrement.

 

18. Une marque de voiture : Mazda. On a failli (à cause des portes, dangereusement, coulissantes).

 

19. Le titre d'une chanson : Moon river. Chantée par Audrey Hepburn dans Breakfast At Tiffany’s ("Diamants sur canapé"). Mélodieux et émouvant.

Pour Georges Peppard aussi. Aimable en outre dans le fabuleux mélodrame de Minelli Home From The Hill ("Celui par qui le scandale arrive", c'est lui).

20. Un verbe : facile, manger, manger, manger. Et mâcher aussi.

Repost 0
Published by Marie - dans A notre propos
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 05:26

Je suis une fan absolue d’Elvis Presley. Absolue.
Et de pas mal d'acteurs américains aussi. Et de films, américains (des années 50-60).

Question radio, ce n'est pas rock, c’est essentiellement Radio-Classique (et parfois des radios country...). A la retraite (si retraite il y a !) je projette de reécouter France-Culture. Ecouter la radio me manque souvent. Et la télé dans la cuisine aussi, ça me manque (message à Mari)... Pas pour manger en regardant la TV (Ah non !, message à Mari aussi), mais pour cuisiner en y jetant un oeil.


Je coupe toujours le son pendant les publicités (radiophoniques ou télévisées), voire je coupe tout d’ailleurs (son et lumière) et je ne rallume pas forcément du coup. A ma demande, Mari et fiston font pareil (mais avec plus de lenteur). Et pourtant, les pubs, ça les intéresserait de les écouter… Sont gentils quand même.

Je suis une maniaque de la confection d’albums personnels en tout genre : albums photos, livres de naissance, albums d’enfance, journaux de vacances, carnets de voyages, cahiers et classeurs d’histoires et de dessins, etc. Ça prend un temps fou et je cours après le temps, notamment pour réaliser ce genre de choses que je n’ai personnellement, pour l’instant, pas le temps de relire (peut-être pendant l’hypothétique retraite…). Et ça prend de la place. Et en plus après on a très peur que la maison brûle, et que le feu détruise tout ça en plus du reste.

 

J’ai tendance à tout garder. Tout est souvenir, tout est sentiment. Tout objet devient sentimental. Le moindre fil, bouton, trombone. Je crois bien l'avoir déjà dit ici même mais pour moi les objets ont une âme (suis très influencée par Disney)... En plus, je n’aime pas le gâchis ou autre gaspillage, et tout peut être utile ou réutilisable un jour.

Je me soigne un peu, à la méthode Coué.

 

Un petit bonus spécial pour la route : je me demande encore et toujours quel métier je ferai quand je serai grande…

Merci à Isa pour ce tag.

Repost 0
Published by Marie - dans A notre propos
commenter cet article
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 05:18

Repost 0
Published by Marie - dans A la maison
commenter cet article
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 10:52

Précédé d'un samedi et suivi de deux jours ouvrés.
Il y en a un qui était ravi de manquer, exceptionnellement, l'école ; avec le mercredi et le jeudi de grève, ça lui fera juste un petit jour d'école vendredi... La vie est belle pour le chichou cette semaine !

D'autant que le week-end était aussi en bord de mer.
Et que le temps fut incroyablement clément.

C'était un anniversaire.

Celui de ma grand-mère.

Quelqu'un a interverti les chiffres...

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 05:03
Et de sorties culturelles, si possible gratuites, dans Paris ou ses alentours, nous sommes allés au musée du cinéma, gratuit le dimanche matin à partir de 10 heures, jusqu'à 13 heures.

J'avais fréquenté la cinémathèque (et visité le musée) quand elle se trouvait au Trocadéro. Depuis elle a déménagé avec moi vers l'est de Paris. Elle m'a suivie ou je l'ai précédée, je ne me souviens plus trop. Nos déménagements furent peut-être concomitants !
Bref me voici quelques poussières d'années après, accompagnée d'un mari et deux enfants, de retour en ses, nouveaux, murs. Et on n'est pas déçu.
Lieu feutré, peu fréquenté, comme on peut les aimer. Une ambiance. Des tas de choses à voir et apprendre.
Robot de Métropolis.

Un extrait des Temps modernes, de Chaplin que Chichou trouve fou.

Manteau de Martine Carol dans Lola Montès, robe et cape d'Ann Baxter dans All about Eve et robe d'Elisabeth Taylor dans les quatre filles du docteur March.

Après avoir fait tourner plusieurs fois le précieux praxinoscope, on monte au 7ème étage, où se tient l'exposition sur Méliès, génie multi-talentueux.


Maquette de son studio (1er studio vitré) à Montreuil. Il fut laissé à l'abandon puis détruit, malgré les véhémentes mais non moins vaines protestations d'Henri Langlois (cofondateur de la cinémathèque, fou de cinéma).

Avant la Grande Guerre, les nouvelles grandes sociétés Pathé, Gaumont, et Eclair imposent une autre économie et un cinéma plus réaliste. Qui entraînent Georges Méliès, et son style féérique devenu obsolète, vers la ruine.

Cet univers "branche" Chichou qui vient de terminer 20 000 lieues sous les mers et aimerait continuer avec De la Terre à la Lune.

Après la guerre Méliès gagne sa vie en tenant une échoppe de jouets dans le hall de la gare Montparnasse...

Repost 0
Published by Marie - dans Sorties
commenter cet article